2 nouvelles bandes donc: Les Orruks (les orques quoi…) et la garde sépulcrale (des squelettes…).

Chaque boite contient les figurines, les cartes de caractéristiques et 60 cartes d’objectifs/pouvoirs, dont la moitié sont neutres.

Pour les figurines, elles gardent la qualité Games workshop: dynamique et de bonne facture malgré des éléments fins et détaillés. Elles n’ont pas besoin de colle et se montent rapidement.

Pour les cartes, il n’y a pas de decks préconstruit mais par contre, on a 60 nouvelles cartes différentes à se mettre sous la dent. 31 cartes neutres par extension en particulier qui donne une sacrée diversité au jeu. Combinées, c’est 62 nouvelles cartes a ajoutées aux decks de la boites de bases..

Allons un peu plus dans le détail:

 

_ L’extension des Boyz D’Ironskull ( c’est les orques…)  contient 4 figurines, relativement massives.

A noter qu’elles sont relativement simples et claires à peindre, elles conviendront parfaitement a un débutant…

Au niveau du jeu, 4 Points de Vie au minimun, 5 pour le chef, des boucliers en défense, un mouvement de 3, les orques sont résistant et pas d’une rapidité phénoménale. Ils s’exaltent dès qu’ils sont blessés, ce qui en fait une armée agressive par définition. L’exaltation leur donne des attaques dévastatrices.

Le deck d’objectif est leur point difficile: Si leur impact ne fait aucun doute, il va leur etre difficile de faire les objectif a fort point de victoire à cause de leur mouvement. En plus, cette extension ne donne pas d’objectif à 5ou 6 points. Il leur faudra donc compter sur les points gagnés au combat et se méfier des petits malins fourbes comme les khorneux et leur champion de khorne.

Le deck de pouvoir permet d’avoir accès à plus d’augmentations: mouvement, blessures, defense… il va favoriser les tactiques sur le 2eme et 3eme tour, généralement brutales. A noter qu’ils peuvent jouer toutes les ttactiques du genre, de la présence dans le camp adverse a la tentative d’annihilation en passant par la grosse attaque multiple.

Pour les amateurs d’un jeu plus controle ou à objectif, on peut noter la présence « tactitien supérieur » qui demande d’avoir résolu 6 cartes d’objectifs et qui parachève bien une tactique plus… réfléchi.

 

_ L’extension de la garde sépulcrale contient 7 figurines (oui, 7…) toutes plus dynamiques les unes que les autres. C’est de façon complètement subjective, les figurines les plus bluffantes de la gamme.

Je sens poindre une question dans votre esprit chafouin: Mais comment on fait bouger 7 figurines avec seulement 4 activations?

En fait, la bande tourne autour de son chef: le Veilleur. Ce personnage a 2 actions spéciales:

_ La première lui permet pour 1 activation de bouger 2 figurines. Pratique non?

_ La deuxième est … différente: pour 1 activation, il peut faire revenir à la vie une des figurines mortes. De plus quand un squelette revient à la vie, il s’exalte.

Si les squelettes ne sont pas très fort, ni résistant, ils sont nombreux et il va etre difficile pour l’adversaire de controler tous les mouvements que peut générer une bande de squelettes. En s’exaltant, leurs attaques deviennent dévastatrices en ajoutant des dés pour toucher, des dégats ou des capacités comme fracassant.

Deux decks d’objectifs sont possible à première vue. Un deck agressif basé sur le fait de faire une grosse attaque, généralement multiple, par tour. Ce deck est particulièrement soutenu par des cartes de pouvoirs qui permet ses attaques multiples ou qui aident à toucher. Le 2ème deck possible joue avec les pions d’objectifs. Du fait du nombre et du mouvement, le joueur squelette peut atteindre les objectifs tout en les protégeant. C’est un jeu plus controlé, plus technique et difficile à prendre en main mais vraiment intéressant. Et original. L’extension contient en plus deux nouveaux objectifs tactiques qui demandent de controler 2 objectifs différents.

Une faction originale, variée et très thématique.

 

En conclusion, on a 2 nouvelles factions bien différentes: une très agressive, les orruks, qui apportent des cartes plus d’attaques et les squelettes qui apportent plus de tactique. Chaque extension apporte une diversité incroyable avec les 30 cartes neutres qui justifient a elles seules l’investissement. Elle développe l’un des interets du jeu: le deck building et elle allonge sa durée de vie de façon exponentielle. Ce n’est pas simplement ajouté une faction: c’est démultiplier les possibilités des sigmarites et des khorneux aussi. Un sigmarite qui controle des objectifs ou qui font le rouleau compresseur? Des khorneux d’objectif ou qui font les intellos?

Une chose est sure: si vous aviez peur que le jeu tourne en rond, ben, c’est pas demain la veille.