Daughters of Khaine

 

         Le Battletome Daughters of Khaine vous permet de collectionner une armée totalement nouvelle dans l’univers d’AoS, et il faut dire que le résultat fait l’unanimité !

Allons voir ce que ces Aelfs Serpentins nous réservent…

 

            Le fluff :

Une grande avancée dans l’histoire de Age of Sigmar : On en apprend plus sur le destin des Aelfs, ainsi que des héros transcendés comme Teclis, Tyrion et Malérion. L’histoire de la capture de Slaanesh y est décrit très précisément, ainsi que le rôle de Morathi.

Car oui, la plus grande nouvelle, c’est que cette vieille sorcière de Morathi s’en est sortie ! Vous en apprendrez beaucoup sur son échappée, ainsi que sur ses nouvelles traîtrises… On se refait pas, même après avoir été engloutie par un Dieu du Chaos !

 

            Les figurines :

 

Dans cette armés nous retrouvons les Furies, Sœur du Massacre, Doomfire Warlock, Chaudron de Sang et les différent personnages que l’on peut monter dans la boite, autrefois faisant parties de la faction elfe noir. A tout ce beau monde vient se rajouter deux nouvelles figurines représentant Morathi sous une forme elfique et serpentine, une boite de Khinerai et une boite de Melusai.

Cela donne une armées très belle car très finement détaillée.

 

            Le coût :

 

Malheureusement parmi toutes les armées de Age of Sigmar, les Daugters of Khaine sons les plus coûteuses ; elles n’ont pas de vrai Start Collecting et que ce soit nouvelles ou anciennes sorties toutes les boites valent leur pesant de cacahuètes ! Une bonne option est de mélanger des kits d’autres armées, comme les Cerastes Drukhari, ou même d’explorer d’autres gammes pour faire de la diversité. Après, les figurines sont tellement belles, qu’elles valent le détour !

 

            Les particularités de l’armé :

 

Les Daughters of Khaine sont particulièrement bien fournies en termes de règles spéciales :

 

            Foi fanatiques :

 

Pour chaque blessure ou blessure subis, sur 6+ elle est ignoré, de quoi rendre votre armée un peu plus résistant.

 

            Le rituel de sang :

 

Cette règles vous permet de gagner des bonus à toute votre armé en fonction du tour en cours. Bien que négligeable au début, cela devient vite fort et permet de faire pencher la partie en votre faveur en fin de partie.

 

            Le domaine de l’ombre :

 

L’armée a son propre domaine de magie, celui de l’ombre créé par Morathi elle même.

Ce domaine est très puissant et aucun de ses sort n’est à jeter. Malgré cela, un sort nous tape bien dans l’œil : rasoir mental, pour une valeur de lancement de 7 vous gagnez +1 en damage et -1 en rend si votre bravery est supérieur à celle de l’ennemi !

En sachant que les Furies peuvent délivrer jusqu’à 4 attaque chacune, je vous laisse imaginez les dégâts possibles…

 

            Les prières :

 

Bah oui, qu’est-ce qu’un culte sans prêtresses ? Plusieurs personnages de l’armée peuvent prier sur un 3+. Les prières ont différentes utilités, certaine boostent le personnages en question, d’autre les unités adjacentes, certaines soignent, d’autres blessent. Tout comme à la magie, aucune n’est à jeter malgré le fais qu’une sort du lot : le catéchisme du meurtre, pour chaque jet de touche de 6, l’attaque inflige 2 touches au lieu d’une seul… maintenant imaginez ça + rasoir mentale + 30 furies…

 

            Les cultes :

 

Vous avez le choix entre 4 cultes, à la première lecture 2 ressortent vraiment, le premier, Draichi Ganeth, permet d’avoir +1 pour toucher lors des charges, le second, Khailebron, permet de faire en sorte que l’adversaire à -1 pour vous toucher quand il vous tire dessus.

Les cultes donnent aussi accès à un trait de commandement ou artefact supplémentaire en fonction du culte, Khailebron par exemple permet d’avoir un trait qui vous permet de téléporter une unité.

