Dans les tréfonds de Warhammer Underwolds, le réveil de Nightvault de Games Workshop a créé un traumatisme qui a fait frémir les plus paresseux des dormeurs. Parmi eux, le troll Mollog pointe le bout de son gros nez et il apporte avec lui une nouvelle façon de jouer: Peut-on gagner avec une seule grosse figurine? Petite présentation de cette extension qui sent sous les bras et tape fort.

La bande de Mollog, peint par Alex

Dans la grotte, terrible grotte,… 

Les trolls sont des personnages finalement assez tranquilles. IIs passent leur temps à dormir, se réveillant uniquement pour manger. Bon, ils manquent de savoir vivre et ne prendront pas leur petite cuillère pour déguster un cerveau. Ils auront tendance  à avoir des excès de colère peu amicaux, décapitant sans le moindre respect pour le gentleman en face de lui. En ce sens, Mollog est le parfait petit troll. Il dormait, se la coulait douce quand, au détour d’une petite fringale, il ‘est retrouvé dans la bonne ville de Shadespire. Depuis, il cherche un coin tranquille pour pioncer. Sans succès. Il trouve toujours un fyreslayer en quête d’or sur sa route ou un stormcast perdu…

Telles sont les prémices de l’histoire de Mollog et de sa petite bande de squigs. D’un point de vue maquettiste, on reste dans la même qualité que les autres extensions de cette gamme: du tout bon. Pas besoin de colle pour le monter, la sculpture est top  et fournie. Vous en aurez pour vos 22 euros de champignons et autres pustules pour vous faire plaisir… A noter que les squigs à coté sont tout aussi délirants avec leurs mimiques étranges et leurs postures atypiques.

 

Dans notre corps à corps,… 

Parlons jeu maintenant et tactique. La bande est composée de 4 figurines, 1 bon gros frappeur et 3 beaucoup plus modestes. A première vue, c’est un team résolument agressif que l’on voit difficilement jouer les objectifs ou la défense. Son principal défaut est d’être dépendant de certains jets de dés comme les attaques de Mollog (2 dés uniquement) ou la défense des petits (1 ou 2 dés).

Tout le monde s’exalte  dès que Mollog a perdu au moins 3 points de vie. Cela leur permet soit de mieux se défendre soit de taper plus fort. Mais détaillons pour chacun:     Mollog est une bonne grosse brute avec 7 points de vie, 3 de mouvement et 2 lignes d’attaque. La première est assez impressionnante: 2 de portée, 2 dés avec des marteaux, 3 dégâts et recul 1. La deuxième ligne est plus difficile à lire: portée 1, 2 dés épée et 2 dégâts mais elle touche tous les ennemis au contact. En s’exaltant, la 1ere gagne 1 dégât et recul/2 et la deuxième 1 dé épée de plus pour toucher. Mollog a en plus une capacité énorme: il peut effectuer une action de mouvement ou charge même s’il a déjà 1 pion de mouvement. Globalement, il peut faire un mouvement avant de faire une charge ou un 2ème mouvement. S’il est exalté, c’est avec un pion de charge, lui permettant de charger 2 fois par tour.

Que déduire de tout cela? Déjà qu’à part un Magore bien préparé, il sera impossible de le tuer d’un coup. 2ème observation: il a une portée d’attaque effective de 8 cases, ses 2 mouvements de 3 plus la portée de 2. Avec un bonus aux dégâts, on en vient vite à sniper un peu n’importe qui. Attention néanmoins aux 2 dés seulement d’attaque, qui peuvent vous faire rater facilement une cible.

Le squig chauve-souris a un très joli  2 de défense pour 4 de mouvement et une ligne d’attaque faible. En s’exaltant, il passe à 5 de mouvement et 3 de défense, lui permettant de se replacer assez rapidement pour soutenir un allié ou contester un objectif.

Le stalasquig a 2 d’armure mais il est immobile. 0 pointé de mouvement, on ne peut même pas le pousser. Il compense cela par une capacité de déploiement différente qui lui permet de se placer sur n’importe quelle case vide du plateau. L’idéal sera soit de le mettre à l’abri loin de l’adversaire, soit de lui faire tenir un passage clé pour bloquer un chemin entre 2 éléments de décors.

Pour finir, la spore fulminante est juste un petit poison: 2 de mouvement, 1 de défense et une ligne d’attaque faible qui tape tous les ennemis adjacents. S’il est mis hors de combat, il fait 1 dégât à tout ennemi au contact.  Difficile à première vue de lui donner un rôle particulier mais il parait évident qu »il faut le protéger…

Partie de cartes…

Une chose est certaine, il va falloir se creuser un peu pour trouver un deck efficace. Un premier souci peut arriver si votre adversaire décide d’ignorer Mollog. S’il ne prend pas de dégâts, pas de condition d’exaltation. Je pense que mettre une carte ou 2 qui gagnent des bonus en faisant des dégâts sur lui peut être intéressant. De même que des cartes de soins, pour éviter de devenir une cible trop facile. Parmi les améliorations de la faction, vous trouverez une régénération qui retire une blessure au début de chaque round. A noter qu’il y a une autre carte universelle qui fait la même chose dans l’extension des Darkoath (sortie en même temps, bien joué Games Workshop…)

Pour compenser les défauts d’attaque,  vous trouverez plusieurs cartes. En subterfuge, Sauvagerie brutale ou coup rageur  donne 1 dé bonus en attaque. En amélioration, Epandage de spores donne 1 dégât supplémentaire ou Atrabilaire qui fait relancer un dé d’attaque.

Pour aider au replacement, je mettrai les classiques Sprint et Ailes spectrales pour compléter les cartes qui permettent de pousser de cette extension: Grondements de prédateurs, qui permet de pousser d’une case un ennemi ou acrobaties aériennes qui poussent de 3 cases le squig chauve-souris. Étonnamment vous avez quelques cartes de subterfuges liées à des personnages de la bande. Par exemple, le stalasquig peut donner un pion de mouvement à un ennemi adjacent.

Pour les objectifs,  ceux de faction soit demande de mettre hors de combat un ou plusieurs ennemis, soit d’être placé à côté des adversaires.  Dans un premier temps, je vous conseille de tenter un deck d’objectifs qui vise l’annihilation adverse centré sur Mollog. Cela vous permettra d’apprendre à le voir bouger et à évaluer son potentiel. Pulvérisé qui donne immédiatement un point de gloire si vous tuez un adversaire  avec un attaque a 5 dégâts parait facile à faire, mais vous pouvez aussi jeter un œil sur Carnage qui donne 2 points si votre bande a tué 3 ennemis. Il faudra dans tous les cas  tester plusieurs decks pour vous faire votre idée…

En conclusion, Games Workshop nous livre une fois de plus un OVNI plutôt qu’une extension. Quand vous pensez connaître son jeu, vous découvrez un nouveau gameplay: La bande de Mollog est un team centré autour d’un personnage hors norme, résistant et dévastateur. Il n’est pas invulnérable néanmoins et il faudra le jouer avec attention, avec un deck taillé sur mesure.  Il faudra quelques parties pour arriver à le stabiliser mais il vous apportera une façon différente d’agresser votre adversaire, qui devra faire preuve de ressources pour essayer de gérer ce monstre…

 

NDLR: Si vous avez envie de (re)découvrir Warhammer Underworlds, et si vous osez affronter Mollog, rendez vous en boutique!

Guitou

 

La meilleur de chance de vaincre le troll…