Les Vikings

 

Les équipements

Les équipements des Vikings sont un modèle de simplicité : Seigneur, Gardes et Guerriers ne suivent aucune règle spéciale, et les Levées peuvent être équipées d’arcs ou de javelots.

À signaler toutefois, une unique unité de Gardes composée de 4 figurines peut être transformée en Berserkers. En échange d’une réduction d’armure, ils doublent leur nombre de dés d’attaque au corps-à-corps. Cette unité sera souvent un élément clé du jeu des Vikings.

 

Le plateau viking

Le plateau viking n’est pas guidé, comme peuvent l’être d’autres, par un concept de jeu complexe. La plupart de leurs capacités sont de simples capacités de corps-à-corps octroyant un effet immédiat et pouvant fonctionner indépendamment les unes des autres, même si leur efficacité est renforcée quand elles sont employées en séquence.

Comme dit précédemment, la plupart de ces capacités sont des capacités de corps-à-corps, et plus particulièrement des capacités offensives : gagner des dés d’attaque, relancer les dés d’attaque ratés… En contrepartie, non seulement vous n’avez aucune capacité défensive, mais de plus certaines de vos capacités tendent à rendre vos troupes plus vulnérables encore en échange de bonus offensifs. Chaque corps-à-corps aura donc un coût élevé pour le joueur viking, puisque plus il cherchera à faire des pertes à son adversaire, plus il en subira lui-même : vous devrez donc vous assurer que chaque combat soit utile et coûte plus cher à votre adversaire qu’à vous-même. Et surtout, il faudra utiliser ses capacités avec parcimonie. Si vous êtes réticent à sacrifier vos troupes, passez votre chemin !

Les Vikings disposent également du moyen de se débarrasser facilement de leurs fatigues au moyen de deux capacités, Njord et Frigg. Celles-ci vous permettront donc, au choix, d’effectuer une charge à longue portée ou de finir votre tour sans fatigue, afin d’éviter à votre adversaire de prendre trop facilement l’avantage.

En revanche, les Vikings n’ont pas de capacité qui augmente leur mobilité. Ils auront du mal à gérer un adversaire ayant beaucoup de tir, surtout du tir à longue portée : la capacité Odin leur permet de paralyser une unité ennemie, mais elle coûte cher et ne pourra pas bloquer une avalanche de tirs déclenchée par un adversaire gallois par exemple.

À moins bien sûr que le joueur viking ne soit chanceux et ne parvienne à déclencher le Ragnarok. Nous ne pouvons alors que compatir avec son adversaire…

Et surtout, gardez un point à l’esprit : mieux vaut éviter d’être trop gourmand et de vouloir faire trop de combats en un seul tour. Les capacités du Viking gagnent fortement à être combinées entre elles, et mieux vaut faire un seul combat que vous êtes sûr de gagner que multiplier les petits engagements sur lesquels vos gains seront incertains. Si vous tenez à faire charger toutes vos unités en même temps, vous feriez mieux d’aller voir du côté des Gallois ou des Jomsvikings.

Méfiez-vous aussi des joueurs qui méprisent les Vikings à cause de leur apparente simplicité. Jouer les Vikings est facile, gagner avec les Vikings demande une bonne maîtrise du jeu et du plateau.

 

Composer sa bande

Comme nous l’avons dit plus haut, les Berserkers sont un élément clé du jeu des Vikings. Gardés en réserve et lâchés au bon moment avec la bonne combinaison de capacités sur une cible juteuse comme un Seigneur ou une grosse unité de Gardes, ils peuvent donner la victoire à leur camp. Il serait donc dommage de s’en dispenser. Vous devez donc prendre au moins 1 point de Gardes. Vous pouvez en prendre un deuxième pour avoir une unité de Gardes classiques, notamment si vous comptez envoyer votre Seigneur au combat. Vous pouvez également monter à 3 points de Gardes et faire une grosse unité de 8 à côté de l’unité de Berserkers, mais gardez à l’esprit que vous offrirez alors une cible tentante à votre adversaire et que vous n’aurez pas de capacité pour les empêcher de mourir.

Venons-en aux Levées. Leur tir peut toujours être utile, en particulier si une unité de Gardes montés se présente devant eux, et leur nombre peut vous servir d’écran contre les tirs de l’adversaire. Toutefois, leur faible volume de dés d’attaque fait qu’ils ne bénéficieront que peu de vos capacités, et la propension des Vikings à perdre des figurines fera que vous serez souvent à court de Guerriers. Vous vous maudirez alors d’avoir pris une unité de Levées à la place de Guerriers supplémentaires. C’est donc une question de préférence personnelle : certains ne jurent que par les Levées au point d’en jouer systématiquement deux. Pour ma part, selon mes envies, j’en joue une ou aucune. Gardez à l’esprit que, lors de certaines parties, les Levées seront les hommes du match, tandis que lors d’autres parties ils seront complètement inutiles.

Les Guerriers viendront compléter les points restants. Je pense que, pour les Vikings, 3 points sont un minimum afin d’avoir un peu de nombre pour compenser la forte mortalité qui frappe les combattants de cette faction.

Je vous propose donc une bande avec 2 points de Gardes, dont une unité de Berserkers, et une unité de Gardes classiques qui serviront à la fois de gardes du corps au Seigneur et d’unité de réserve. Pour finir, prenez au choix 3 points de Guerriers et une Levée, ou 4 points de Guerriers si vous ne comptez pas jouer de Levées. Cette dernière option vous permet, par exemple, d’augmenter la taille de vos unités de Guerriers, ce qui présente le double avantage de pouvoir les déplacer plus facilement et d’augmenter leur résistance.

 

Les Légendes

Comme la plupart des factions, les Vikings ont accès à deux Héros légendaires.

Le premier d’entre eux est Harald Hardrada, qui a mené une carrière de mercenaire au service de Byzance avant de devenir roi de Norvège, jusqu’à sa mort en 1066 à Stamford Bridge. Sa fin marque aussi celle de la période des invasions vikings. De son passage à Byzance, il a gardé une prédilection pour les armures lourdes : lui et une unité de Gardes bénéficient d’une armure améliorée et sont équipés d’armes lourdes. Concrètement, leur armure reste donc la même, mais ils disposent d’un bonus de +1 sur leurs jets d’attaque. Un héros parfait si vous aimez foncer dans le tas.

Le deuxième héros est Ragnar Lothbrok, héros semi-légendaire qui mena les premiers raids vikings. Son utilisation est un peu plus technique que celle d’Harald Hardrada, puisque vous devez réfléchir au placement de vos troupes : il donne une activation gratuite à toutes les unités situées à C (soit 10 cm) de lui. Voilà qui devrait compenser le déficit de mobilité des Vikings !

 

En résumé

Forces de la faction :

  • Grande puissance de frappe.
  • Les capacités utilisées en séquence sont dévastatrices.
  • Bonne gestion de la fatigue.
  • L’unité de Berserkers qui, si elle survit rarement à la partie, donne des sueurs froides aux adversaires des Vikings.

Faiblesses :

  • Faible mobilité.
  • Pas de défense, et un taux de mortalité élevé.
  • Pas non plus de capacité de temporisation ni de contrôle de jeu : tout se joue au corps-à-corps.