 

            Les formations :

 

Comme dans la plupart des codex, Les Daughters of Khaine possèdent 6 formations, aucune d’elles n’est transcendante mais elles coûtent toutes peu cher et ont leur utilité.

Cette fois-ci c’est la formation temple nest qui ressortira, cette formation est composé de 4 unités de Melusai, 2 de tir et 2 de corps à corps et pour les diriger le personnage Melusai : la Bloodwark Medusa, le bonus octroyé par cette formation est que quand un adversaire tape au corps à corps une des unité de la formation, si il fait 1 pour toucher, il prend un blessure mortelle. C’est par sur-fort, mais pour 80 points c’est toujours utile, ne serait-ce que pour l’artefact supplémentaire.

 

            Les artefact :

 

Dans ce codex il n’y a pas 6 artefacts, il n’y a pas 12 artefacts, il y a 18 artefacts !

6 pour tout les héros, 6 pour les sorciers héros et 6 pour les prêtresses, vous vous doutez bien qu’avec autant d’artefacts certains sont bons d’autres moins. L’objet qui ressort ici est le cœur de cristal, il permet de lancer un deuxième sort avec le sorcier qui le porte, moyennant la possibilité de perdre des pv.

 

            Les trait(s) de commandement:

 

Les traits de commandement sont cette fois-ci au nombre de 6, mais ils sont tous très bon. Mon coup de cœur se porte cette fois-ci sur beauté terrifiante : votre adversaire doit soustraire 1 à ses jets de touches qui ciblent votre générale, de quoi le rendre très dur à tuer !

 

            Forces et faiblesses :

 

            Forces :

 

  • Des combos partout !

Avec tous ces choix vous pouvez faire comboter vos différents choix dans les différents tableaux cités ci-dessus ! Le résultat n ‘en sera que plus dévastateur !

 

  • Je lance 30 dés, c’est que la première salve…

 

Que ce soit grâce à des bonus ou les stats brutes de vos figurines, il est très faciles d’accumuler de la saturation au corps •à corps. Ainsi quand vous rentrez dans une unité vous pouvez facilement la descendre.

 

  • Je suis là, je suis plus là, je suis de nouveau là !

 

Il y a pas mal de téléportations dans l’armée, de frappes en profondeur et d’unités qui peuvent bouger rapidement, cela est très important dans un jeu où les objectifs sont prioritaire sur la baston !

 

  • C’est beauuuu !

 

L’armé est très belle, pour moi c’est une de ses forces car ça donne le sourire de voir une belle armée. ^^

 

            Faiblesses :

 

  • Du tissu contre des flèches, devinez qui gagne…

 

L’armée est très vulnérable au tir car les sauvegardes de bases ne sont pas fameuses… , le chaudron de sang permet de donner +1 en sauvegarde aux alliés autour de lui mais une fois qu’il est mort, vous perdrez votre armé rapidement.

 

  • 1 de chaque, c’est pas assez….

 

Vous n’avez pas beaucoup de choix dans l’armé, ce qui est dommage car si vous voulez un type d’unité particulier, vous allez avoir plusieurs fois la même et c’est dommage d’avoir 60 fois les mêmes figurines à deux trois choses près. ( les Furies se jouent par beaucoup et les poses ne sont pas très variées )

 

  • Une dague, ça tue pas des dragons…

 

Malgré le fait que vous avez beaucoup d’attaques, vous allez vite manquer de rend et de dégâts multiples, vous devrez donc compenser avec des sort, de la tactique, des choix de liste ( prendre plus d’élites, quitte à pas avoir grand monde sur la table ) ou de… la chance, ça marche toujours…

 

            Conclusion :

 

L’armé Daughers of Khaine est super fun à jouer, si vous jouez bien vos combos vous pouvez faire des miracles

 

Que vous vouliez jouer la poutre ou les objectifs vous pouvez vous le permettre !

 

L’armée est magnifique visuellement parlant et une fois peinte elle fait partie des plus belles de tout AoS !

 

Aelfiquement

 

Rémy