Kill Team : La Campagne et les Spécialistes

 

Nous avons vu la dernière fois le système de jeu de Kill Team, il est temps maintenant de s’intéresser à ce qui fait la spécificité et la couleur du jeu : le système de campagne ainsi que la mécanique des spécialistes.

 

Les Spécialistes

Les caractéristiques des figurines de Kill Team sont identiques à celles de Warhammer 40k, bien que leurs règles spéciales et certaines armes aient été légèrement modifiées pour coller aux règles propres de Kill Team.

 

Ce qui va faire la personnalisation de votre Kill Team c’est les Spécialistes.

 

Dans une équipe, une de vos figurine devra être le Leader, et trois autres pourront être des Spécialistes, sachant qu’aucune spécialité ne peut être prise plus d’une fois. Pas de spam débile, donc.

 

Il existe en tout 10 spécialités différentes, en comptant le Leader. Chaque figurine aura accès à un nombre restreint de spécialités. Par exemple, un Ranger Eldar n’aura pas accès à la spécialité Combat… Par contre il pourra être Veteran, Sniper, Scout… Ce qui veut dire que la spécialité correspond toujours à une facette du rôle de votre combattant.

 

Les Spécialistes peuvent progresser jusqu’à 4 niveau, chaque niveau augmentant le prix de la figurine de 4 points. Ainsi, plus une Kill Team sera expérimentée, moins elle sera populeuse.

 

Chaque niveau, le premier y compris, va débloquer deux types de règles.

 

La première, un stratagème spécifique au Spécialiste. Par exemple, au niveau 1, un Sniper peut pour 1 PC ajouter 1 aux jets de touche. Quand il atteint le niveau 2, il pourra tirer sans malus sur une cible à couvert pour 1PC. Tous ces Stratagèmes sont évidemment cumulables, faisant de votre spécialiste un parangon dans son domaine, pour peu que vous lâchiez quelques PC sur lui.

 

La deuxième, une aptitude supplémentaire gratuite. A chaque niveau, une arbre de compétence se sépare en deux branches, et vous devrez choisir laquelle vous allez suivre pour le reste de la campagne. Pas de panique, le quatrième niveau vous permet d’en choisir une n’importe où sur le diagramme, augmentant la quantité de combinaisons possibles.

 

Avec 10 spécialités, 4 niveaux aux embranchements multiples et 3 stratagèmes par spécialiste, vous ne jouerez jamais la même Kill Team !

 

La Campagne

Il faut avouer que Games Workshop n’a jamais été très au point sur ses systèmes de campagnes. Souvent trop alambiqués, ou au contraire d’un simplisme inutile, les joueurs ont le plus souvent fabriqué leur propre de système de campagne, ou adapté celui d’un autre jeu.

 

Et bien ma foi, cette fois GW a réussi à faire simple, mais efficace

 

Comment gagner ?

 

Tout d’abord, le but de la campagne n’est pas de gagner, mais plutôt de faire perdre les autres. En effet, à chaque bataille, le perdant se verra détruire une partie de ses ressources de Campagne : Renseignement, Matériel, Territoire ou Moral. Ces ressources n’ont pas d’autre utilité que de servir de décompte pour la Campagne. Si un joueur tombe à 0 dans l’une des ressources, il deviendra une faction de Guérilla : son but sera de saboter les autres joueurs, en espérant faire des autres participants des Guérilleros comme lui.

Vous n’êtes donc jamais vraiment éjecté de la Campagne, le pire qui puisse vous arriver est de devenir un fauteur de trouble !

 

Chaque joueur commence avec 8 points dans chaque ressource, et chaque mission jouée indique quel type et quelle quantité de ressources le perdant va se voir détruire.

 

Les missions sont tirées aléatoirement dans le pool de missions narratives et égales du livre de règle.

 

Monter sa Kill Team

Les Kill Team sont montées une fois le scénario choisi. Elles le sont à partir de la Feuille d’Ordre, qui comprend toutes les figurines de votre armée. Vous commencez avec 12 figurines mais vous pourrez en recruter davantage au cours de la campagne. Dans cette feuille d’armée, vous pouvez avoir autant de Spécialistes que vous voulez : vous devrez juste choisir qui prendre lors de la constitution de la Kill Team, en respectant les restrictions normales, à savoir 3 Spécialistes différents et un Leader.

 

Comment évoluer ?

Les Spécialistes gagnent un point d’XP pour avoir participé à la bataille, ainsi qu’un point en plus s’ils ont utilisé un de leur stratagème de classe. Plus vous jouez votre spécialiste, plus il progresse, normal !

Les Spécialistes gagnent 1 niveau par pallier de 3, 4, puis enfin 5 points d’XP. Par la suite, ils ne peuvent plus progresser.

 

Vos figurines non spécialistes peuvent tout de même évoluer, et vont gagner de l’XP en participant à la bataille, et pour avoir tué un combattant ennemi. Point original, c’est toutes vos figurines de la même fiche technique qui prennent l’XP, pas seulement celles qui ont joué la partie. Ainsi, pas besoin de tenir des comptes d’apothicaire pour vos non-spécialistes : ils auront tous la même XP, et le même schéma de progression. En effet, à chaque pallier, le groupe (appelé équipe de tir), gagne un bonus aléatoire.

 

Ajouter des figurines

Vous pouvez recruter de nouvelles figurines qui ne sont pas sur votre feuille à chaque nouvelle partie, mais elles devront forcément jouer à cette mission.

Les nouvelles recrues non spécialistes ne bénéficient pas de l’XP de leur équipe de tir à la première partie, mais sont remis à niveau après leur premier baptême du feu. Toujours pas de compte d’apothicaire !

A noter aussi que contrairement à Necromunda, l’équipement ne varie pas : pas besoin de charcuter vos belles conversions !

 

Multijoueur

Tous les scénarios ont une variante multijoueur intégrée, avec des zones de déploiement spécifiques. Le jeu multijoueur est bien plus long, et il faut le dire, ça devient un jeu de diplomatie, chaque camp incitant les autres à s’entre-tuer ! Bien que l’aspect stratégique soit moins présent, il va s’en dire que les parties sont bien plus amusantes à 4 joueurs !

 

Conclusion

Un système de progression et de campagne simple et efficace, des tonnes de combinaisons possibles pour les spécialistes, un jeu qui tient ses promesses : rapide, sanglant, et fun !

 

Ezek