Présentation d’un combat à Blackstone Fortress

 

            Voici le 2ème article sur Blackstone Fortress, le nouveau jeu de Games Workshop de la gamme Warhammer Quest. Dans le 1er article, nous parlions de l’organisation générale d’une partie et nous allons nous concentrer au fil de ses lignes sur l’exploration à proprement parlé de cette station orbitale étrange…

 

Comment est-on arrivé là?

            Quelques rappels rapides et efficaces:

            Blackstone Fortress est un jeu d’exploration de 1-5 joueurs qui vont interpréter des explorateurs qui vont tenter de découvrir les mystères d’une construction ancienne dérivant dans l’espace… Dans le 1er article, nous avons vu comment créer une expédition, se remettre de l’expédition, dépenser ses gains mais nous ne sommes pas rentrés dans les détails de ce qu’une expédition peut rencontrer.

            Il y a 2 types de rencontres que vous pouvez faire: les défis et les combats.

            Les défis ne nécessitent pas le déploiement d’un plateau et sont plutôt des situations que les joueurs vont devoir démêlés. Par exemple, ils sont tombés sur une porte et doivent la défoncer en réussissant des jets d’actions d’armes. Les tests d’actions se font généralement par des dés customisés avec des faces qui contiennent des carrés. Vous jetez les dés qui correspondent à la caractéristique de votre explorateur et vous regardez le nombre de réussites. Si vous et les autres joueurs passez un certain seuil de réussites, le défi est surmonté et vous gagnez des découvertes.

            Le 2ème type de rencontre est un combat…

 

Se préparer au combat:

            Rentrons dans le vif du sujet: les combats. Enfin.

Un combat est une rencontre qui implique de se retrouver face à des ennemis. Il nécessitera le déploiement d’un plateau. Vous aurez une carte sur laquelle vous trouverez toutes les informations: quelles tuiles posées et comment, la position des ennemis et des découvertes, etc…

            Une fois le plateau installé, vous allez générer les ennemis. Pour cela, un paquet de cartes Rencontre vous aidera: il est composé de tous les types d’adversaires possibles, enfin suivant votre progression. Différents événements ajouteront des nouvelles cartes à ce paquet, le rendant plus dangereux et imprévisibles. Car vous ne savez absolument pas sur quoi vous allez tomber. Peut-être des simples gardes en train de faire une belote, ou un groupe de marines du chaos en maraude. Des fois, la situation sera facile à gérer, des fois moins…

            Certaines fois, vos personnages risquent de tomber dans une embuscade. Vous serez loin de vos points de sorties et il vous faudra vendre chèrement votre peau pour vous en sortir.

            Car un combat dure suivant la volonté des joueurs. Ils rentrent sur le plateau grâce à un ascenseur d’arrivée (une tuile particulière) et finissent le combat en quittant la zone par cet ascenseur ou un autre trouvé pendant le combat.

 

Le cœur de la meule… :

            Une fois tout installé, commencera vraiment le combat. Le jeu, à ce moment-là, est divisé en tour. Il est divisé en 4 phases dans cet ordre:

            _ La phase de Destin permet de générer des dés dont les résultats pourront être utilisés par les personnages lors de leur activation. Vous jetez 5 dés et vous enlevez tous les dés qui ont des résultats en communs. Tous les dés « individuels » sont disponibles.

            _ La phase d’initiative est un moment crucial du tour. Chaque joueur va jeter autant de dés à 6 faces classiques que son nombre de point de vie. Il les conservera sur sa feuille de personnage car ce sont les actions qu’il pourra faire pendant son activation. Ensuite, on mélangera les cartes (d’initiative, faites exprès) de tous les participants au combat et on les piochera dans l’ordre: cela indiquera l’ordre d’activation des personnages. Mais cet élément n’est pas aussi aléatoire qu’il en a l’air. Les joueurs vont pouvoir effectuer des tirs de couverture et échanger leur place dans la file. Mais aussi ils vont pouvoir faire des manœuvres. Cela nécessite la dépense d’un de dé d’action et il doit faire un test d’agilité. S’il réussit, il peut échanger sa place avec une carte d’ennemi et ainsi agir avant (ou après suivant la situation).

