Dans le dernier Tactica nous avons vu quels sont les différents types de warcaster/warlocks. Une fois que vous avez fait votre choix, il est temps de choisir l’armée qui va avec.

Attention, il y a deux choses à prendre en compte lorsque vous construisez votre armée, et il ne faut surtout pas les confondre. Il y a d’une part la synergie interne, qui dépend uniquement de l’intéraction de vos unités, et ensuite votre réponse aux menaces adverses, qui dépend cette fois du rôle même des unités que vous choisissez.

Synergie interne

Toutes les figurines de Warmachordes ne se valent pas à points équivalent, c’est une évidence. Non pas parce qu’un profil est juste plus fort qu’un autre, mais tout simplement par ce qu’ils n’ont pas le même rôle sur le champ de bataille, et surtout par ce que la force d’une figurine dépend de sa synérgie avec le reste de l’armée. Par exemple, si vous avez beaucoup de mécanismes pour baisser la défense adverse, il vaut mieux avoir des unités qui frappent fort plutôt que de bien toucher. Si vous avez des effets critiques, il vaut mieux avoir une uinité qui boost vos jets de dés.

Lorsque vous construisez votre armée, pensez à prendre des unités qui se combinent bien. Attention donc à la « Skornergy ». Ce terme date de la version 1 de warmachine, dans laquelle les Skorne avaient des capacités qui s’annulaient, voire ils payaient des U.A. qui rendaient leur unités moins fortes. Jouer des unités qui ne peuvent pas être ciblées à la magie alors que votre warcaster regorge de sorts de boosts, est un exemple de Skornergy…

L’autre extrême à éviter, c’est de ne prendre en compte que la synergie. Il arrive souvent qu’on veuille mettre une combo en place, mais que cela sollicite l’activation de 4 unités différentes dans le bon ordre… Ce qui n’arrivera que dans des situations idéales, trop peu nombreuses. Préférez les combinaisons simples, qui ne nécessitent pas le concours de trop de paramètres.

Evitez aussi de mettre les oeufs dans le même panier. Baser toute votre stratégie sur le KO se révèle être désastreux quand l’armée adverse y est immunisée… Prévoyez donc des synergies simples, et basés sur différents mécanismes si possibles.

La réponse aux menaces

Une fois que vous avez défini quelques combos internes, il est temps de vous poser quelques questions existentielles à propos de votre armée. Est-elle capable de casser de l’armure ? de gérer de la haute défense ? En bref, quelles menaces pouvez-vous gérer ? Vous devez être capable de répondre aux attaques de votre adversaire. Si la plus forte PUI de votre liste est 12, dès que vous rencontrerez un colosse, vous passerez un mauvais quart d’heure. Voici la liste des questions à se poser, et des indications sur les unités à prendre en réponse. 

