Avec l’aimable autorisation de Games Workshop, voici la traduction de leur billet de Blog sur Les previews du Lundi, des figurines en avant premières issues des univers Age of Sigmar et ou Warhammer 40k !

Bienvenue à notre tout premier nouveau « Monday Models »! Chaque semaine tout au long du mois de mars, nous présenterons une toute nouvelle figurine inédite, [bien que la machine à rumeurs ait peut-être révélé un aperçu de celle ci de part le passé]. Chaque figurine proviendra de l’un de nos nombreux systèmes de jeu situés dans les Royaumes Mortels ou au 41e Millénaire !

Maintenant que vous savez à quoi vous attendre tous les lundis de ce mois, passons à l’annonce d’aujourd’hui. Dites «bonjour» à Kritza, le prince des rats.

 

 

Cet homme bien habillé est originaire de la dynastie Vyrgos des vampires Soulblight. Comme vous pouvez probablement le voir d’après ses vêtements fantaisistes, Kritza faisait autrefois partie de la noblesse d’Ulfenkarn (que vous pouvez découvrir dans Warhammer Quest – Cursed City). Malheureusement, ses tentatives pour renverser secrètement son seigneur l’ont conduit à subir un sort peu enviable, être horriblement mutilé par Radukar le loup.

 

Contre toute attente, Kritza réussit à s’échapper en se cachant dans une Charrette Macabre en faisant le mort parmi les corps sans vie qu’il portait.

Il a soigné son corps ravagé en se régalant du sang des rats rongeant les cadavres rangés à ses côtés. Kritza découvrit bientôt qu’il avait involontairement reçu le Baiser de sang de son féroce assaillant et évoluait lentement vers l’un des Soulblight.

 

Vous avez peut-être remarqué la fabuleuse cape (ou devrait-elle être vermineuse?) Et l’apparence quelque peu murine du prince des rats. Eh bien, il semble que sa transformation peu orthodoxe en vampire ait eu des effets secondaires inhabituels. En plus d’être accompagné de son «vermintide» de rats – vivants et morts-vivants – Kritza peut se transformer en un essaim de rongeurs pour échapper à ses ennemis.

Alors, que pensez vous de ce look de dandy, qui laisse un peu de coté l’archétype Von Carstein, ou dragon de sang…
En tout cas, à Hobby Shop, on est complètement fans et