Présentation:

Les elfes de Terrinoth sont brutaux et défendent leurs territoires avec férocité. Très inspirés des elfes sylvestres de Tolkien, ils sont très liés à la nature dans laquelle ils vivent et à la magie.

Pour représenter cela, la boite de base de l’armée contient 4 unités différentes:

_ la chef, Alaina, monté sur un léonx, un lynx de la taille d’un tigre, est une merveille de jeu. Des mouvements rapides et des 5 attitudes de mouvement blancs qui permettent de charger sur un repositionnement. Des possibilités de jeu énormes sur un simple cadran.

_ la troupe de base de l’armée est l’archer elfe. À l’image d’Alaina, ils bougent bien, entre les ordres et leur capacité de boost mais ne peuvent pas charger. Avec Précis 1 « de série », ils gagnent une relance automatique sur 2 dés bleux qui les rend polyvalent.

_ la cavalerie est composée de léonyx chevauchés par des elfes. Encore du mouvement avec une charge à +1, ce qui donne une charge a 3 pour 3 d’initiative. Et cette charge, ils vont en avoir besoin. Leur impact est moins fort que la cavalerie humaine et il faudra sans doute les équiper pour les rendre plus efficace (qui a dit « Rangs disciplinés »?) .

_ Enfin, Les scions sont les engins de siège de l’armée. Dépendant de la magie pour leur solidité, ils ont la faculté d’immobiliser les adversaires qui rentrent en contact avec eux.

 

Comment ça se joue?

Finalement, assez différemment des 2 autres armées. Fragiles, les elfes peuvent se retrouver en danger sur des mêlées trop denses au centre. Ils leur faut avancer juste comme il faut et ne pas hésiter a se replier. Ce sont plutot des tactiques de guérilla qui sont soutenus par un centre de scions. En effet, étant les seuls éléments un peu résistant, c’est eux qui serviront de centre à l’armée. Attention néanmoins car un mauvais tour de magie peut vous être fatal.

Ils permettront de jouer sur la force des elfes: le mouvement, en empêchant un mouvement adverse. Atteindre un objectif avant son adversaire mais surtout bloquer une charge ou empêcher un adversaire de se retourner est un atout formidable pour les elfes, en particulier dans la résolution des scénarii.

Les elfes ont un impact differnet sur le jeu: En combat, ils se défendent avec letal qui permet d’augmenter le nombre de dégats qu’ils peuvent faire. S’ils peuvent facilement bénéficier de relances, il faut choisir leurs équipements avec soin en fonction de la formation et du role qu’on leur donne.

Un dernier effet de jeu propre à l’armée: la prolifération. Cette règle est sur certaines améliorations, en particulier sur les scions. En début de partie, le joueur elfe peut placer un marqueur sur un décor. Ensuite, au cours de la partie, les unités elfes auront des bonus s’ils se trouvent a portée de lui. Ainsi, ils bougeront plus facilement encore, et pourront défendre plus efficacement.

 

Les extensions:

Avec la boite de base, FFG nous a donné Megan Cyndewyn, le 2eme héros de l’armée. Si Alaina permet de replacer une unité, Megan permet d’upgrader toutes les unités d’infanterie avec une enchanteresse, par exemple une qui fait une attaque a distance. Montée sur son énorme élan, Megan devient une combattante féroce avec 4 dés d’attaque (1 blanc, 2 rouges, 1 bleu). Il ne lui manque que brutal…

De plus, l’indispensable état major est sorti aussi. Du sorcier avec prolifération 2 au musicien qui permet de se rallier, vous trouverez forcément quelquechose qui aura un impact sur votre jeu.

 

En conclusion, basée sur le mouvement, cette armée offre un gameplay completement différent des armée deja sorti. Là où les autres pourront tenir une ligne, les elfes apporteront des options de jeux plus proche de la guérilla et du harcèlement. Frais, définitivement plaisante à jouer, cette arméée est une réussite…