Les Croisés

Il est temps de se pencher sur la faction éponyme du nouveau supplément Saga, les Croisés.

 

Les équipements

Le plateau des croisés est assorti de deux variantes de listes : les croisés du Levant et les croisés de la Baltique.

 

Les Croisés du Levant sont ceux partis libérer la Terre Sainte, où ils ont affronté les Sarrasins. Leur Seigneur et leurs Gardes peuvent être montés ou à pied, avec ou sans armes lourdes. Leurs Guerriers peuvent être à pied avec lances ou avec arcs ; ils peuvent de plus avoir une unité équipée d’arbalètes et une autre unité montée. Enfin, leurs Levées sont des pèlerins désarmés.

 

Les Croisés de la Baltique, qui ont fait le voyage de Prusse pour convertir les derniers païens d’Europe au christianisme, ont les mêmes options que ci-dessus pour le Seigneur et les Gardes. Leurs Guerriers peuvent être à pied ou montés. Enfin, leurs Levées peuvent être équipées d’arcs ou d’arbalètes.

 

Le plateau croisé

Les capacités du plateau croisé se divisent en deux groupes. La moitié d’entre elles sont des capacités assez classiques vous apportant des bonus lors des tirs ou des corps-à-corps. Certaines, comme Chercher la faille, vous apporteront un bonus de dés d’attaque pour le corps-à-corps ou le tir actuel, tandis que Pour l’exemple (apporter des dés d’attaque et de défense à 2 unités à M pours leur prochain combat) ou Les Preux (retirer une fatigue de l’unité si elle gagne le combat) vous permettront de préparer un prochain combat. Ces capacités sont dans l’ensemble d’un usage assez simple, et vous ne devriez jamais manquer de dés d’attaque avec le plateau croisé.

 

L’autre moitié des capacités du plateau prennent une forme un peu particulière. Elles ont des effets différents selon si votre bande contient ou non des Pèlerins. Si vous avez bien suivi, ce sont des unités de Levées qui ne sont accessibles qu’aux croisés du Levant. Bien plus que deux listes d’équipement différentes, le plateau croisé nous propose donc presque deux plateaux en un seul. Vous aurez le choix entre jouer des Croisés du Levant avec nombre de Levées et de Guerriers, qui chercheront à noyer l’ennemi sous le nombre. Vous disposerez alors, entre autres, d’une activation générale qui ne génère pas de fatigue de toutes vos unités de Guerriers et de Levées grâce à La croisade des paysans, qui illustre parfaitement l’orientation d’une telle bande. Et vos pèlerins eux-mêmes pourront être transformés en machines de guerre grâce à Heureux les humbles qui améliorera leur agressivité, ou La bénédiction des Justes qui vous permettra de limiter leur mortalité qui, avouons-le, risque d’être élevée.

 

Vous pouvez sinon vous passez de Pèlerins, auquel cas le fil directeur de votre bande deviendra vos unités de Gardes. Vous aurez dans ce cas une force d’élite plus compacte, et les capacités du plateau vous apporteront un effet plus défensif que dans le cas où vous auriez choisi des pèlerins. Par exemple, la capacité Heureux les humbles, au lieu d’augmenter l’agressivité de vos Pèlerins, accordera à vos Gardes un bonus d’armure contre les tirs jusqu’au début de votre prochain tour. Vous disposerez même, dans ce cas, d’une activation/réaction qui vous permettra de réagir avec vos Gardes à une activation ennemie par un repos ou un mouvement, ce qui devrait sérieusement augmenter leur espérance de vie. Si vous avez choisi une armée de Croisés de la Baltique, cet aspect défensif sera renforcé par le fait que vos tireurs seront des Levées : ils seront meilleurs au tir, mais plus compliqués à activer que les Guerriers des Croisés du Levant, et perdront la possibilité d’infliger des dommages au corps-à-corps.

