Si vous êtes un vieux joueur nain, vous deviez sûrement être frustré de ne jamais avoir eu une monture digne de ce nom pour votre Thane. Et non, les porteurs de bouclier ça ne compte pas ! Aujourd’hui, après plus de trente ans de frustration, vos précieux Duardins peuvent enfin partir à la guerre sur un fier destrier, le terrible Magmadroth.

La figurine

Ce dragon/salamandre est plutôt réussi. Les écailles sont agencées de manière à faire penser à une armure, de sorte que le côté « tank » est bien représenté. On a le choix entre différentes poses, plus ou moins dynamiques, ainsi qu’à une grande quantité de personnages, qui peuvent être montés sur le magmadroth ou non. Bien que la figurine soit majestueuse, la sculpture 3D se voit, et c’est de plus en plus récurent dans les figurines GW. Il y a toujours débat entre sculpture 3D et à la main, et il n’y a pas vraiment d’avis plus juste qu’un autre. Mais il faut bien admettre que la sculpture 3D a tendance à uniformiser tous les travaux, et malheureusement on retrouve de plus en plus de ré-utilisation des fichiers 3D dans différentes figurines, laissant place à la facilité plutôt qu’à la créativité. Bref, pour faire court, la figurine est très bien, mais il manque peut-être une patte plus « humaine ».

Les règles : 

Il existe 6 warscrolls nouveaux, ce qui est vraiment pas mal pour une même boîte de figurines. Trois sont pour les figurines montés, et les trois autres pour celle à pied. Comme vous pouvez l’imaginer, chaque profil monté est lié à un profi à pied.
Les montures, c’est à dire les magmadroth, ont tous des règles communes, quelque soit leur cavalier. Ils possèdent plusieurs attaques puissantes, comme beaucoup de montres, mais l’originalité vient du fait que leurs attaques spéciales sont bien plus dévastatrices sur les unités populeuses. De plus, ces attaques infligent des blessures mortelles, qui faisaient défaut auparavent aux Fyreslayers. Le mouvement de 12 leur permet d’être très rapidement au contact, ce qui a deux effets positifs. Premièrement, ils permettent aux autres unités plutôt lentes, le temps d’arriver au corps-à-corps. Deuxièmement, le magmadroth inflige des blessures mortelles aux unités avoisinantes lorsqu’il est blessé. De quoi faire réfléchir à deux fois les assaillants de vos petits monstres !

Les Personnages ont plusieurs rôles. Le runefather permet aux unités de se réengager plus loin. Il peut aussi briser les armes de ses adversaires, et faire baisser le moral adverse. Le runesmiter permet de relancer les jets de dé pour blesser d’une unité amie, ainsi que d’arriver au milieu de la table avec une autre unité en cours de partie. Très efficace pour amener des unités lentes au coeur du combat. Le runeson vous donne des bonus pour affronter les monstres et les unités qui ont plusieurs wounds.

Notre Avis : 

Cette vague de figurine permet de combler les manques de la sortie précédente. En effet, vous avez accès à des blessures mortelles, des unités rapides, de la téléportation, et pas mal de relances, fiabilisant l’armée. Tout comme les Stormcast, c’est une création totalement originale, et on voit un schéma générique de dessiner. ces deux armées ont de quoi tout gérer, et n’ont pas vraiment d’unités redondantes. Chacune a son rôle, et les personnages sont là pour appuyer les unités en leur fournissants des boost épisodiques, soit de vitesse, soit de frappe. C’est une façon efficace de faire des armées, qui ne demande pas l’ajout de beaucoup de références, mais qui permet de multiples façon de jouer, et une grande adaptabilité à l’adversaire. C’est donc une bonne chose, on regrettera cependant la montée excessive des prix de GW, qui peut freiner l’envie de se monter de nouvelles armées. Celà dit, l’ajout des nouveaux « starter box » permet de commencer ou d’augmenter une armée à moindre frais, ce qui peut ramener le coût à un prix raisonnable.

Ezek