Et oui, c’est enfin arrivé ! Souvenez-vous, en V4 le Chaos avait un codex digne des esprits les plus tourmentés. Des règles dans tous les sens, des restrictions cachées dans le fluff, bref, il fallait avoir un doctorat pour pouvoir faire une liste d’armée en moins de 24 heures ! 
Cela dit, le codex permettait de tout faire, et principalement jouer les 9 légions du chaos. Chaque légion possédait son propre schéma d’armée, ses artefacts, et règles spéciales. Sans compter les nombreuses mutations, et les équipements infinis dont vous pouviez doter personnages.

Lorsque le codex V5 est sorti, les avis furent mitigés. L’équilibrage en points était plus juste, la lecture et la construction d’armée plus simple, mais hélas le chaos avait perdu de sa saveur. Et surtout on avait affaire à du chaos universel, et donc plus de légions…

Après des années d’attente, Games Workshop sort enfin le Codex Legion ! Et oui, vous pourrez enfin rejouer vos bon vieux Night Lords camouflés dans la nuit, des Worlds Eaters traversant sauvagement la table à grands coups de hache, ou encore des Emperor’s Childern’s gavés aux drogues de combat !

Sans plus attendre, plongeons dans ce livre ésotérique…

L’HISTOIRE

Ne cherchez pas de nouvelles histoires, c’est un livre bourré de règles, pas de fluff ! Vous avez une page d’introduction, et une page par légion. Et c’est très bien comme ça, c’est ce qu’on lui demande !

LES FORMATIONS

Traitor’s Legion contient la totalité des formations de Wrath of Magnus, Traitor’s Hate, ainsi que des formations originales de la Black Legion, Emperor’s Children, et Death Guard. En termes de règles et de formation, avec le Codex Space Marines du Chaos et Traitor Legions vous êtes au point !

Les formations ont déjà été analysées dans ces deux articles, je vous y renvoie donc : Wrath of Magnus et Traitor’s Hate

LES NEUF LEGIONS

Rentrons dans le vif du sujet ! Pour jouer les légions, il vous faudra respecter quelques restrictions basiques, et vous gagnerez des avantages conséquents pour toute l’armée. Cela vous donnera aussi accès à de nouveaux traits de seigneur de guerre, artefacts, objectifs tactiques, et à une « décurie ». Cette dernière est à chaque fois la même, à peu de choses près : mêmes formations, avec le cas échéant, une formation spéciale, et un bonus de commandement différent pour chaque légion.
Petit bonus universel, tout le monde possède vétéran de la longue guerre gratuitement !
Pour résumer, les grosses structures d’armée changent peu, mais les règles spéciales et équipement font toute la différence. Voyons ça plus en détai pour chaque légion !

Black Legion

Armée d’élite, vous aurez les terminators et élus en troupe, avec en prime la haine contre tout le monde ! Et oui, Abaddon n’aime pas grand monde… Quelques reliques sympathiques, qui peuvent donner guerrier éternel, ou encore un barrage unique qui enlève D3 points de coque aux véhicules touchés…
Le bonus de commandement vous permet de frapper en profondeur tour 1, et sans dévier si votre seigneur de guerre est dans l’unité. Mieux qu’un module d’aterrissage ! 
Le gros avantage de la Black Legion par rapport aux autres, est que vous avez accès à toutes les marques du chaos, vous laissant un grand choix !

Alpha Legion

Armée discrète spécialisée dans l’infiltration et la désinformation. Vous n’avez accès à aucune marque du chaos, mais vos élus, marines de base, et cultistes gagnent la règle infiltration ! Le bonus de commandement octroyant la dissimulation au premier tour, vous pouvez être sur de pouvoir attaquer l’ennemi là où il s’y attend le moins ! Vos cultistes vont pouvoir revenir sur un 4+ une fois détruits, de quoi engluer n’importe quel adversaire !
Maître de la désinformation, votre adversaire ne cosidère qu’il a tué le seigneur de guerre qu’après avoir abattu TOUS vos personnages ! Coupez une tête, et deux autres pousseront…
Et c’est sans oublier les artefacts qui peuvent vous désengager d’un corps-à-corps en début de tour, ou qui donnent Zélote dans un rayon de 12″ aux cultistes…

