KILL TEAM – Le choix de Greg, partie 4

A la sortie de Kill team, le jeu d’escarmouches dans l’univers de Warhammer 40000 de Games Workshop, j’ai vu l’opportunité de rejouer des parties narratives dans l’esprit des règles d’escarmouches commando des vieilles versions du GBN.

Après avoir choisi de jouer une escouade de Taniths, les avoir peint et avoir une liste d’armée, il fallait commencer à réfléchir aux ennemis qu’ils allaient affronter…

Episode Précédent

ETAPE 4 – Connaît ton ennemi

Ce que j’aime avec Kill Team, c’est la possibilité de revivre des moments clef, narratifs de l’univers riche de Warhammer 40000.

Le problème de Warhammer 40000, le jeu, c’est qu’il est souvent bien difficile de placer une bataille dans le contexte décrit par l’univers. Trop de figurines sur la table mais trop peu pour les conflits titanesques, des listes d’armées optimisé se torchant littéralement avec le fluff, des ennemis qui ne se sont guère rencontrés…

Bref, Kill Team permet de revivre certains affrontements qui ont marqué ma mémoire comme le combat entre la suite d’Eisenhorn face à une bande de cultistes, dans un laboratoire de cryogénisation (début du premier volume de la trilogie), ou quand l’escouade tactique ultramarine transformée en unité de scout (faute d’en avoir) affronte des nécrons à l’entrée d’une nécropole pendant la chute de Damnos :

        de petits affrontements entre une dizaine de figurines avec du caractère

        la possibilité de faire évoluer ces héros ordinaires

        raconter une histoire

        associer ça à un projet modélisme

 

Dans cette optique, que j’avais respecté jusqu’à maintenant, il me fallait un adversaire à opposer à mes Taniths et quoi de mieux que le Pacte de Sang, que Gaunt affronte notamment dans Premier et Unique?

Heureusement, j’avais peint une escouade de ces sanguinaires parodies de gardes impériaux il y a quelques années dans le but de faire une armée renégate. Mais comme le projet avait été avorté, cette escouade avait disparu dans les méandres des boites de figurines et c’était l’occasion parfaite pour la dépoussiérer

 

J’ai toujours aimé l’idée d’un adversaire particulièrement coriace à affronter, tel le boss de fin de niveau, et toujours à la recherche de « véracité fluffique », je me suis souvenu, qu’à un moment, Gaunt et les taniths se retrouvaient en difficulté dans des galeries face à une poignée de space marines du chaos.

Le fusil laser n’était pas capable de percer la ceramite de l’armure de ces guerriers, et avaient dû pousser au maximum la puissance du laser, au risque de se retrouver sans munitions après deux tirs…

Il y a deux ans, nous avons lancé à la boutique une campagne d’Inquisimunda, et j’avais converti un « True scale » space marine, qui ferait passer un primaris pour un nain ! J’avais trouvé le leader de ma bande rénégate et il allait maintenant falloir faire une liste d’armée…

A suivre

Episode suivant (en cours de rédaction)