Dans les plaines froides à peine touchées par la toundra du Nord du Mur, se trouvent un ensemble de tribus appelées le Peuple Libre. Ces hommes et ces femmes ont décidé de braver les éléments pour garder une chose que les gens du Sud leur envie : La liberté. Rejetés par un système féodal dur, les « Sauvageons », comme les nobles se bornent à les appeler, sont plus nombreux qu’il n’y parait et s’ils s’unissaient, le continent de Westeros pourrait être en grand danger.  Oui, l’article ci-dessous parle d’A Song of Ice and Fire the miniature game et plus particulièrement des sauvageons. Basé sur  un retour d’expérience puisque j’ai moi-même monté une armée à  ce jeu,  Il s’agit autant d’un mini guide sur Les Sauvageons qu’un guide plus général sur la façon de créer une première liste d’achat pour jouer…

Avant-propos : Les remarques suivantes liées à la façon de jouer actuelle viennent uniquement des sorties françaises. Je n’ai pas pris en compte les sorties en langue anglaise car malheureusement, beaucoup de joueurs ne sont intéressés par un jeu que s’il est dans la langue de Molière. La 2eme raison est pour la clarté du propos et de pouvoir ainsi parler d’éléments généraux du jeu sans forcément rentrer dans trop de détails techniques.

Par où commencer ?

Quand vous commencez un jeu de figurines, quel qu’il soit, il vous faut quelques renseignements  pour savoir si le jeu vous correspond. L’idéal est de lire les règles avant mais Youtube et les vidéos des éditeurs sont souvent la meilleure source d’informations pour cela.  Des blogs ou des forums aussi, portés par des joueurs ou des communautés. Dans mon cas, je voulais me mettre à A Song of Ice and Fire depuis quelques temps et le blog https://asoiffigurines.wordpress.com/ m’a bien aidé pour faire le tri entre les armées existantes. Des Starks capable de tout, des Lannisters violents et plein d’intrigues, des gardes de nuit intuables mais c’est sur les sauvageons et leur surnombre que mon choix s’est porté car l’idée de devoir manipuler plein d’unités dans un jeu ou les socles sont aussi imposant me plaisait.

Invariablement, Commencer une armée d’ASOIAF passe par un starter de celle-ci au moins. D’abord, il contient tout ce qui est nécessaire pour jouer : règles du jeu, règles de la faction, Matériel de jeu des dés aux règles à mesurer, l’ensemble des décors en carton pour une table de jeu, les scénarios… Vous le voyez, la boite est pleine. Mais cela ne s’arrête pas là : une armée d’ASOIAF a besoin d’un paquet de cartes spécifiques à sa faction et seul le starter vous l’apporte. C’est ce qui justifie l’achat à lui seul d’une de ces boites. D’ailleurs vous allez voir qu’à plus d’un titre, ces cartes vont vous influencer dans votre choix de liste…

 

Parlons figurines :

Ensuite, le starter contient les figurines qui constitueront la base de votre armée, les unités qui font la colonne vertébrale de votre liste. Dans certains, c’est des troupes comme les Berserkers  Omble en Stark. Pour d’autres, des commandeurs comme John Snow en Garde de nuit ou La Montagne en Lannister.  Le starter a un avantage non négligeable dans un premier temps : il va vous permettre de tester l’armée et de voir ses avantages, ses défauts. Ainsi vous pourrez choisir vos prochains achats plus en connaissance de cause. C’est aussi l’un des points forts du jeu : Vous venez dans votre magasin, vous achetez le jeu qui est prémonté. Pour peu que vous ayez vu une vidéo ou lu les règles disponibles en ligne, vous allez jouer directement dans notre salle de jeu. …

Dans le cas des Sauvageons, Il contient 2 unités de Pillards, 1 unité de trappeurs et 2 géants. Soit 24 points d’armée sur les 40 nécessaire pour faire une liste. C’est celui qui donne le moins de points au départ, les autres étant plus autour de 28/30pts. J’ai longuement hésité sur le fait d’en prendre un 2ème. Et j’hésite encore. Pourquoi ?

Le Deck de cartes tactiques des Sauvageons activent ses capacités si les unités sont à 2 contre 1 (au moins) ou si elles sont proches les unes des autres. Ce qui veut dire avoir plus d’unités que son adversaire, ce qui veut dire des unités pas chères. Les pillards, pour 3 points l’unité, constituent une base intéressante. Ils ne sont pas très forts mais peuvent apporter un surnombre qui débloquera votre main de cartes et le plein potentiel de votre armée. Il peut paraitre intéressant d’en avoir 4. Les trappeurs sont une bonne unité pour 4pts, en avoir une 2eme est aussi une bonne idée. Donc Les ¾ des figurines seront utilisés dans un 2nd starter. Ce qui nous amènerait à une liste de ce type-là :

Général : Tormund

1 unité de pillard 3pts

1 unité de pillard 3pts

1 unité de pillard 3pts

1 unité de pillard 3pts

1 unité de trappeurs 4pts

1 unité de trappeurs 4pts

1 géant  7pts

1 géants 7pts

Val et Craster pour aller sur le plateau d’intrigue

Total 40pts.

8 unités au total, vous serez probablement plus nombreux que n’importe qui d’autres. Seul défaut, il manque des personnages dans les unités en attachement pour donner quelques capacités spéciales à l’armée.

Pourquoi 1 seul starter finalement ?

Les sauvageons n’étant pas autorisés à avoir des Alliés neutres, le choix des autres unités à prendre est réduit : Seules les piqueuses sont sorties en français. Ces formidables combattantes m’ont tapé dans l’œil à leurs sorties. Outre les figurines, leur capacité à tirer comme à taper en mêlée, le fait de ne pas perdre de dés à la perte de leur premier rang m’ont tous de suite séduit. Elles sont résistantes à leur façon et sont très autonomes dans la gestion de l’adversaire. Elles pardonnent plus facilement les erreurs de débutant ou de méconnaissance de l’armée adverse. Ainsi, vous pouvez laisser une unité de piqueuses  amuser un flanc et laissez le reste de votre armée enfoncer le flanc adverse. En voyant cela, j’ai opté pour cette liste :

Général : Tormund

1 unité de pillard 3pts

1 unité de pillard 3pts +1 chef de raid

1 unité de piqueuses 4pts + 1 matriarche

1 unité de piqueuses 4pts

1 unité de trappeurs 4pts

1 géant  7pts

1 géants 7pts

Val et Craster pour aller sur le plateau d’intrigue

Total 40pts.

1 unité de moins mais plus de polyvalence. L’idée est de poser les trappeurs et 1 unité de piqueuses sur un flanc pour occuper votre adversaire et de vous concentrer avec le reste de l’armée sur la zone où vous pensez le plus marquer des points…

Conclusion :

Avec ces 2 listes, vous avez une bonne idée de ce qu’il est possible de faire pour cette faction un peu spéciale à jouer. Assez mobile mais nombreuse sur la table, vous pouvez totalement prendre votre adversaire de vitesse comme vous prendre les pieds dans le tapis. Bien réfléchir son déploiement est essentiel, dès la création de la liste. Et particulièrement de la liste d’achat : Commencer par le starter, le jouer un peu contre d’autres starters puis aller vers l’achat qui vous correspond : un 2eme starter ou les unités sorties après. Bon, ce n’est pas le tout d’avoir beaucoup d’unités dans sa liste, il faut la peindre aussi…

Et si l’aventure vous tente, profitez en, on a tous les starters en stock et vous pouvez les retrouver en cliquant ci dessous