Oreilles pointues  :

Présentation du codex Craftworlds V8

Ennemis jurés des Necrons et cousins haïs des Drukharis, on s’est dit que faire un petit rappel des Aeldaris Craftworlds entre deux sorties xenos, ne pouvait pas faire de mal.

Allons donc faire une petit tour du côté des oreilles pointues.

 

Fluff et Illustrations.

Bon, ben comme d’habitude avec les nouveaux Codex V8, Games Workshop assure. Il faudra tout de même noter qu’il y a assez peu de nouvelles illustrations, bien que les plus belles y soient.

Question Background, pas mal de nouveautés, l’histoire se concentrant sur les évènements ayant amené à la Cicatrix Maledictum. La fracture de Biel-Tan, l’échappée de ce vieux papy d’Eldrad Ulthran, la naissance du nouveau Dieu des Morts… Si vous n’avez pas lu les derniers livres de la V7, tout vous y est raconté. Sans oublier les grands classiques, comme la naissance de Slaanesh.

 

Des nouvelles figurines ?

Aucune. Pourtant, certaines figurines commencent à accuser du temps qui passent. Les Aeldaris vivent vieux, mais ils prennent des rides comme tout le monde… On aurait espéré des Warp Spiders plastique, un nouvel Avatar, ou des Phoenix Lord retouchés, mais que nenni…

Après, le Codex V7 fut accompagné de pas mal de sorties, comme les tant attendus Wind Riders, et tous les autres persos à motojet, alors on n’est pas trop mal. Comparé au sœurs de bataille, c’est luxe !

 

L’art de la perfection

C’est pas nouveau, les Codex Eldars ont toujours été parmi le peloton de pointe dans les tournois. Il y a toujours une unité qui se démarque, et qui devient vite le fléau des tables. C’est bien simple, il y a deux catégories de joueurs, ceux qui détestent les Aeldaris, et ceux qui les jouent !

Ce Codex ne fait pas exception, et contient quelques petites perles qui sévissent déjà depuis quelques mois sur les tables de jeu. Les Darks Reapers, meilleur unité de soutien du jeu, qui avec leur viseur, ne subissent jamais de malus (adieu Ravenguard, Alpha Legion, fumigènes, aéronefs etc…) ; les Shining Spears capables de raser une troupe de 30 figurines d’infanterie pendant la phase de tir, et de massacrer un ou deux véhicules à la phase de corps-à-corps suivante, ou encore le Wave Serpent, capable d’encaisser plus de dégâts qu’un Land raider pour un coût deux fois moindre.

Vous me direz, au moins les unités qui deviennent pétées changent à chaque version !

 

L’art de la diversité

Le corollaire classique lorsqu’une armée possède des entrées fumées, c’est que les autres ont tendance à rester sur l’étagère en attendant une nouvelle version. Ah, j’ai entendu le mot Banshee au fond de la salle…

Et bien ce n’est pas le cas dans cette version du Codex Craftworlds. La quasi totalité des unités ont un rôle précis sur le champ de bataille, qui les rends particulièrement utiles dans certaines archétypes de jeu, ainsi que dans la méta.

Par exemple les Banshees (sisi, elles sont enfin utiles. On a attendu depuis la V2, mais ça valait le coup!) ignorent les tirs en état d’alerte, et son capables de faire 32 pas en sortant d’un Serpent… Tout ça pour 13 points la figurine, avec une épée énergétique et un malus de -1 pour les toucher au CàC. Rien de mieux pour combattre du T’au, les lance-flammes, les motos Custodes, bref, touts ce qui peut vous pulvériser en tir en état d’alerte. Vous pourrez ensuite charger tranquillement avec vos Shining Spears sans prendre un seul tir…

Les Banshees ne sont qu’un exemple, mais des figurines comme le Fire Prisms ou même les Guardians, qui n’ont pour le coup JAMAIS vu un tournoi de leur vie ont leur place dans les listes les plus compétitives !

C’est donc un vrai plaisir pour le joueur Craftworld qui pourra enfin jouer toute sa collection !

 

 

Les Craftworlds

5 Craftworlds sont représentés. Nous en reparlerons bien plus dans les prochains articles, chacun consacré à un Craftworld en particulier, avec ses listes et ses tacticas. En attendant, voici une petite présentation :

        Alaitoc : Le moins original, mais le plus joué ; les ennemis auront -1 pour toucher à plus de 12 pas. Combiné à certains stratagèmes et sorts, vous pouvez faire en sorte qu’une Devastator vous touche à 6+… C’est très fort, mais attention aux armées qui de plus en plus viennent se placer directement à 9 pas de votre zone de déploiement !

