Pour boucler notre dossier sur Star Saga, le nouveau jeu de Mantic Games, nous avons décidé de faire un petit point sur la génèse du projet et de le comparer à son plus proche rival, devenu un incontournable de ces dernières années, Assaut Sur l’empire de Fantasy Flight Games. Si les thèmes et les règles sont proches, nous allons voir que le petit éditeur a fourni un travail qui vaut le détour…

 

Rappel de l’article précédent: Star Saga se passe dans un univers de Science-Fiction où les joueurs vont incarner une équipe de mercenaires envoyée à l’assaut d’un laboratoire pharmaceutique… étrange. Le jeu peut se jouer autant en coopératif pur qu’avec un maitre de jeu qui joue Le nexus, le centre névralgique du lieu…

 

De l’origine du jeu…

L’éditeur Mantic Games fonctionne depuis plusieurs années avec des finnacements participatif pour ses projet, Star Saga ne dérogeant pas à la règle. Les boutiques (comme la notre) ne sont pas très … fans de ce type de financement mais il faut avouer que l’éditeur joue le jeu de la distribution. L’avantage est de débloquer beaucoup d’éléments supplémentaires au jeu. Et dans le cas de Mantic, ce ne sont pas que des exclusivités mais du contenu qui arrive par vague. Des scénarii  comme « Retake the Blackstar Station » ou des personnages dans « The Devil’s Betrayal » vont venir enrichir l’expérience de jeu dans le temps…

 

Dungeon Saga Like?

Difficile de ne pas chercher à comparer Star Saga et Dungeon Saga chez le même éditeur. Dungeon saga est aussi un Dungeon Crawler médiéval fantastique dont le système de base est approximativement le même. Même façon de designer, même règle de mouvement et si les mécanismes de réussites d’action se ressemblent, le remplacement des dés classiques par des dés avec des symboles facilitent grandement la lecture et la fluidité du jeu. Il est difficile de savoir la part de Jake Thorton (l’auteur phare de Mantic et sans doute l’un des plus inventifs de ces dernières années en matière de figurine…) dans ce projet car le torchon brulait entre lui et l’éditeur quand le jeu a été lancé mais on peut sentir sa patte dans certaines règles spéciales comme la discrétion ou le tir de suppression. Star Saga gomme beaucoup des erreurs de son prédécesseur: plus dynamique, moins de blocage dans le mouvement et surtout plus narratif. Couplé à la possibilité de jouer en mode coopératif ou Maitre de jeu, on obtient finalement un jeu très différent.

 

Et les autres?

Comparons avec l’un des gros bras de la catégorie: Assaut sur l’empire de Fantasy Flight Games.

Première chose: la différence de prix: 70 euros environ pour Star Saga pour 90 euros pour Assaut. Elle se justifie par 2 choses: un matériel de meilleure qualité, en particulier pour les tuiles de jeu qui sont plus épaisses et 30 scénarii au lieu de 12. (NB: sans compter le mode « escarmouche », qui permet de jouer à l’infini…)

En terme de figurines,  36 pour chaque jeu, joueurs comme adversaires, d’une bonne qualité (équivalente en tout cas). Mais les décors d’Assaut sont en carton et en 2D alors que ceux de Star Saga sont en plastique et en 3D.

Les systèmes de jeu se valent dans la fluidité et l’expressivité, avec un petit plus pour Star Saga qui gère mieux la discrétion et l’infiltration.

Bien entendu, il y a les univers, le background, archi connu pour Assaut sur l’empire.

Donc d’un coté, on a Star Saga, moins cher mais moins d’heures de jeux, un matériel plus immersif et une histoire écrite comme un film.  De l’autre, Assaut qui est plus lourd en mode campagne mais qui profite d’un univers où l’on rentre comme dans des pantoufles et de la possibilité de créer son aventure avec l’escarmouche…

Difficile de choisir…

 

Au bout du compte, Star Saga tient ses promesses et la dragée haute aux autres jeux: Si vous aimez les jeux d’infiltration, de discrétion, si vous êtes un joueur occasionnel qui n’a pas le temps de faire les 12 extensions pour avoir une histoire construite, il est le compromis idéal. Pas très cher pour la gamme de jeu, vous aurez une 60aine d’heures de jeu juste dans la boite de base avec des scénarii diversifiés et une immersion quasi parfaite…

 

NB: Et si vous aimez Star Wars, il est incompréhensible que vous n’ayez pas essayé Assaut sur l’Empire… je dis ça, je dis rien…