La première chose à faire lorsque vous décidez de partir en tournoi, et donc de faire deux listes, c’est de savoir quel type de complémentarité vous aller rechercher. Autrement dit, quelles sont les difficultés que gérera chaque liste. La manière la plus efficace de choisir cette complémentarité est de se référer au méta actuel, c’est à dire quels type d’adversaires vous aller rencontrer majoritairement. Vous allez donc construire une liste en contre, puis la liste complémentaire à celle-là. Pensez aussi que le type de liste ne dépend pas seulement des adversaires, mais aussi de l’armée que vous jouez. Chaque armée a ses Némésis et ses points forts, pensez aussi à combler les faiblesses de votre armée au travers des vos deux listes. Voici les différentes manières de construire des listes complémentaires : 

Contre une faction/les autres : Dans ce cas vous créez une liste capable de contrer une armée, l’autre liste serant à affronter toutes les autres factions. La première devra être très spécifique, et sera loin d’être équilibrée. Si votre armée est destinée à combattre du Cryx (c’est assez souvent le cas…), il vous faut des mécanisme de « remove from play », c’est à dire qui empêchent de récupérer des âmes et des corps, ainsi que de recycler ses propres morts. De même, votre armée se doit d’être sans peur, et avoir beaucoup d’anti-magie. L’autre liste devra être beaucoup plus polyvalente, et généralement ne possédera que très peu de mécanismes de la première liste. Attention, ce genre de paire de listes requiert une très bonne connaissance de l’armée ciblée, ainsi que de la méta.Asphyxious et son feat...

Haute armure/haute défense : C’est une paire assez classique, et qui fonctionne plutôt bien si la méta n’est pas focalisée sur un de ces deux extrêmes. Dans une des listes vous mettrez beaucoup de weapon master, des PUI très puissantes, et de quoi baisser l’armure. Pensez à mettre un bon Tarpit, pour bloquer l’adversaire afin d’amener vos unités puissantes au contact au moment et à l’endroit voulu. Contre la haute déf, jouez beaucoup d’AoE, des touches indirectes comme des électroleaps, bref, tout ce qui ignore la déf. Tout ce qui mettra KO est le bien venu, ainsi que la haute ACC et ATD.
Bile thralls, meilleurs anti def du jeu

Anti gunline/corps- à corpsCertaines armées sont sensibles au gunlines, et d’autres ont tendance à ne jouer que ça. Si vous jouez Menoth, et que vous affrontez du Scyrah, vous voyez ce que je veux dire… Pour construire une liste anti-gunline, il faut au maximum bloquer les lignes de vue de votre adversaire. Pour ça, prenez tout ce qui est capable de générer de la fumée, ou de creer des forêts. Certains sorts vous permettent d’augmenter votre def, comme brouillard de guerre. Le choix de votre warcaster/lock est primordial, car c’est lui qui aura les meilleurs capacités pour contrer les tirs. Pensez aussi à un bon tarpit capable de courir vite au corps-à-corps. Une fois l’ennemi engagé, il ne pourra plus tirer. Les unités Stealth sont vos amis ! N’oubliez pas, une gunline aura beaucoup de mal à jouer le scénario, foncez dans les zones et scorez le plus rapidement possible. Contre les armées de corps à corps, il faut les ralentir le plus possible. Un tarpit pénible à tuer, comme des Boomhowler est très efficace, et ralentira votre adversaire. Pensez à tout ce qui produit du terrain difficile, comme certains sorts ou tirs. Tout ce qui peut mettre KO ou mieux, qui met stationnaire, et plus que bienvenu. Avoir des unités capables de faire reculer cotre adversaire, soit en slam ou push, est toujors apprécié.
Qui se cache derrière ce Cloud effect ?

Warmachine/Hordes : Une autre distinction bien classique. Certaines unités et warcasters sont spécialisés contre l’un où l’autre. Venenthrax est par exemple un caster Cryx uniquement créé pour combattre Horde, et plus particulièrement Everblight. En gros, toutes les capacités touchant le vivant, les Beast, la fury, les animus, et empêchant le trasfert de dégâts sont incluses dans une liste anti-Hordes. Contre Warmachine, vous utiliserz beaucoup plus d’armes anti contructs (‘jacks), ce qui disrupte, l’anti-infanterie, ce qui ignore ou enlève le focus. Attention à ce genre de paires de listes, elles sont facile à construire, mais ont tendance à avoir pas mal de mauvais match-up. En effet, il y a souvent plus de similarité entre une liste warmachine et une liste hordes qu’entre deux listes warmachine, sur bien des aspects. Vos listes risquent donc de se casser les dents régulièrement. 
Les paris sont ouverts

Vivants/Autres : Certaines liste d’armées sont faites pour combattre les vivants. Ce n’est pas tant pour lutter contre du vivant, mais plutôt quela liste va avoir énormémentde bonus contre eux. C’est le cas de certaines listes Orboros, qui récupèrent des jetons d’âmes et de corps pour booster leurs capacités. Ces listes ne sont pas faites pour contrer un type de listes, mais plutôt pour tirer un avantage positif, un moteur de leur fonctionnement. Elles sont généralement très fortes, mais sensibles à la méta. Car si trop de ces listes voient le jour, les listes adverses vont éviter d’avoir du vivant. C’est pour celà que vous verrez certaines armées recruter un Witch Doctor, qui peut zombifier une unité, c’est à dire lui enlever sa caractéristique « vivant ». L’autre liste devra du coup être « neutre » par rapport au vivant.
Mort ou vivant? ou les deux...

Remove from play/Autres : Proche du méta actuel, certaines listes se sont spécialisées contre les armées pouvant se « healer ». Tough, Heal, générer des corpse ou soul token, faire revivre des unités, toutes ces capacitéssont ignorées par le « remove from play ». Comme beaucoup de lises actuelles joent sur ces capacités là, l’importance des unités « remove from play » n’a fait que croître. Aujourd’hui il est assez fréquent de construire une liste autour de ce thème pour contrer les top caster que l’on voit tourner en ce moment en tournoi.

Il existe encore d’autres manières de fabriquer une pairede liste, mais je pense que vous avez compris le principe, et que vous pouvez commencer à faire les votre, selon le milieu dans lequel vous jouez.
Je voulais revenir sur un point qui m’a été demandé. Vous verrez que certaines listes contiennent des unités, principalement des solos, qui ne semblent pas avoir leur place dans une liste. Beaucoup de joueurs se laissent une marge d’une dizaine, voire une quinzaine de points, dans leur liste de figurines interchangeables selon la méta, ou pour gérer certaines situations inhabituelles. En effet, vous vous rendrez compte que certains solos ne vous seront presque jamais utiles, à l’exception de certaines fois où ils seront indispensables. Lorsque vous aurez plus d’expérience dans le jeu, vous verrez qu’il est tujours bon de laisser quelques points pour les »au cas où ».

Voilà, vous savez désormais comment se construit une liste d’armée de Warmachine et Hordes ! Les prochaines fois nous verront des exemples de listes, ainsi que des tactiques fourbes une fois la partie engagée !

Ezek