De l’art d’être imprévisible…:

Il faut bien reconnaitre que retranscrire toute la fantaisie, l’imprévisibilité et le génie machiavélique du Joker dans une petite carte de jeu recto ressemble a une mission… impossible. Mais l’avantage du système de jeu développé par nos amis espagnols est d’etre très personnalisé: les traits et autres compétences sont là pour rendre n’importe quel excentricité.

Le starter contient 4 figurines: Le joker et 3 hommes de main, clown de leur état.

Le Joker est un chef polyvalent: du tir dévastateur et une attaque qui empoisonne, faisant des dégats a tous les tours. Ces points faibles sont le mouvement et la résistance physique, qui ne peut pas s’opposer a celle d’un Batman. Néanmoins, la capacité Trickster change la donne: Le Joker réassigne ses points d’action au début de son activation, le rendant complètement imprévisible. Il peut ainsi privilégier la défense en début de tour et devenir fou furieux quand arrive son tour, ou s’enfuir d’une situation périlleuse. Il peut même transférer « Trickster » a ses lieutenants ainsi qu’un point d’action… et se servir d’eux pour encaisser les dégats. Tout ce qu’on peut attendre du Joker vis-à-vis de ses alliés…

 

… et d’avoir les bons amis:

            Son premier homme de main est le « Hobo Clown », qu’on peut traduire par Clown clochard. Il s’agit d’une vraie brute de corps à corps armé d’un couteau de boucher dévastateur. Il a la particularité d’etre un « psychotique agressif »: il gagne une attaque gratuite s’il commence son activation au contact d’une figurine. Ennemie ou alliée. (Oui, bon, on peut confondre, ça arrive…)

            Son 2ème homme de main est White face. Il a une polyvalence toute relative: une arme de tir qui fait du dégat mais imprécise et une bayonette qui fait du dégat ( A noter que cela ne marchera pas vraiment contre Batman et ses suivants qui sont immunisés contre cette capacité). Il est « Paranoïaque », ce qui lui donne un point d’action gratuit en défense et apporte un pactole interessant a dépenser dans l’armurie…

            Le troisième et dernier homme de main est le « Bouffon ». Équipé d’un pistolet à clou d’une cadence de tir redoutable, il peut se déployer un peu plus en avant pour apporter une présence vers l’avant de la bataille. Uniquement tireur, il restera en retrait et sera plus en retrait que les autres, servant le plus souvent de finisseur…

 

Une tactique de sape:

Que faire avec tout ce beau monde? Déjà, il s’agit d’un groupe centré sur le Joker. Contrairement à Batman qui pouvait agir en électron libre, le groupe a besoin des éléments qu’apportent son chef et le Joker apprécie la protection du nombre. Il faut donc plutot viser des objectifs peu éloignés les uns des au et ne pas hésiter à couvrir ses partenaires, soit par un tir appliqué, soit par des contre-charges.

Vous pouvez par exemple mettre le Hobo en appat, avec pas mal de pions d’action en défense et attendre de faire sortir des ennemis pour leur tirer dessus avec les autres.

Autre option, vous pouvez utiliser le « Bouffon » comme appat, utiliser son placement avancé et son tir pour titiller les adversaires. Une fois, débusqués, vous n’avez plus qu’à faire surigr des couverts les membres du groupe cachés jusque là.

Dans la gestion des actions, l’idée de départ est de partir sur une répartition défensive des pions d’actions et une fois activé, vous pouvez redistribuer en attaque grace a « trickster »ainsi protégeant au maximum vos personnalités les plus importantes ett permettant un assaut surprise…

 

Au final, ce starter profite pleinement du système de jeu de Batman, the miniature games: erratique,  imprévisible et violent par moment, il retranscrit parfaitement l’etat d’esprit du Joker. Tactiquement, il apporte une façon différente d’aborder le jeu et présente un challenge intéressant à Batman…