Les Princes de l’Est

C’est aujourd’hui au tour des princes de l’Est, faction qui regroupe les cités russes et les potentats lituaniens, acteurs majeurs des croisades d’Europe de l’Est et adversaires acharnés des Croisés et Teutoniques.

 

Les équipements

En choisissant cette faction, vous aurez le choix entre deux sous-listes.

Les Rus ont accès à un Seigneur et des Gardes à cheval. Leurs Guerriers sont à pied, sans équipement particulier. Quant à leurs Levées, elles sont équipées d’arcs ou d’arbalètes.

Les équipements des Lituaniens les rendent moins bons en défense, mais plus redoutables en attaque. En effet, leurs Gardes sont montés et équipés de javelots. Leurs Guerriers peuvent être équipés d’armes lourdes ou ne pas avoir d’option d’équipement. Enfin, les Levées sont équipées d’arcs.

Quel que soit votre choix de sous-liste, vous pourrez également recruter un chariot de bagages pour 1 point. Cette unité unique compte comme une unité de Levées, est extrêmement lente et très inutile au combat. Cependant, elle donne la règle Fierté à toutes les unités ennemies : concrètement, toute unité ennemie qui s’active pour une charge et qui pourrait charger le bagage est obligée de le faire. Cette unité sert donc à protéger vos unités les plus précieuses contre les charges ennemies. Et la règle Résistance (2) lui assurera de survivre au moins au premier combat. Cette option sera particulièrement utile aux Lituaniens afin de protéger leurs fragiles Gardes avec javelots, vulnérables lorsqu’ils sont chargés par une unité ennemie : bien placé, votre bagage sera un grain de sable dans le plan de votre adversaire.

 

Le plateau des princes de l’Est

Ce qui frappe à la lecture du plateau des princes de l’Est, c’est la diversité des capacités qui lui sont accessibles. Alors que la plupart des plateaux ont un jeu orienté avec des points forts et des points faibles très marqués, comme le tir pour les Sarrasins ou l’attaque pour les Croisés, les princes de l’Est semblent n’avoir aucun point faible, mais pouvoir combattre sur tous les terrains. Vous souhaitez réduire votre nombre de marqueurs fatigue ? Vous pouvez le faire grâce à Galvanisés. Vous souhaitez neutraliser une unité ennemie menaçante ? Vous pouvez lui interdire d’utiliser des capacités saga avancées grâce à Avance fébrile. Vous disposez également de capacités défensives avec Seigneur de l’Est et Frères d’Armes, l’une étant réservée aux Gardes et l’autre aux Guerriers et Levées. Vous disposez également d’un peu de tir grâce à Tir croisé qui oblige la cible à relancer des dés de défense et à vos Gardes avec javelots si vous jouez Lituaniens ; si vous jouez les Russes, Estocade vous permettra d’activer une unité de Gardes pour un tir comme si elle était équipée de javelots. Vous disposez même d’une capacité d’Activation/Réaction avec Feinte qui offre une relative sécurité à vos unités montées.

Cependant, comme c’est toujours le cas avec les factions polyvalentes, vous ne ferez jamais le poids face à un adversaire sur un seul terrain de jeu. Les factions orientées seront toujours meilleures que vous si vous choisissez de les affronter avec une seule arme. Il vous faudra apprendre à jouer de tous vos atouts. Mobilité, tir, contrôle de jeu, placement, défense : c’est l’exploitation conjointe de tous ces éléments qui vous apportera la victoire. Et, lorsque l’occasion de porter un coup décisif se présentera, la capacité Drug qui vous permet d’attaquer un adversaire avec deux unités à proximité pourra être un avantage majeur ! Elle est cependant limitée aux Gardes et Héros, il vous faudra donc préserver ces unités pour l’assaut final.

 

Composer sa bande

Nous allons commencer par vous proposer une bande de Russes, puisque ceux-ci disposent de figurines officielles disponibles. Certaines des capacités du plateau sont réservées aux Gardes ou aux unités montées ; vous aurez de plus le moyen de faire des pertes sans risque avec vos Gardes grâce à Estocade. Prenons-en donc 3 points, qu’on pourra au choix répartir en deux unités de 6 ou en une grosse unité de 8 et une petite de 4 gardée en retrait pour des contre-attaques. Si vous optez pour une grosse unité de 8, il peut être pertinent de lui confier une bannière : elle risque fortement d’accumuler les fatigues via les capacités Drug et Seigneur de l’Est.

