Malekus, the burning truth, warcaster du Protectorat

Si vous aimez « allumer le feu », le warcaster du Protectorat de Menoth Malekus est ce qu’il vous faut ! Uniquement disponible pour le moment dans le Battlegroup Menoth MKIII, Malekus est l’ami fidèle de tout pyroman qui se respecte. Même les différentes versions de Feora pâlissent devant tant de passion ardente !
Ce warcaster augmente la cadence et la force de frappe de votre armée, en particulier si vous avez des armes enflammées. Il dispose aussi de quelques talents anti-magie, comme tout bon dévôt de Menoth.

Son Feat : Brasier Furieux

Quand je vous parlais de son talent pyrotechnique, vous allez vite comprendre ! Tout jet de type feu subit un dé de dégât sup dans la portée de contrôle. On parle bien ici d’un dé supplémentaire, et non d’un boost, vous pouvez donc facilement passer à 4 dés de dégâts ! Cerise sur le gâteau, les effets continu feu ne s’arrêtent pas dans sa portée de contrôle. Avec une attaque enflammée, vous pouvez donc faire un jet de dégàt à 4 dés, puis automatiquement en début de tour adverse, un jet à 3 dés. Des Warcasters sont morts pour moins que ça…

Ses Sorts

Il dispose de 5 sorts, un antimagie, deux bénédictions, et deux blasts.
L’antimagie est des plus efficaces, elle protège une unité des sorts et animus adverses, en les débarassant de ceux déjà présents. Simple, efficace et à entretien !
Dans les deux blasts, il y en a un enflammé, qui met l’effet continu feu en critique. Oui, c’est totalement en combo avec le Feat, et avec 7 points de focus, vous pourrez balancer 3 blasts dont un boosté, ou encore 2 entièrement boostés. Placez un Arc Node à portée, Featez, Blastez, et vous ferez du Warlock/Caster adverse un joli feu d’artifice !
L’autre blast est un effet KO de zone. C’est toujours bien d’avoir l’option, mais à 4 points de focus, vous ne le lancerez pas tous les tours.
Le premier effet de buff ajoute 2 aux dégâts de corps-à-corps d’une unité/figurine, en leur donnant effent continu feu en critique. Pour un warjack, combiné au Choir, vous gagnez 4 points de dégâts, ce qui est loin d’être négligeable ! Sans compter l’effet kiss cool de l’effet continu feu, qui devient intéressant lors du Feat, même contre des Warjacks.
Le deuxième permet à un warjack dans la portée de contrôle d’effectuer une attaque sup. Le sort peut être lancé sur plusieurs cibles, et pour 2 points de focus, c’est sur qu’il va être spamé ! Comme la faction a perdu le tir supplémentaire donné par le vassal, ce sort le remplace parfaitement. Combiné au Feat, vous pourrez déchainer les enfers avec des warjacks comme le redeemer ou le vanquisher.

Ses Capas

Bénéficiant de la dissimulation, c’est un warcaster 16/16 dans la pampa, ce qui est relativement bon. Son lance-flammes est très combo avec son Feat, celà dit il vaut mieux le laisser loin de la ligne de front !

Les Combos

Nous avons déjà fait le tour de pas mal de combos tout au long de l’article. Tout comme Magister Helynna, je le vois plus comme un Warcaster de tir, principalement à cause du tir sup qu’il peut fournir à ses ‘jacks, et de son Feat. Celà dit, l’autre sort de Buff ne fonctionne que au corps-à-corps, il est donc possible de jouer une armée mixte. Utilisez le Feat pour tuer le warcaster adverse si possible. S’il est tout le temps hors d’atteinte, alors utiliser le feat de manière à détruire le plus rapidement possible l’armée adverse. Vous n’aurez aucun problème, ni contre l’infanterie, ni contre les Warjacks. Méfiez vous tout de même des unités immunisé au feu, c’est votre plaie !

Conclusion

Malekus, the burning truth est un warcaster très porté sur le Killcast, mais capable de prendre le dessus sur une guerre d’attrition si besoin. Bien que meilleur avec une gunline de warjacks, il dispose des outils nécessaire pour augmenter la force de frappe au corps-à-corps des unités et des warjacks.
Je dirais donc que l’on a affaire à un très bon warcaster : Il a un axe de jeu préférentiel, mais adaptable. C’est donc un très bon choix, pour un débutant autant que pour un tournoyeur.

Ezek