Alors on n’arrête tout ! Le plus célèbre des sorciers en culotte courte revient sur les tables de jeu en mode figurine et … ben, on va tout vous raconter.

 

Le projet a été annoncé il y a 3 ans maintenant je crois. Les gars de Knight Models, qui ont déjà fait des jeux de figurines dans l’univers DC comics, se lancent dans l’adaptation d’une grosse licence : Harry Potter…  Si la 2ème édition de Batman nous a bien plu à la boutique, nous étions dubitatifs sur la capacité de ce petit éditeur à gérer un projet de cette ampleur, avec toutes les attentes et espoirs que les fans ne manqueront pas d‘avoir. Allez, sans plus attendre, on plonge dans cette belle boîte et ne vous laissez pas endormir par le début un peu convenu de cet article, ce jeu est une vraie réussite, de simplicité et d’immersion…

En terrain connu :

Harry Potter raconte l’histoire d’un… Quoi ?! Vous le connaissez tous c’est ça ? Bon, d’accord. Harry Potter, the miniatures adventure game, est un jeu de figurines sur plateau dans l’univers d’Harry Potter. La boite contient de quoi jouer nos 3 héros (Harry, Ron et Hermione) confrontés à une troupe de 4 Mange-Morts anonymes ou des une masse d’araignées grouillantes. Ses escarmouches peuvent se produire dans la forêt interdite ou  dans un champ de ruines qui correspondrait à la bataille de Poudlard, en fonction des plateaux que vous utiliserez. Pas moins de 12 scénarii différents vous attendent qui pourront varier suivant des cartes évènements, les sorts  ou potions que votre groupe aura choisis et des différentes règles spéciales.  Premier soulagement : au vu du prix de la boite et de son contenu, je dois vous avouer que je trouvais la licence un peu chère. Néanmoins, grâce à un vrai mode de campagne, un mode de jeu solo/coopératif/compétitif et des scénariis très différents, vous avez un produit très complet capable de durer des heures et de s’adapter à toutes vos envies.

Note sur les figurines : Je dois vous mettre en garde. Les figurines sont d’une qualité bluffante et d’une finesse exceptionnelle. Elles sont au-dessus des gammes DC précédemment sorties par l’éditeur mais elles sont aussi plus exigeantes. Elles demandent un peu de travail, en particulier de préparation et de la précision pour la peinture. Attention donc si vous êtes tentés d’offrir le jeu à votre petit neveu car le montage sera pour vous…  Par contre, les peintres en auront pour leur argent et auront des heures de « travail » devant tant les figurines se prêtent à des effets de toutes sortes.

Des bases ludiques classiques :

Bon parlons jeu maintenant. Chaque joueur choisit un camp et un groupe de figurines, les équipant en sorts et potions.  Chaque figurine vient avec sa carte de caractéristiques et les sorts/potions sous forme de cartes que l’on peut placer à côté. Le but de chaque groupe est de gagner le plus de points de victoire, fonction d’un scénario choisi d’un commun accord ou au hasard. 2 façons de le faire :  Soit en résolvant le scénario,  Soit en accomplissant des quêtes au fur et à mesure de la partie.  6 cartes de quêtes sont tirées au début de la partie et elles sont remplacées au fur et à mesure que les joueurs les réussissent.

Pour cela, comme dans tous les jeux de ce type, la partie est divisée en tours qui vous permettront de faire agir vos personnages. Jusque-là, on ne pourrait pas être plus classique mais ce n’est pas tout…

De l’art de respecter un univers :

C’est quand vous observez la carte de caractéristiques d’un personnage que vous vous rendrez le mieux compte que vous êtes dans l’univers d’Harry Potter. La première surprise est qu’il n’y a aucune caractéristique physique. Pas d’agilité, pas de combat, pas d’endurance, vous ne retrouverez pas les sempiternels coups de haches ou attaques de corps à corps. Ce sont des sorciers et ils vont se battre avec leur maitrise de la magie, leur intelligence,  leur courage, leur tempérament ou leur sagesse. Ils auront tous un sortilège inné que vous pourrez compléter par d’autres sorts pendant la création du groupe. Il n’est donc pas nécessaire de vous jeter sur vos adversaires, vous ne pourrez pas les taper….

Par contre, vous pourrez les étourdir, les pétrifier, leur faire perdre leur baguette avec un expelliarmus bien placé, faire apparaitre votre Patronus ou contrer leur sort pour protéger vos camarades. Vous pourrez combiner cela avec des potions comme la très fameuse de potion de Polynectar qui vous cachera de vos adversaires ou la potion explosive (qui fait ce que son nom indique…). Vous serez surpris de toutes les possibilités…

Et c’est simple ! :

Si vous trouvez pas mal d’informations sur les cartes de personnages, la majorité sont des symboles faciles, qui accordent des succès sur les tests effectués, et les choix lors de la partie seront assez simples, donnant des parties dynamiques. Comptez 1 heure pour les parties uniquement avec la boite de base. Efficace non ?

Si j’ai parlé d’un jeu de figurines avec plateau plus tôt, c’est pour ne pas vous tromper. Il s’agit bien d’un jeu de figurines avec opposition entre 2 groupes de personnages mais il se joue sur un plateau à case, pas un terrain où il faudra compter chaque centimètre. D’ailleurs, il n’existe pas de caractéristique de mouvement. Tous les personnages bougent de 3 cases mais il existe plein de moyens –magiques, eh oui – de se déplacer et de surprendre l’adversaire.  Simple non ?

Enfin, le matériel est vraiment au service du jeu : des pions qui permettent de se rappeler facilement des sorts en cours de récupération ou des emplacements prévus pour les objets et sorts, tout est fait pour faciliter la tâche du joueur et qu’il se concentre sur le plateau…

Voici un petit survol de ce que l’on peut dire sur Harry Potter, the miniatures adventure game. En plus des figurines superbes, vous trouverez un jeu original, bien dans son thème, polyvalent et accessible. Il me fait l’effet d’une bouffée d’air frais dans le monde du dungeon crawler et knight model tient là une vraie réussite. Pas encore convaincu ? Allez voir le 2ème article sur les règles, vous verrez…

Amusez vous

Guitou