 

Les effets des capacités du plateau sont assez simples, mais à cause de cette particularité de la faction, il vous faudra réfléchir avec attention à la composition de votre bande afin de tirer le meilleur parti de votre plateau en fonction du style de jeu que vous souhaitez obtenir.

 

Composer sa bande

Je vais donc être contraint de vous proposer non pas une, mais deux bandes différentes pour cette faction, une pour chaque option.

 

Commençons par les Croisés du Levant. Je pense qu’on peut immédiatement envisager 2 points de Pèlerins, puisqu’ils sont le cœur du plateau. Il peut être utile d’avoir également 1 point de Gardes pour servir à protéger le Seigneur, d’autant plus que ce dernier est votre unité la plus à même de tirer parti de Pour l’exemple. De plus, ils vous permettront, lorsque vos Pèlerins seront morts, de bénéficier des effets des capacités réservés aux Gardes. Si vous les prenez à cheval, ils vous fourniront de plus une unité mobile, au contraire de vos gros blocs de Levées. Vous pouvez sinon choisir de prendre un troisième point de Pèlerins pour accentuer l’aspect horde de votre bande.

Il vous reste donc 3 points, que vous pourrez dépenser en Guerriers. L’unité de 8 montés me paraît indispensable, surtout si vous n’avez pas pris de Gardes à cheval, afin de pouvoir atteindre facilement des cibles éloignées. Une ou deux unités de tir peuvent également s’avérer utiles, même si la bande ne gagnera jamais un duel de tir contre la plupart des autres factions du supplément. Il peut donc être utile, mais pas indispensable, de prendre une unité équipée d’arcs ou d’arbalètes. Les arcs sont plus flexibles, permettant de s’activer plusieurs fois d’affilée pour un tir lorsque vous avez une situation favorable, tandis que les arbalètes seront plus redoutables contre les Gardes et Seigneurs et vous permettront de tirer un meilleur parti de Chercher la faille. C’est à vous de voir ce que vous préférez.

 

Si vous choisissez des Croisés de la Baltique, les Gardes seront le cœur de votre bande. 3 points me semblent donc un minimum, qu’on peut même envisager de porter à 4. L’option montée semble la plus polyvalente, surtout si vous devez courir après des Mongols ou des Lituaniens, mais ne négligez pas de prendre au moins une unité à pied, surtout si la table est fortement chargée en décors – et à plus forte raison si vous affrontez des Peuples Païens, qui auront tendance à se cacher dans les forêts.

Les Levées sont également un choix indispensable. Elles vous permettront d’abriter vos Gardes des unités de tir ennemies, qui seront nombreuses dans cet univers Saga, et de forcer l’adversaire à vous attaquer. Pour ma part, je penche pour une bande avec deux Levées, une équipée d’arcs et une autre d’arbalètes, ce qui permet de s’adapter à nombre de situations.

Il vous reste  donc 1 point à dépenser, si vous n’avez pris que 3 points de Gardes. Vous pourrez donc opter pour une unité de Guerriers, soit à pied, auquel cas vous pourrez lui confier la tâche de vider les éléments de terrain pour pouvoir laisser d’autres tâches plus intéressantes à vos Gardes, soit montée, afin de porter le combat plus vite chez l’ennemi. Vous pouvez également choisir de prendre des mercenaires avec ce dernier point : le livre en contient un certain nombre qui offrent des alternatives de jeu intéressantes.

 

Forces et faiblesses

Points forts :

  •         Bonne puissance de frappe.
  •         Bonne résistance, que ce soit par le nombre de figurines si vous choisissez de jouer avec des Pèlerins ou par les capacités Saga si vous optez pour des Gardes.
  •         Bonne puissance de feu si vous optez pour les croisés de la Baltique.
  •         Bonne gestion de la fatigue.

Points faibles :

  •         Pas de moyen d’influer sur le jeu de l’adversaire.
  •         Les capacités défensives sont assez chères.
  •         Si vous jouez avec des Pèlerins, vous devrez systématiquement dépenser deux dés saga sur Heureux les humbles pour espérer faire des dégâts.