Dans la série des géants torturés, raphton vient de finir le compagnon de Urlag, Gorlag le dévoreur des mondes. Fait à partir d’une chimère Games Workshop, une tête de vieux géant GW, et pour la queue une corne de Satyr Warmachine. Quelques kilos de Milliput plus tard, Gorlag était né ! Bien que la peinture soit basique étant donné le manque de relief de l’ensemble, il y a des détails qui valent le détour, comme la Main aux Yeux Innombrables. Vous pouvez admirer un free hand de qualité dans son dos. Et ce dessin raconte l’histoire de Gorlag lui-même…

Gorlag pouvait suivre à la trace l’armée d’Ogres. Bien que les yeux de sa tête ne voient pas plus loin que ses pieds griffus, la Main aux Yeux Innombrables lui permettait de percevoir les âmes des vivants et des morts des lieues à la ronde. L’aura de violence que dégageait Urlag était presque aveuglante pour sa double vue.

Le plan était en marche. Son frère n’en avait que peu conscience, son esprit toujours dirigé vers le combat et les bains de sang. Bien qu’il n’éprouvat que de la haine envers tous les autres êtres de ce monde, il ressentait une sorte de pitié affectueuse envers le manque de lucidité d’Urlag. 

Son dos commençait à le démanger. Le pouvoir du Seigneur des Mensonges était gravé sur sa peau,  un rappel douloureux de sa servitude. Malgré le pouvoir qui l’habitait, sa capacité à dévorer l’énergie de mondes entiers, il ne serait que le laquais éternel d’un autre. Mais peut-être avait-il enfin trouvé la voie de la liberté. Ces Ogres allaient peut-être à leur insu le libérer de ses chaînes, lui et son frère.

Le plan était en marche, et avec lui l’anéantissement de tout un monde pour le salut d’un seul individu…