Alors que les présentations en avant première pleuvent de partout, voici, non pas une présentation, mais un tactica, oui, un tactica sur ce qu’on peut faire avec les nouveaux Marines du Chaos. Je vous parlerai un peu du livre d’accord, mais vraiment parce qu’il n’est pas sorti et on verra surtout ce qu’il faut retenir du codex Marines du chaos pour la V8 de warhammer 40k.

 

Couverture rigide, le livre fait un peu plus de 165 pages, richement décoré. L’histoire des chapitres et les présentations des unités ( d’usage…) prennent environ 110 pages et regargent d’informations sur la situation de chacune des légions présentées dans ce volume.

Elles sont au nombre de 8: La Black Legion, l’Alpha Legion, les Nights Lords, les Iron Warriors, les World Bearers, les World Eaters, les Emperor’s Children et les Red Corsairs.

Les règles présentées dans la suite du livre couvrent tout ce qu’il faut pour jouer celles-là même. On notera que les Red corsairs sont généralement associés aux chapitres renégats de façon plus générale.

Passons aux choses qui ne changent pas trop: les datasheet sont les mêmes que ceux de l’index à une exception pres. Il y a une nouvelle entrée pour un champion exalté, un peu l’équivalent d’un lieutenant qui permet de booster ses camarades en combat mais qui se révèle un bon chasseur de personnage adverse. Si il y a d’autres changements, ils ne sont pas frappant.

Parmi les choses qui changent, il y a les couts en points du mode de jeu égal: beaucoup ont été revu à la baisse… Le gantelet a perdu 8 points comme dans le codex Space Marines mais le Defiler a aussi perdu 60 points, les armes des prince-démon et le lance flammes du helldrake ont perdu 30 points, le vindicator,… etc… Un rééquilibrage considérable des valeurs des unités et de leurs armements qui rend beaucoup plus jouable certaines références et c’est bien!

Parmi les changements, le livre introduit les traits de légion que votre détachement gagne si toutes les unités proviennent de la même légion et des traits de seigneurs de guerre. A partir de ces éléments, vous allez pouvoir créer vos armées et là vient une première surprise: aucune ne semble injouable. Quelquesoit la légion que vous jouez, il y a quelquechose a faire avec.

Ne vous trompez pas néanmoins, le Marine du chaos est avant tout basé sur le corps à corps et vous aurez plus de facilité à le jouer.

Les World Eaters en particulier, symbolise bien cette puissance avec des unités de berserkers de Khorne qui ont +1 attaque en charge et attaque 2 fois… 8 attaques par figurine dans la même phase. Bim! Mais les autres ne sont pas en reste. On pourra citer par exemple les unités de Nights Lords marquées Nurgle avec une icone de la peste qui donnent un joli -2 en commandement…

La petite surprise est pour moi les chapitres renégats qui ont une règle rigolote:  Ils peuvent avancer et charger. Qui a parlé de charge au T1? Oui oui, c’est possible.

Il faut en particulier se méfier de bien mettre en relation les différents éléments d’une armée d’ailleurs car on pourrait avoir des surprises. Les World Bearers semblent avoir un trait pas aussi fort que les autres mais le seigneur World Bearer voit la taille de son aura augmenté de 3 pas… Sachant que c’est souvent un apotre noir, il fait relancer les jets pour toucher en combat dans les 9 pas autour de lui…

Pour les adeptes du tir parmi vous, rassurez vous, on peut faire du tir interessant:  La black legion qui transforme ses armes de tir apide en assaut ou l’alpha légion qui est plus résistante quand elle est loin de son adversaire…  

Dernier élément dont je dois vous parler et qui est une petite surprise aussi: les stratagèmes. Ils sont une quinzaine et … sont combo entre eux et avec les unités. Certains sont limités a une marque, une légion ou à une type de troupes mais ils sont diversifiés et ont des interactions entre eux. L’exmple le plus frappant est celui qui pemet contre 1 point de commandement de donner une marque à une unité qui n’en possède pas. En faisant cela, on donne à l’unité la possibilité d’obtenir des bonus qu’elles n’auraient pas eu avant et on permet aux chapitres renégats par exemple d’être plus poyvalent. Les stratagèmes permettent aussi de booster les véhicules et permet de créer des regroupements: On peut grace a 3 vindicators faire un vrai bombardement de 3D3 touches sur plusieurs cibles…

 

En conclusion, il est assez difficile de sortir une composition d’armée plus forte qu’une autre a première vue. Toutes les légions sont jouables et aucune ne parait laissée pour compte. Le rééquilibrage des points relance les unités mal aimées de l’index et on se prend au jeu de créer des unités offensives et destructrices. Le codex donne une dynamique encore plus tournée vers l’attaque aux marines du chaos mais aussi une diversité pour le faire.

Pour ajouter à cela, les stratagèmes changent fondamentalement la façon de jouer et on peut comprendre qu’une même armée peut être jouer de plusieurs façon différentes… Well done GW!

Guitou