Pour s’assurer un éventail d’options tactiques le plus large possible, il vous faut du tir. Une unité de Levées s’impose donc. Choisissez entre arbalètes et arcs en fonction de vos préférences personnelles, bonus aux dés d’attaque dans un cas, plus d’activations possibles dans l’autre. Vous pouvez même en prendre 2 points, une unité de chaque type.

Enfin, il vous faudra des combattants à pied pour encaisser les charges ennemies et s’occuper des éléments de terrain. Il vous reste 1 à 2 points que vous pourrez dépenser en Guerriers. Ceux-ci ne bénéficient pas de capacités spécifiques, mais si vous décidez de vous en passer, leur absence peut vous être préjudiciable dans certaines situations. Vous pouvez sinon choisir de les remplacer par une unité de mercenaires qui remplira un rôle similaire.

 

Si vous jouez Lituaniens, les Gardes constitueront également votre fer de lance. 2 points sont un minimum ; là encore, la bannière me semble être un choix judicieux. Vous pouvez envisager de recruter un bagage qui vous servira, s’il est bien placé, à protéger vos cavaliers en attirant les charges ennemies. Si vous ne vous sentez pas d’utiliser cette unité atypique, vous pouvez opter pour un troisième point de Gardes qui vous servira d’unité de relais en cas d’empêchement de l’unité principale.

De même que pour les Russes, du tir s’impose, même s’il est moins indispensable puisque vos Gardes sont dotés de javelots. 1 point de Levées sera donc largement suffisant.

Il vous reste donc encore 2 points pour recruter des Guerriers. Ici, vous pouvez les recruter avec haches à deux mains, autant ne pas vous en priver. Même si leur durée de vie est limitée, ils constituent une dissuasion efficace, notamment contre les Seigneurs et Gardes ennemis qui savent qu’ils ne peuvent les engager sans y laisser des plumes.

 

Les unités Légendaires

Deux sous-factions, donc quatre unités Légendaires, les auteurs n’ont pas chômé !

Les Lituaniens ont accès à un Héros et une unité légendaire :

  •          Mindaugas est un Seigneur aux caractéristiques standard qui dispose d’aptitudes de commandement accrues : il vous permet de déplacer un élément de terrain après avoir défini le mode de déploiement, ce qui peut dans certaines circonstances être très utile pour attirer à vous un terrain ou en priver votre adversaire. Outre cela, il peut utiliser deux fois par tour son Nous sommes à vos ordres, une économie de dés Saga toujours bienvenue.
  •          Les nobles Samogitiens sont une unité de Gardes à pied avec armes lourdes qui ne subissent pas de baisse d’armure pour leur équipement. Vous sacrifierez donc un peu de mobilité et de tir pour gagner beaucoup de puissance de frappe et de résistance. De plus, ils disposent d’une autre règle au nom évocateur, Tueurs de chevaliers, qui les rend redoutables contre les unités montées et compense en partie leur perte de mouvement !

Les Russes disposent de deux Héros légendaires :

  •          Roman le Grand vous permettra de perturber les plans de votre adversaire : sa capacité Grand diplomate vous permet d’interdire l’utilisation d’une capacité Saga de chaque plateau. Choisissez une capacité qui vous importe peu et une capacité fondamentale du plateau de votre adversaire, et ce peut être la clef de la victoire ! Comme si cela n’était pas suffisant, vous pouvez changer de capacité à chacune de vos phases d’Ordres, pour une plus grande adaptabilité. Vous pouvez en outre forcer votre adversaire à relancer une partie de ses dés Saga en subissant des Fatigues.
  •          Le deuxième personnage n’est autre que le célèbre Alexandre Nevski. Il vous apporte deux avantages qui pèseront sur le long terme. Il permet à vos unités de Guerriers et de Levées de continuer à générer leur dé Saga même lorsqu’elles sont en dessous du seuil critique, ce qui vous évitera de manquer de dés en milieu de partie et forcera votre adversaire à chercher à éliminer vos unités jusqu’à la dernière figurine. Il vous permet aussi de recruter plusieurs unités de cavaliers orientaux qui peuvent utiliser les capacités saga du plateau, et notamment le Tir croisé afin d’assurer une efficacité maximale à leurs tirs ! Attention cependant, si Nevski meurt, les auxiliaires subiront une Fatigue supplémentaire. Mais bon, en général, la mort d’un Héros légendaire ne présage rien de bon pour le résultat de la partie.

 

Forces et faiblesses

Points forts :

  •          Polyvalence des capacités Saga.
  •          Possibilité de gêner les plans de l’adversaire avec Avance fébrile, Hésitation et Feinte.

Points faibles :

  •          Ils font un peu tout, mais n’excellent nulle part.