Dans la surprise la plus totale, nous avons reçu en temps et en heure les previews des nouveaux vampires présentés par Games Workshop pour Age of Sigmar ces derniers mois. Des leaks ont déjà inondé le net plongeant les fans de Nagash dans le désarroi le plus complet. Il est temps de vous proposer de faire le tri dans tout ce qui est dit, écrit pour vous aider à y voir plus clair. Et de renvoyer par la même occasion les annonces les plus pessimistes dans le même fossé qu’Arkhan…

De la renaissance d’une allégeance :

Cela fait un an que les joueurs Légions de Nagash passent devant la boutique en maugréant que leur battletome n’est pas jouable, que leurs warscrolls sont mauvais, qu’ils ne peuvent rien faire. Qu’ils soient rassurés car Les Soulblight Gravelords ne sont pas qu’un simple battletome de vampires : C’est le Légion de Nagash V2. Vous trouverez dedans tout ce que le précédent battletome a et même plus… Enfin presque, Exit Arkhan ou les Morghasts. En fait, l’allégeance Death est en 3 parties maintenant : Les Ossiarchs et Nagash qui forment l’élite, Les Soulblight Gravelords dont les squelettes et les zombies qui correspondent à l’armée régulière et les Flesh Eaters qui font… ben… leurs trucs dans leur coin.

Ce sont donc les vampires qui ont le commandement de l’immense armée de morts-vivants de Nagash pendant que celui-ci se “repose” après son combat contre Teclis. En termes de règles, vous ne serez néanmoins pas surpris puisqu’on reste sur les mêmes bases. Au lieu des légions de Mortarchs, vous aurez des lignées vampiriques qui seront les leaders de vastes hordes. Vous retrouverez donc Les fosses communes qui vous permettront d’invoquer ou de soigner vos morts-vivants préférées. De la même façon, vos chefs pourront ramener à la vie mais cette aptitude a été diminué puisqu’une unité ne peut être ciblée qu’une fois.

Vous avez toujours une sauvegarde spéciale de 6+ autour de vos chefs mais vous avez quelques nouveautés :

_ Si un de magiciens fait 9+ à son lancer de sort, vous pouvez résoudre 2 fois le sort.

_ Vous donnez -1 à la bravoure si une de vos unités invocables se trouve dans les 6 pas d’un ennemi, -2 si vous avez 2 unités. Cette règle est souvent oubliée dans les critiques du battletome mais son influence est importante.

_ à la fin de votre phase de bravoure, vous comptez le nombre d’unités ennemis détruites et vous lancez un dé auquel vous ajoutez ce nombre. Si vous faites 5+, vous désignez une unité de votre armée détruite et vous la ramenez à demi-vie. Cette capacité permet de créer des cordons en fin de tour… rigolo non ?

Faites bien attention quand vous lisez le battletome car ce sont des règles structurantes. Rappelez-vous par exemple qu’une unité de 40 zombies vous en rendra 20 si vous les jetez dans la mêlée…

2 anciennes et 3 nouvelles:

Des anciennes légions, il n’en reste que 2 : La légion du sang et celle de la nuit. Neferata et Manfred sont tous les 2 dans le battletome et ont subi un petit lifting comme nous l’a montré le Warhammer Community. Pour la légion du sang, les bonus vont aller principalement vers les squelettes et leurs homonymes. En particulier, ils vont ignorer les modificateurs négatifs sur leurs attaques et leurs blessures, ce qui va poser un sérieux problème aux Lumineths. Et méfiance car ils font perdre D3 figurines supplémentaires à l’adversaire au moral. On rappelle que vous pouvez donner -2 au moral… Pour la légion de la nuit, elle ne change pas beaucoup. Un +1 en sauvegarde au T1, la possibilité d’arriver en frappe mais surtout un Manfred intuable grâce à son désengagement gratuit en début de corps à corps…

Parmi les nouveautés, vous pourrez trouver la lignée Kastelai, tournée vers la cavalerie et la charge. Pouvant être mise en réserve, les unités gagneront des bonus aux dégâts/PV quand ils tuent des unités adverses. C’est une liste assez mobile, dont la base sera les chevaliers de sang mais où je pense que des black knights peuvent faire merveille pour tenir des objectifs. C’est la lignée de Vordhai, ne vous privez pas…

La lignée des Avengorii nous a un peu sauté aux yeux au shop. Les terrorgheists, ces gros dragons morts vivants, sont ligne, un petit -1 pour être blessé et l’un d’eux compte comme n’ayant pas reçu de blessure pour taper… Reste les Vyrkos. +1 en blessure pour les squelettes/zombies à portée d’un vampire de cette lignée et une relance pour lancer les sorts peut paraître un léger mais les chefs ont une affinité particulière avec les loups funestes, qu’ils peuvent invoquer. Cette lignée est liée à Cursed city et nécessite de posséder la boite ou de faire quelques proxis intelligents…

Sans rentrer dans les détails :

Il est temps de regarder quelques warscrolls et surtout les nouvelles capacités qu’ils amènent. En particulier, vous entendrez beaucoup parler du “wholly within” ou “entièrement à l’intérieur” d’une certaine distance. C’est en effet, une des conditions qui revient le plus régulièrement et elles demandent de bien réfléchir ses déplacements. Ce n’est pas nouveau mais c’est important de le noter : Age of Sigmar est un jeu de placement.