            _ La phase d’activation se déroule dans l’ordre d’initiative. Je vous expliquerai plus loin comment cela fonctionne exactement.

            _ Et enfin la phase d’événement viendra pimenter la situation. On jette un dé à 20 faces et on regarde sur la table correspondante ce qu’il se passe. C’est le moment où l’on vérifie si le combat se termine ou non.

            Si non, on commence un nouveau tour…

 

Activer un personnage:

            Donc c’est à votre personnage d’agir. Comment faire?

            Pendant la phase d’initiative, il a jeté des dés d’actions. Ce sont des dés à 6 faces normaux et ils vont vous permettre d’agir. Chaque dé permet de faire une action et, en fonction de la valeur obtenue, vous pourrez faire une action plus efficace. Il pourra d’ailleurs utiliser un dé du destin s’il le souhaite.

            Vous allez avoir des actions de base, utilisable par tous les personnages comme le mouvement qui nécessite 1 dé, quel que soit sa valeur. Vous bougez d’autant de cases que votre caractéristique de mouvement. Par contre, si vous voulez fouiller une case avec un marqueur découverte, il vous faudra un dé d’action avec au moins 4+ pour représenter la difficulté de la tâche. Cette action vous permettra de piocher une carte Découverte qui vous donnera des ressources, des indices, etc…

            Mais chaque personnage a des actions qui lui sont propres. En particulier, ses attaques dépendent de ses armes, qui seront notées sur sa feuille de personnage. L’efficacité de l’attaque va  dépendre aussi de la portée de la cible et de la qualité de la ligne de vue. Pour cela, tout est indiqué d’un coup d’œil sur le plateau. Vous tracez une ligne entre le centre de l’attaquant et le centre du défenseur. Si vous passez par une ligne blanche épaisse, vous avez un couvert. Si vous passez par une ligne rouge, vous ne voyez pas votre cible. Simple, efficace. Le résultat de tout cela vous donnera un type de dés de caractéristiques (les customisés vus précédemment). Vous comptez vos réussites et ce sont les points de vie que vous infligez.

             Une fois, tous ses dés dépensés, si le personnage a tué au moins un ennemi, il va devoir faire un jet d’exaltation. Il jette un dé à 20 faces et doit faire moins ou égal du nombre de blessures infligées pendant son activation. S’il réussit, il gagne des points d’exaltation qui vont lui permettre de relancer des jets ratés, de fouiller ou de manœuvrer plus facilement. Surtout, cela peut lui permettre de retourner sa feuille de personnage et ainsi de l’exalter. Il deviendra plus fort, plus efficace et gagnera des pouvoirs différents. C’est en quelque sorte une espèce de quête personnelle que suit le personnage, car une 2ème manière de s’exalter est en réalisant ses intentions secrètes…

 

Activer un ennemi:

            Quand la carte d’initiative d’un groupe ennemi doit être activée, on va d’abord voir si des renforts arrivent. On jette 1 dé à 20 faces et on se réfère à la bonne table. Les renforts n’arriveront pas souvent mais ils pourront être en nombre.

            Ensuite, pour chaque individu du groupe ennemi, en commençant par le plus proche d’un des personnages, vous jetez 1 dé à 20 faces et vous consultez la table du comportement de ce type d’ennemi. S’il y a des actions communes à tous les ennemis, ils ont aussi des particularités qui pourront vous surprendre.

            Les mouvements se font au plus court, les choix sont tranchés par les joueurs. Les attaques se font aussi aux plus efficaces, les règles cherchant à accélérer au maximum cette partie. Je vous conseille d’ailleurs de vous séparer les ennemis si certains n’agissent pas vers les mêmes cibles de façon à donner un peu de dynamisme à cette phase. Les actions sont généralement très dirigistes et ne demandent pas de réflexion des joueurs…

 

            Maintenant vous savez tout. Entre les 2 articles publiés sur notre site, vous trouverez une description assez précise de ce qui vous attend si vous achetez Blackstone Fortress. Le jeu nous a bluffé ici, tant par son matériel que la qualité du système de jeu. Vous remarquerez que je n’ai pas insisté sur le background et c’est volontaire. Le jeu est fait de découvertes et il serait dommage de vous les spolier… Je suis curieux de ce que renferme ce satané coffre… 

Amusez vous

Guitou