Présentation Star Saga:

En 2008, Mantic naissait, d’anciens de Games Worshop, de la volonté de faire autre chose pour le monde de la figurine. Figurines pas chères, des licences improbables et un auteur phare, Jake Thornton, ont créé un modèle différent de son ainé. Aujourd’hui, Thornton parti, sort le tout nouveau Star Saga qui ressemble a une excroissance du Dungeon Saga…

Baisse de forme? Vraie réécriture? On va vous en dire plus en commençant par vous raconter une petite histoire,…

 

Le monde de Star Saga est le même que Mantic a utilisé pour deadzone ou dreadball:

Dans le futur, les humains se sont étendues dans les étoiles par des phases de conquetes appelés sphères. Chaque sphère a amené son lot de rencontres de phénomènes extraordinaires et d’extra-terrestres étranges. Les mondes humains sont dirigés d’une poigne de fer par le mystérieux Conseil des 7, qui revet le gant de velours de la propagande pour amadouer les foules. Rien ne se passe sans qu’il ne soit au courant et il n’hésite pas a utiliser toutes les méthodes, même les plus brutales.

Dans Star Saga, l’histoire commence par Blaine, une figure emblématique de l’univers. C’est un criminel recherché par le Conseil pour de nombreuses infractions, une espèce de Jabba the Hutt par son influence et sa carrière… (NB: On soupçonne Blaine d’etre un espece de Robin des bois mais toutes ses actions ne sont pas si désintéressées que cela…)

 Il est contacté par une puissante société pharmaceutique pour aller faire « justice »: La Méga -Corporation « Mazon Labs » leur a volé des années de recherches et cette mystérieuse entreprise veut les récupérer. Et laver cet affront. Après quelques discussions, un accord -financier- est passé et Blaine a décidé d’embaucher une bande de mercenaires sans foi ni loi pour résoudre cette mission (ie les joueurs…)

Le briefing est simple: Le but est de rentrer dans le complexe Delta, un dédale de laboratoires de recherche  implanté sur la planète Eiras. Il faudra ensuite prendre contact avec Emily Brecht, une employée qui – contre une somme d’argent importante – va trahir ses patrons et aider les « héros » à trouver les documents de recherche. Ce n’est néanmoins que la première partie de la mission: ensuite il faudra faire sauter le complexe. Et exfiltrer Mme Brecht.

Simple non?

 

 Même si je ne vous ai esquissé que les grands traits de l’histoire, vous pouvez voir que c’est très travaillé. Star saga n’est pas un dungeon crawler comme les autres. Vous n’aurez pas de scénarii génériques pouvant être répétés à l’infini, même si la dizaine de missions du jeu est parfaitement rejouable grace a des modes de jeux différents. Et on arrive à l’originalité de Star Saga: Le jeu peut être joué en coopération (donc contre le jeu) ou avec un maitre de jeu, ce qui change complètement le challenge et le fun. Grâce à une mécanique bien pensée, on peut laisser le jeu gérer tout seul les ennemis, même au milieu d’une partie avec un maitre. Et après quelques parties, on se rend compte que l’intelligence artificielle joue très bien, en plus d’etre thématiques. Un gros travail de réglage à du etre necessaire et le rendu est impeccable… 

 

 Donc Star Saga est un jeu d’infiltration, d’exploration et de combats futuristes dont le but est de raconter une histoire, presque un film. Vous aurez un vrai récit avec des rebondisemments, des suprises à l’image des jeux Legacy. A ce titre, ne faites la betise comme moi de lire tout le bouquin de scénarii avant de l’avoir joué, vous vous spolierez tout le truc. Et ce serait dommage…

 

Vous voulez en savoir plus? Voici notre article sur les règles du jeu…