Celui qui saute aux yeux, c’est le zombie de base. 4″ de mouvement, 1 PV, 1 attaque 5+/5+/-/1. Oui, je sais, cela ne fait pas peur. Mais il a 2 capacités intéressantes : la première dit qu’un zombie a une portée d’engagement de 6″ et qu’il peut engager de 6 pas au lieu de 3″. L’unité de zombie n’est donc même pas obligée de charger mais juste de se positionner à bonne distance et d’engager. La deuxième capacité est importante : dès qu’une attaque fait 6 pour toucher, le zombie inflige une blessure mortelle cash. Sachant que les vampires de base augmentent le nombre d’attaques par une capacité de commandement, qu’un bataillon le fait aussi, cela peut devenir vite intéressant, à 3 attaques le zombie. 60 attaques les 20, des petits socles pour mettre un maximum de fig au contact… Mais ce n’est pas tout : chacun des morts adverses fait par l’unité peut, sur un 2+, ajouter un zombie à cette même unité. Ce qui en fait un anti-troupe redoutable.

Il y a beaucoup de bonus/malus différents sur les warscrolls, c’est en partie ce qui rend la lecture de ce battletome un peu difficile au départ. Je vais citer quelques bonnes idées :

_ Les corpse cart donnent un -1 pour blesser une unité amie qui se trouve dans les 9″ de lui. Pour tanker avec un perso ou simplement une unité, c’est plutôt un bon bonus.

_ Le Blood seeker palanquin donne +1 attaque aux armes de mêlée d’une unité vampire. Qui a dit les chevaliers de sang ? Oui ça les passe à 8 attaques par tête. En parlant de ceux-là, le Community a previewée une capacité importante qui leur permet de bouger même s’ils à 3″ d’un ennemi. Il n’est noté nulle part qu’ils se désengagent… donc ils peuvent charger ensuite…

_ Le Covent Throne donne +1 pour toucher, pour blesser et à la sauvegarde. Oui oui, c’est pour parler encore des chevaliers de sang mais cela fonctionne aussi avec Vordhai. Tiens, en parlant de lui…

_ Vordhai a toujours sa capacité de commandement qui permet à un autre héros d’attaquer pendant la phase des héros.  Je pense que LauKa Vai aimera bien cette capacité…

_ Lauka Vai est intéressante. Elle a un sort qui divise les charge d’un ennemi par 2, ce qui peut permettre de mettre dans le vent un gêneur. A noter qu’elle booste les autres monstres comme Vordhai…

Finalement, beaucoup de +1 pour toucher, pour blesser, pour la sauvegarde mais peu de relances.

Ce qu’il ressort :

J’avoue qu’au cours de cet article, j’ai essayé de remettre en perspective un élément important : dans les discussions de forum, les internautes sortent le profil de son armée et l’étudie sans prendre en compte l’allégeance. Que ce soit volontaire ou par omission, ils peuvent faire dire ce qu’ils veulent à un warscroll. Mais ce battletome est un empilement de différents éléments et d’un profil qui ne parait pas génial comme le squelette, vous verrez qu’il y a possibilité de lui faire remplir plusieurs rôles. Il faut avouer que Games Workshop a la faculté de changer certains rôles discrètement, en sortant un bonus ou en le rendant difficile à obtenir.  Et cette lecture est une lecture V2.

Dans 2 mois, il est probable que l’article soit différent, car avec le changement d’édition, certains des bonus ne nous s’obtiendront pas de la même façon. Alors quoi faire ? L’idée la plus simple est de partir des bases du livre en suivant les mots-clés. Jouer Lauka Vai implique jouer au moins un monstre à côté d’elle et probablement Avengorii. Attention aux mouvements de vos chefs et de vos unités. Même si un sort donne 6 de mouvement, les unités les plus rapides vont avoir besoin d’être accompagnées et avoir un chef rapide peut les aider.

Monter des petits groupes de combat, qui vont bien ensemble entre les mouvements, les capacités et les mot clés et vous ne vous tromperez pas trop dans vos achats…

Guitou