Une nouvelle armée ! Et quelle armée ! Messieurs, après des dizaines d’années d’attente, voici enfin les règles et figurines pour jouer le Mechanicum !

Etant un grand fan de l’univers de warhammer 40k, j’ai toujours trouvé triste de ne pas pouvoir jouer les armées de Mars. Tous les fans de l’Hérésie d’Horus, des Fantômes de Gaunt, et des trilogies Ravenor et Eisenhorn savent de quoi je parle. Tout l’aspect gothique provient de la philosophie du mechanicum. Sans lui, pas de vaisseau, pas d’armure énergétique, pas d’Imperium !

Vous l’avez compris, je suis fan du concept, mais qu’en est-il de la réalisation ? Eh bien je résumerais ça en trois points :


Les figurines :


Tout simplement la plus belle armée. John Blanche est clairement responsable de l’esthétique de la faction, et c’est pour le bonheur des yeux. Etant donné qu’il s’agit que de nouvelles figurines, il n’y a pas de problèmes de versions, comme c’est le cas chez les eldars. Une quantité astronomique de blitz vous permet de faire pleins de conversions, et les grappes se mixent très bien avec le reste de la gamme. J’en connais qui ont déjà greffé des membres de nécrons à leurs skitarii…

Les équipements et règles spéciales :


Dans ce codex, pas de « bolter, canon laser, épée tronçonneuse », commun à tous les livres de l’Imperium. Tous les équipements sont inédits et exclusifs à ce codex, avec des règles spéciales bien propres au style de jeu du mechanicum. Vous n’aurez donc pas l’impression de jouer encore et toujours la même chose. D’ailleurs c’est très drôle de voir les joueurs vétérans consulter leurs codex comme de jeunes novices : « zut, ça fait quoi déjà une carabine à radium ? ».Quel plaisir de découvrir des règles et pas juste de voir « ce qui a changé ».

les formations :


ça commence à devenir récurent, mais que voulez-vous que je vous dise ? Les formations semblent bel et bien devenir la nouvelle façon d’assembler son armée, et ce n’est pas plus mal. On voit sur la table de jeu des armées qui ont une cohérence tactique, historique, et visuelle. Le codex skitarii propose des formations qui globalement vont accélérer votre jeu et mettre à mort plus rapidement votre adversaire : mouvements scouts, réserves tour un, ennemi juré, et bien d’autres. Il y a aussi un schéma « classique » qui a son intérêt, nous verrons cela dans les listes d’armées que je vous présenterai.

Donc en résumé, de belles figurines, une armée emblématique, et pleins de nouvelles règles à tester ! Comme dirai comme les célèbre princeps Ke’skitarii’V, 0100110011000111010010.


Points forts


– c’est le mechanicum !
– polyvalence des équipements
– pleins de nouvelles règles spéciales
– des figurines à tomber par terre
– des formations très fortes
– une armée très rapide et offensive

Points faibles


– peu de profils différents…
– …et donc une variété de listes d’armées faible
– une armée pas très résistante