Iron Warriors

Les Irons Warriors sont les maître du siège. en conséquence, les Obliterators et Mutilators sont en troupe (aouch !) Et si ça ne suffisait pas, ces derniers et els havocs ont la règle tueurs de chars… Vous pouvez imaginer que les artefacts augmentent encore la capacité de destruction, ainsi que la résistance des unités. Sachant qu’elles bénéficient toutes d’une insensible à 6+ !
A noter que le détachement a accès à trois fortifications, ce qui peut donner lieu à une armée à thème défense de bpatiment très intéressante !

Night Lords

Avec une belle vision nocturne, la discrétion, et la capacité d’avoir la nuit au premier tour, les Night Lords surgissent de l’ombre pour traquer leurs proies ! Sachant que les raptors sont en troupes, l’attaque éclair est de mise. Sans compter les règles et artefacts qui jouent sur le moral adverse… Frapper des ombres est leur crédo, et ils ne rateront jamais leur cible grâce à leur relance pour les distances de charge !

Word Bearers

Premiers hérétiques, et fanatiques dévoués, leur armée se contruit autour des apôtres noir, la règle zélote s’étendant à 6″ ! De nombreux bonus vous permettent d’invoquer des démons plus facilement, en concluant de sombres pactes… C’est une des rares légions à pouvoir choisir des marques du chaos. 
Le bonus de commandement vous permet de recevoir un bienfait du chaos par personnage en début de partie. Non, ce n’est pas combo avec les apôtres…

Worlds Eaters 

Non, ils n’ont toujours pas un rhino qui leur permet de débarquer et charger lors du même tour ! Mais ils peuvent charger très loin. La formatin de base vous fait gagner 3″ de charge, plus un artefact qui fait gagner 3″ de mouvement et de charge, et enfin le bonus de commandement vous permet un mouvement de 2d6″ en début de partie. Premier tour, les Berzerks ont une zone de menace de 19″ à 39″ , avec un résultat moyen de 29″… Redoutables sur de longues distances !
Comme vous pouvez l’imaginer, des artefacts meurtriers à souhait, et la règle charge féroce en bonus pour tout le monde ! 
Allez petit trait de seigneur de guerre bonus : vous pouvez charger une unité qui vient juste de charger ! Et oui, pas besoin d’attendre son tour pour ramasser des crânes…

Thousand Sons

Je vous renvoie à l’article Wrath of Magnus 

Death Guard

Implacables, insensible à la douleur en série, et un bonus de commandement qui donne discrétion à une certaine distance. Oui, la Death Guard va être particulièrement pénible à abattre ! Et pensez aux havocs implacables, ainsi qu’à toutes les unités équipées de plasma et bolters qui peuvent tirer et charger le même tour ! Petit désaventage, l’initiative est réduite d’un point. Je suis d’accord, ce n’est pas une grande perte…
La Death Guard bénéficie enfin d’une discipline complète avec 7 pouvoirs psychiques !

Emperor’s Children

Un domaine psy refait à neuf, et des bonus ahurissants ! Insensible à la douleur de série, 4+ si icône. Et enfin, le bon vieux retour des drogues de combat en bonus de commandement. Vous vouliez des Emperor’s Children avec une endurance ou une force de 5 ? C’est chose possible ! Sans oublier les artefacts qui vous donnent des coups de boost à chaque fois que vous êtes blessé…

CONCLUSION

Un vrai retour aux sources, un rééquilibrage nécessaire, des légions vraiment personnalisées, et toute les règles et formation dans un seul ouvrage. C’est sans faute !
PS : J’aurais bien aimé quelques améliorations de véhicule, comme véhicule d’assaut pour les Worlds Eaters…

Ezek