Présentation du manuel du general 2017 

En Juillet de l’année dernière, Games Workshop a bousculé le monde (petit à l’époque…) d’Age of Sigmar(AoS) en sortant Le manuel du general. Ce livre a révolutionné le jeu car il contenait 3 choses importantes: le système de points, un ajustement des règles et des scénarii.

Beaucoup ont reproché à AoS le fait qu’il n’y ait pas de système de valeur pour comparer les unités à sa sortie et que beaucoup d’abus soit possible.  Games Workshop s’était pendant un an réfugié derrière la fameuse règle du « c’est votre jeu, faites ce que vous en voulez » jusqu’à ce moment là… Et la réponse apportée par Le Manuel 1er du nom avait ravi tout le monde( quasi… vous n’allez pas chipoter?) par sa simplicité et son efficacité.

 

Voila donc le volume 2017 du Manuel du général et j’entends déjà vos petites voix sussurées des questions fourbes: est ce que ça vaut le cout? GW ne serait il pas en train de nous la faire à l’envers en nous vendant le même système et en changeant 2 ou 3 trucs?

La réponse est non. Clairement. Mais je m’emballe. Reprenons dans l’ordre.

Ce volume reprend la meme structure que le précédent:

_ D’abord il parle du jeu libre. Ce système part du principe que vous prenez vos figurines, vous les posez sur la table et vous jouer. Pour cela, Games Workshop vous propose l’utilisation d’un paquet de cartes (vendu séparément) qui vous permet facilement de lier des parties dans une petite campagne. Ainsi, cela vous permet de thématiser et de créer une campagne facilement.

_ Ensuite, Le livre aborde les parties en multijoueurs. Partie en 2 camps ou en plus avec la version révisée pour AoS de triomphes et trahisons, nous avons une boite à outil exceptionnelle pour créer et animer des parties avec plus de 2 joueurs. Pas moins de 12 scénarii disponibles ainsi que la base d’une campagne.

_ La 3eme partie apporte des éléments utilisables dans le jeu narratif mais peut etre pas seulement: une partie nous donne les règles permettant de jouer dans les différents royaumes. Chaque royaume donne des bonus particuliers a certains magiciens ou a certaines troupes. Il peut avoir des décors changeants, mais aussi réduire l’efficacité des armes. Suivent 6 scénarii basés sur la Guerre des Portes. Cette partie est conclue par un système de siège assez interessant permettant d’utiliser des tactiques différentes pour affamer par exemple les assiégiés…

_ Enfin, la partie la plus regardée, le jeu égal.

Je ne ferai pas de spoiler mais je peux vous confirmer plusieurs choses: ça reste rès simple et toujours aussi efficace. Pas de changement dans la façon de composer une armée, si ce n’est la possibilité d’ajouter des alliés. C’est très limité en points et c’est pour l’instant très encadré.

Peu de changements de règles non plus, les 2 nouvelles règles de « un » ne sont que des précisions. On peut aussi se rendre compte que le texte est plus complet et surtout plus explicite.

Les 6 scénarii présent ne brillent pas forcément par leur originalité. Il s’agit de controle d’objectif avec des déploiements un peu particulier et des manières de controler un peu différentes.

Les points? 4/5 des unités ont changé de valeur de couts, généralement à la baisse. L’exception vient des formations qui ont quasiment toutes augmentées. On peut noter qu’il y a une baisse des prix des unités populeuses. Est ce que cela change fondamentalement le jeu? Ce n’est pas évident à dire comme ça.

A première vue, je pense que le but de Games Workshop est que les joueurs posent plus de figurines  que de règles. La hausse des prix des formations fait qu’en jouer ne serait ce qu’une n’est pas évident. Et un vrai choix tactique. Certaines armées n’ont plus la même dynamique, comme les Fyreslayers qui coutent 20 points de moins en moyenne. On peut poser beaucoup plus de petits nains à crêtes sur la table… Par contre, toutes les armées sont touchées par des changements et c’est un tout nouvel univers de jeu à découvrir.

Pour parachever le tout, les aptitudes d’allégeances sont beaucoup plus nombreuses que les simples 3 allégeances classiques. Il y a des aptitudes pour les Wanderers autant que les armées de la mort comme les SoulBlight, les Iron Jaws ou les Fyreslayers. Mention spéciale aux aptitudes de slaanesh qui donnent pas une mais 3 nouvelles façons de voir l’armée.

 

En conclusion, ce manuel du général 2017 est un bon achat. Complet, vous trouverez forcément quelquechose qui vous interessera. Les ajouts des parties multi-joueurs valent à eux seuls l’achat du livre et les modifications aux prix des unités sont cohérentes et sensées. 24 scénarii différents, des dizaines d’aptitudes, des descriptions de lieux, une pléthore de matériel vous attend et vous n’avez pas fini de jouer avec ce supplément…

Guitou