Vous êtes assis paisiblement devant votre ordinateur en train de lire cet article quand soudainement, un son grave vous glace le dos, et vous voyez la surface de votre café onduler à intervalles réguliers. Vous ne rêvez pas, c’est le pas lourd d’un Chevalier Impérial. Priez pour le salut de votre âme car il ne restera rien de votre corps lorsque le canon gatling vous aura réduit en bouilli cosmique…
Vous l’aurez compris, les Imperials Knights, IK pour les intimes sont de retour ! Alors quoi de neuf du côté des mini-titans ?


Les figurines

Colossales, gigantesques, énormes, gargantuesques, mais pas seulement. Le dernier Chevallier était tout aussi impressionnant, mais la nouvelle mouture permet de créer pleins de variantes. Vous pourrez ainsi disposer de doubles gatlings (mon préféré), ou bien de doubles poings de corps à corps, des missiles de carapace, bref tout un arsenal permettant de customiser à souhait ce gros monsieur. Pour en avoir vu aligné plusieurs sur la même table de jeu, il est impossible de ne pas ressentir un frisson de puissance (ou d’impuissance…) face à cette démonstration de puissance.

Les formations et règles spéciales

Ne nous voilons pas la face, il n’ y a pas autant de diversité dans ce codex que dans les autres. Cela dit, vos chevaliers ont beaucoup plus d’options d’armement qu’avant, et ont accès à différentes reliques, comme les autres armées. Cela leur donne déjà plus de personnalité qu’auparavant. De plus une grande quantité de formations permettent de spécialiser vos chevaliers. Souvenez vous qu’avant, vous n’aviez qu’une mitrailleuse pour gérer l’aérien… Aujourd’hui vous disposez de formations antiaériennes très efficaces. Et ce n’est qu’un exemple parmi d’autre. Il est donc possible aujourd’hui d’aligner une armée composée uniquement d’IK sans souffrir de « match-up » impossibles.

En résumé, plus de diversité qu’avant, de très belles pièces, et une vraie liste d’armée ! J’en mettrai bien un pour accompagner mes daemonkins… Au moins mon buveur de sang aura quelqu’un de sa taille avec qui « discuter »…

Points forts :


– c’est des mini titans !
– un très bon complément à toute force de l’imperium
– une plus grande diversité que dans le précédent codex
– des formations spécialisées
– des artefacts et traits de seigneurs de guerres, pour en faire une vraie armée
– plus d’équipement

Points faibles :


– peu de profils différents…
– …et donc une variété de listes d’armées faible
– une armée un peu mono maniaque
– vos adversaires vont vous détester !