Tout à commencé par un simple « Steph, ça te dirait de tester le scénario du White Dwarf pour Betrayal et Calth ? ». Ni une, ni deux, Steph est allé chercher les tuiles manquantes, placé le terrain, et on était prêt à en découdre ! 

Nous avions déjà vu qu’il fallait une deuxième boite pour jouer la mission, mais on s’était arrêté au nécessaire pour le déploiement, sans avoir lu les règles de renforts (comme quoi, lire, c’est fort…), ce qui fait que l’on n’avait pas assez de figurines pour les renforts… Du coup on a joué sans ! Et bien même en supprimant ce facteur, c’était épique. Voyez par vous même…

Les actions cool ont commencé dès le premier, où le Contemptor a nettoyé une escouade entière sans grand effort… C’est là que j’ai compris qu’il fallait que je m’occupe de cette abomination tout de suite !

Finalement, je me suis dit que comme à W40K, un bon fuseur devrait faire l’affaire !

En fait, j’ai passé deux tours à lui tirer dessus, et le sadisme de mes Astartes est allé jusqu’à endommager tous les systèmes du Contemptor avant de le détruire ! J’ai passé pas mal de temps dessus, mais c’était loin d’être inutile. Et puis tuer le plus gros bonhomme de l’adversaire, c’est toujours un coup porté au moral !

 

La bataille s’est vite scindée en plusieurs théâtres de conflits, qui ont eu plus ou moins d’impact sur la partie, ainsi que sur notre santé mentale ! Par exemple, Alex a laissé trainer un tonneau de Dungeon Saga sur notre table, ce qui a occupé deux Word Bearers toute la partie…

… Pendant que son escouade d’élite composée exclusivement de plasma tuait tous mes terminators !

L’action la plus épique (fail) de la partie, reste l’incapacité de mon sergent terminator a tuer quoi que ce soit !

Et ce pendant plusieurs tours !

Jusqu’à ce que finalement, un miracle se produise…

Mais bon, au bout de 4 tours j’ai jeté l’éponge avec mon sergent sur cette zone…

…et je récidive ailleurs…

Pendant ce temps, j’essayais d’enmener la bannière en sécurité, pour récupérer des points de victoire. Mais Stephane me pourchassait de près !

Les derniers tours ont été pleins de retournements, avec un tir parfait du bolter lourd qui a tué un terminator…

…très vite vengé par le sergent « Wolvering » !

En fin de compte, « Wolvering » fut le dernier Ultramarine à périr, de la main experte de l’escouade plasma, aka « l’escouade de la muerte »

Résultat final, égalité, 1 point partout, Steph ayant encore une carte dans son tas lorsque mon dernier Ultramarines succomba, et moi ayant détruit un Contemptor.

Voilà, j’espère que ça vous a plus, dans tous les cas je vous conseille fortement ce jeu, qui possède toutes les qualités requises : il est fun, fast, and furious !

Ezek