Alors, quoi de neuf dans l‘Empire Tau ? Apparemment l’industrie de l’armement bat son plein, et Tony Stark peut aller se rhabiller avec sa petite armure dorée… etant donné le foisonnement de sorties de cette semaine, nous allons faire un bilan global. Jervis, lance le programme d’analyse !

Les bouquins, et autres artefacts en papier

Pour les skavens de bibliothèque, qui seraient de surcroit adorateurs du Bien Suprême, c’est noël avant l’heure ! Deux nouveaux suppléments, dont le nouveau codex et un coffret de campagne, intitulé Kauyon. Le codex contient les nouvelles sorties, des nouveaux traits de seigneur de guerre, ainsi que les nouvelles formations, mais sinon il s’agit du même codex que le précédent. Je vois déjà les hurlements des joueurs outrés de devoir payer 46 euros pour une simple mise à jour.

Alors avant de vociférere et de se casser la voix façon noise marine, allons jeter un coup d’oeil au contenu de Kauyon (si vous changez la deuxième lettre, le nom devient rigolo…). Il s’agit d’un double ouvrage, dont la première partie est constituée de Fluff, et la seconde de règles. Dans les règles vous trouverez une dizaine de missions thématiques, ainsi qu’un système de campagne pour dans les ténèbres d’un lointain futur, les lier. Mais ce n’est pas tout. Le livre contient toutes les mises à jour de l’ancien codex, de sorte à ce que vous n’ayez pas à le racheter, et donc qu’il ne devienne pas un cale porte obsolète.

Donc, si vous m’avez bien suivi, je parle surtout pour les deux du fond qui roupillent, vous n’êtes pas du tout obligé d’acheter le nouveau codex si vous avez l’ancien. Il vous suffit d’avoir Kauyon (vous avez vu, c’est drôle ;-)), et vous disposerez d’un nouveau codex, d’un livre de Fluff, de plus de 120 pages, d’un système de campagne, et du matériel de jeu pour les White Scars et ravebguard. Et pour ceux qui n’avaient pas le codex, et bien vous n’êtes pas obligé d’acheter deux livres, le codex est mis à jour.

Voilà, vous n’êtes pas obligé de voir la coupe à moitié vide, il y a un sens dans ce que fait GW sur cette sortie. Comme j’en avais parlé dans mon dernier article sur les Tau, le jeu à l’air de se diriger dans le mode campagne narrative plus que dans le compétitif . Les figurines et les règles au service d’une histoire qui change. Donc plutôt que de changer les règles d’une faction, on va ajouter des profils correspondant à l’évolution de l’histoire, et du coup permettre aux joueurs de faire eux-même partie de la narration.

Je ne sais pas pour vous, mais l’idée me plait bien. Alors bien sur, on peut discuter du prix des suppléments, du rythme de sortie effrénée qui peut être perturbant (en particulier pour le porte-feuille), mais l’idée générale qui guide les sorties est intéressante, et donne un grand coup de frais dans la façon de pratiquer le hobby. J’attends juste qu’ils le fasse pour les Arlequins et les Thousands Sons, je rêve avec JB de faire une campagne basée sur l’attaque de la Bibliothèque Interdite par Ahriman.

Les autres artefacts en papier (oui, je les avais oublié…)

En plus des deux ouvrages, codex Tau et Kauyon (toujours aussi hilarant), trois paquets de cartes voient le jour, pour les Tau, les White Scars, et les Ravenguard. Plutôt Sympa, les marines ont le droit au chapitre. Diversifier les marines de façon à ne plus jouer « vanille » est une excellente idée, et le faire au travers des traits de seigneur de guerre et des objectifs est une bonne idée peu couteuse.

En plus, pour les peintres, vous aurez un guide pour confectionner le schémas de couleur de votre armée. Pratique aujourd’hui courante lors des sorties codex, ces guides de peinture sont simples mais efficace. pour des joueurs qui veulent un rendu correcte dans se casser la tête, c’est un choix judicieux.

Et enfin pour les amateurs de SF, le roman Farsight, par Phil Kelly, va vous immerger dans les aventures du commandeur Tau le plus charismatique et ténébreux, Farsight !

Les figurines

Questions nouveautés, il s’agit surtout d’un repack des anciennes figurines. le design n’a pas changé, mais les options sont enfin incluses ! Vous pourrez monter vos crisis et drones comme bon vous semble. Les Tau avaient encore le syndrôme « lance flammes-lance missile » des spaces marines, c’est à dire peux d’options d’équipement, et pas forcément les meilleures. Là le problème est réglé, en tout cas pour les drones et pour les crisis.

La vraie nouveauté, c’est le Commander Tau, qui reçoit deux up majeurs. Primo, il est en plastique et non en finecast, ce qui lui évitera d’avoir la maladie d’Icare (la fonte au soleil), ce qui est en soi un grand progrès. Deuxio, il gagne une nouvelle armure qui lui permet de voler tel une créature monstrueuse volante. Et oui, vous pourrez vous balader dans les lignes ennemies sans peur des représailles en balançant toute les puissance de feu Tau. Pas mal n’est-ce pas…

Voilà, j’espère vous avoir donné de quoi débattre, et je vous dit à bientôt sur la toile !

Ezek