Les nouveaux Warcasters et Warlocks de la MKIII sont enfin disponibles ! Vous avez eu quelques semaines pour les essayer, et nombreux sont les retours ! Dans cette nouvelle série d’articles je vous propose d’analyser les Warcaster, pour en tirer le meilleur parti. Commençons avec Magister Helynna, du châtiment.



Magister Helynna, Warcaster Shyeel du châtiment

Premier Warcaster Scyrah à pouvoir réparer des Warjacks, Helynna est orientée sur la capacité de son Battlegroup à encaisser les coups, et à frapper à pleine puissance même à l’état d’épave. Elle dispose de quelques sorts offensifs, destinés à réduire en poussière une cible particulière.

Son Feat : Talent Arcanomécanique

Il se décompose en plusieurs parties. La première touche toutes les figurines dans la zone de contrôle, et leur permet de tout simplement gagner +3 en armure. L’infanterie elfe étant généralement très fragile, ce n’est pas ce bonus qui va les sauver. Exception bien sur de la Cavalerie, ainsi que des Dawnguards Sentinels, ces derniers dépassant les 20 d’armure tout bonus compris ! C’est donc principalement les Warjacks qui vont en bénéficier.
Deuxième partie, les warjacks regénèrent leur champ de force, et considèrent tous leurs système comme fonctionnels. C’est donc exclusivement les Warjacks qui sont touchés, et particulièrement ceux disposant d’un champ de force, conséquent si possible. Le colosse, l’Imperatus, ou encore le Phoenix, sont d’excellentes cibles pour ce Feat. 
Vous pouvez récupérer votre Cortex momentanément, ce qui vous permettra d’en allouer avec vos Arcanists !

Sous un Feat apparemment polyvalent, il affectera principalement les Warjacks ayant un grand champ de force, et quelques unités résistantes du châtiment. Celà dit, pour ces unités, c’est un Feat extraordinaire ! Il forcera votre adversaire à complétement détruire vos warjacks, sous peine de se les prendre à pleine puissance !

Ses Sorts

5 sorts, dont deux blasts, une malédiction, et deux buffs de zone. Un des blast dispose d’une forte PUI de zone, mais son coût de 4 le rend prohibitif, hors assassination. L’autre blast met KO en effet critique. Pour 2 points de focus, ce n’est pas bien cher, mais l’effet critique laisse à désirer.
Les trois autres sorts sont bien plus intéressants. La malédiction permet de gagner un dé fantôme contre une cible au tir, pour le Battlegroup. Très efficace pour réduire en pulpe les ennemis, très bonne combinaison avec la Manticore du starter, ou encore le Colosse ! 
Le premier sort de zone donne un bonus de +2 d’armure contre les tirs et la magie, dans la zone de contrôle. Combiné au Feat, ça vous donne un bonus de +5, digne d’un Stryker ! Pour 3 points de focus, c’est un sort automatique les deux premiers tours, voire plus.
Le deuxième, permet à tout le battlegroup de bouger de 3″ à la fin du tour. Ce sort à entretien définit presque à lui tout seul le style de jeu du Warcaster : Hit and Run.

Ses capacités

Elle peut réparer ses warkjacks, et pousser ses ennemis vers n’importe quelle direction avec son tir et son arme de corps à corps.

Les Combos

Si vous combinez les sorts, feat et capa, vous arriverez très vite à conclure que c’est un Warcaster de tir, jouant sur le Hit and Run. Comment ?
Voici le plan de bataille : Grâce à rythme de guerre, vous pourrez émerger d’un couvert, tirer sur un ennemi, et revenir en fin de tour derrière. Parfait pour se cacher derrière une forêt ou une maison. Décélération peut vous aider tant que vous ne vous êtes pas placé derrière les couverts, ou lorsqu’il va falloir en sortir pour prendre les objectifs. Le Feat vous permet principalement de vous dégager lorsqu’on vous engage : vous pouvez prendre des frappes gratuites, elles ne vous affecteront pas ce tour. De plus, votre bonus d’armure vou protégera encore un tour de plus, si riposte il y a.
Pour les cibles difficiles, le dé fantôme vous permettra d’abattre la résistance…
Le tir de Helynna ainsi que son sort de blast vont dans ce sens. Pouvoir pousser un adversaire hors d’un couvert, ou l’éloigner de sa distance de charge, parfait pour une gunline !

Conclusion

Bien que le Warcaster semble être optimisé pour une compo de tir, vous pouvez aussi la jouer avec des warjacks plus pêchus au corps à corps, et vous servir de Rythme de la guerre pour avancer plus rapidement, et supporter les tirs avec le Feat et décélération. Je pense que c’est légèrement plus dur à jouer, mais c’est tout à fait faisable, et plaisant à jouer !

Je dois d’ailleurs affronter un Céphalyx vendredi soir, et je compte bien achever son warcaster avec la lame de mon Imperatus…

Ezek