        Biel-Tan : Mon coup de cœur. +1 à la caractéristique de commandement des Aspect Warriors, et relance des 1 pour toucher des armes à shuriken. Stable, et débloque des traits de seigneur de guerre et des reliques très intéressantes. Nous en reparlerons longuement.

        Iyanden : Le plus charismatique. Pas plus d’une perte au test de Moral, et vous comptez double les points de vies restants pour les tableaux de dégâts. Bizarrement, c’est très fort avec beaucoup de véhicules et de Guardians et pas forcément qu’avec des Wraith Guards !

        SaimHann : Mon deuxième coup de cœur. Relance des charges, et les Motards tirent sans malus avec leurs armes lourdes. Parfait pour jouer une liste très aggressive, avec des unites de corps-à-corps rapides, et des Vypers qui vont chasser les véhicules.

        Ulthwé : Le plus décevant en terme de fluff, mais pas en terme de jeu. Insensible à 6+ pour tout le monde. Sur le papier, c’est 15% de points de vie en plus à tout le monde, mais attention ce n’est pas cumulable avec d’autre capacités comme le sort Chance. Gros bonus, ça débloque Eldrad Ulthran et d’excellentes reliques et stratagèmes.

       

 

Les stratagèmes

Ben tiens en parlant de stratagèmes ! Il n’y a pas à dire, ils sont très bon, qui plus est ils donent des boosts aux unités qui seraient moins jouées. Par exemple, les Guardians bénéficient de deux Stratagèmes spécifiques : Bouclier Celeste, qui donne une 4+ invu contre le tir pour 1PC, et Discipline des Gardiens Noirs qui ajoute +1 aux jets de touche pour 1PC.

Vous pouvez combiner le premier avec le sort Protection qui ajoute 1 aux jets de sauvegarde pour avoir une 3+ invu ! Et pour le deuxième, un petit Autarch, et vos Guardians touchent à 2+ relançable ! Ça change des versions à 4+ pour toucher, non ?

Le Codex est rempli de Stratagèmes utiles dans toutes les phases, coupant court aux stratégies adverses. Se désengager et pouvoir tirer/charger, pouvoir tirer immédiatement sur une unité qui vient d’arriver des réserves, malus de -1 pour se faire toucher…

Attention : Le Codex français a une grosse boulette de traduction : Dédain Suprême, qui permet de se déplacer après avoir tirer, empêche de charger dans la version anglaise du Codex ! Donc attention, vous ne pouvez pas arriver comme une fleur avec vos Shining Spears et vous coller à votre adversaire avant de charger avec ce Stratagème…Il faudra utiliser le pouvoir Célérité pour ça ! C’est vraiment trop dur la vie pour un joueur Aeldari

 

Les sorts

C’est en combinant les Pouvoirs Psy et les stratagèmes que les Aeldaris donnent le mieux d’eux même. On retiendra la combo Guide/Fatalité, qui permettent de relancer les jets pour toucher/blesser. Les pouvoirs de Warlock sont très fort, et on sera tenté de remplir la table de ces petits sorciers. -1 Pour se faire toucher, +1 aux jets de sauvegarde, ou encore le double mouvement (le Temps Altéré du riche!), sont des pouvoirs qui vous donneront la victoire.

Pensez à vous ajouter des bonus au lancement de sort (artefacts et stratagèmes), car la majorité de ces pouvoirs se lancent sur du 7+…

 

Conclusion

 

Une armée fidèle au principe des Aeldaris : unités spécialisée à la perfection. Les stratagèmes et pouvoirs font en sorte de compenser la principale faiblesse des Aeldaris, leur endurance. Contrairement aux anciennes versions, Ce Codex propose bien des manières de jouer les oreilles pointues, avec une grande diversité de choix optimisés dans les différentes entrées.

Un vrai plaisir pour tous les amateurs d’artisans en collant, et un véritable cauchemar pour les adversaires !

 

Je vous laisse, et vous donne rendez-vous dans les prochains articles pour une revue détaillée de chaque Craftworld, avec listes et tacticas à l’appui !

Ezek