  • Puis-je casser de l’armure ? Il vous faut des armes capables de passer par-dessus une ARM de 20. Principalement pour casser des colosses, des grosses beast, et même certains caster ayant une haute armure. Vous avez plusieurs solutions, toutes compatibles. Avoir une unité weapon master, assez nombreuse pour pouvoir encaisser quleques pertes, avoir un ou plusieurs warjacks ayant une arme à forte PUI, et enfin avoir des sorts qui baissent l’armure ou augmentent votre PUI. Les mercenaires Ragman ou Ayana et Holt sont des solutions très prisées, les deux étant capables de faire baisser l’armure adverse de 2 points.
  • Est-ce que je touche la haute défense ? Il vous faut de quoi toucher des défense de 16 ou plus. Vous rencontrerez souvent des unités de première ligne, dites « tarpit », qui ont pour rôle d’engluer votre force de frappe. Si vous n’avez pas de quoi la gérer, vous risquez de vous embourber… La plupart des solos ont aussi une haute déf, donc même si votre adversaire ne joue pas de tarpit, vous devrez quand même gérer des figurines pouvant esquiver les attaques. Pour ça, plusieurs solutions. La plus évidente, c’est d’avoir des unités capables de bien toucher, c’est à dire haute ACC ou ATD. La deuxième solution consiste à utiliser des dégâts indirectes, comme les ADE et les électroleaps. Tirez avec une arme à gabarit, et déviez, même une PUI divisée sera efficace. Les tirs rebondissants sont aussi très efficaces. Visez une figurine avec peu de défense mais proche de l’adversaire. Dernière solution, mettez en place des mécanismes pour KO les ennemis. Slammez des figurines (les votres si besoin)à faible déf  en direction de la ligne adverse, et profitez du bowling !
  • Puis-je contrer la magie ? Contre la magie, vous pouvez prévenir ou guérir. Dans le premier cas, vous rendez insensible à la magie certaines de vos unités. Les meilleurs protections sont les effets de zones, comme celle d’Orin Midwinter. C’est clairement la meilleure façon de vous protéger contre la magie, mais elle n’est pas à portée de toutes les armées. Deuxième option, supprimer les sorts une fois lancés. Pour ça il vous faut des unités à « Dispel ». C’est le cas de la mercenaire Eiryss, qui possède un tir qui supprime les sorts à entretien. Pensez bien à l’anti-magie, contre certaines armées il peut se révéler fatal de négliger cet aspect.
  • Puis-je gérer le multi-PV ?  Les multi-PV sont les unités composées de figurines à plusieurs points de vies, principalement 8. Il vous faut absolument des unités capables de délivrer une grande quantité d’attaques à PUI moyenne. les unités weapon master ont l’avantage de répondre à ces unités ainsi qu’aux armure élevées. Les armes de type souffle, et à fortiori enflammés, sont très bonnes contre ce genre d’ennemis.
  • Puis-je gérer la masse ? Vous verrez certaines armées noyer la table d’unités peu chères, et souvent capable de se régénérer. Contre ça, il faut être capable de délivrer une grande quantité d’attaques. les unités ayant berserk ou tresher sont très appréciées, ainsii que les ADE et les armes à souffle. Les unités ayant une grande cadence de tir seront aussi très appréciées.
  • Puis-je encaisser la première charge ? Une notion importante que nous approfondirons plus tard, est celle d’alpha strike. A warmachine, le premier à frapper un coup à l’adversaire à l’avantage sur lui. Si vous ne pouvez pas vous relever d’une alpha strike, et que vous n’êtes pas toujours celui qui la porte, alors vous avez un problème ! C’est pour ça que la majorité des armées jouent un « tarpit », une unité tampon qui permet d’encaisser la première vague d’attaque de votre adversaire. Le « tarpit » fera sûrement l’objet d’un tactica en soi, mais pour faire simple, ils vous faut une unité peu onéreuse, qui peut se placer au-devant de votre armée (déploiement avancé ou beaucoup de mouvement),qui a une haute défense, et si possible qui occupe de l’espace (allonge ou socle moyen). C’est cette unité qui prendra le spremier coups, et non votre force de frappe principale, qui pourra alors riposter.

Une fois que vous estimez que armée est capable de gérer toutes ces menaces, vous devrez la tester pour qu’elle passe l’épreuve du feu. Vous verrez que certaines unités peuvent jouer plusieurs rôles, ce qui explique leur présence dans beaucoup de listes. les Doomreavers de Khador sont l’exemple parfait. Ils ne sont pas ciblables à la magie, ont berserk, weapon master, et une bonne ACC. Ils semblent donc pouvoir gérer tout type de menace. Il n’est donc pas étonnant de les voir dans beaucoup de listes, et même d’avoir des armées constituées uniquement de Doomies ! 

Vous vous apprecevrez aussi que vous ne pourrez pas faire tout parfaitement avec un seul warcaster, et une seule armée. C’est normal, ne vous inquiétez pas. C’est pour ça que warmachine est prévu pour jouer avec deux listes d’armée, c’est à dire que vous aurez toujours une liste qui aura plus de facilités à gérer une menace , et l’autre qui compensera.

Il y a bien sur d’autres facteurs à tenir en compte, comme le fait de pouvoir de traverser les décors sans être ralenti, mais qui sont mineurs et qui sont surtout en rapport avec ce qu’on appel le méta, c’est à dire vers quels types de listes d’armées tendent les milieux dans lesquels on joue. La méta et comment construire une deuxième liste d’armée complémentaire feront l’objet des prochains articles, alors patience !

Voilà, j’espère que cela a pu vous apporter des réponses, et vous aider à construire vos armées !

Ezek