Weeeeeeeellllllllcccccooooooommmmeeeeeeeeee to Dread ball!!!!!!

Bienvenue… Bienvenue… Venez, Venez… Prenez place. C’est votre premier match? Tout ira bien, rassurez vous. Je vais vous expliquer les règles, tout se passera bien. Je vais juste vous montrer les bases…

 

Pour les vétérans:

Pour ceux qui connaissent la 1ère édition, allez directement au 2eme article (sans passer par la case départ! ), nous vous détaillerons ce qui a changé et pourquoi le jeu profite de cette édition…

 

Vous êtes nouveaux!:

Dreadball est un jeu sorti en 2012, créé par Jake Thorthon et édité par Mantic par l’intermédiaire d’un financement participatif. L’histoire se passe dans un monde futuriste controlé par les corporations. Pour respecter l’adage romain « du pain et des jeux », les autorités ont autorisé un sport particulièrement violent et dangereux, à mi-chemin entre le basket, le rollerball et le football américain: Le Dreadball.

 

Le principe:

2 équipes de 6 joueurs s’opposent. Ils doivent lancer une balle de plastacier ultra-rapide dans l’un des 3 panneaux adverses. Ils marquent des points quand ils le font, le premier a avoir 7 points de plus que son adversaire à gagner. Pour se faire, ils pourront utiliser la violence et leurs multiples « talents »… Une partie durera 14 Rushs (des tours de jeu) ou tant qu’il y a des joueurs valides dans une équipe…

 

Le temps d’un rush :

Un rush correspond à un tour de joueur. Il a 5 actions qu’il peut répartir entre ses figurines, maximum 2. Réussir de façon exceptionnelle ou des effets de cartes peuvent donner des actions gratuites mais il faut se méfier car le rush peut être interrompu. Si vous perdez la balle ou ratez une récupération, si vous marquez, votre tour est fini, peu importe le nombre d’actions qu’il vous reste.

 

Des rôles différents:

Dans votre équipe, vous aurez 3 types de figurines (parfois moins…) :

_ Des Gardes, spécialisés dans la violence qui ne peuvent pas ramasser la balle.

_ Des Buteurs, très agiles et habiles avec la balle qui évitent de se battre.

_ Des Demis, qui peuvent être polyvalent, capable de donner des coups comme de faire une passe.

Chaque équipe a son style de jeu et les actions qu’elle peut faire dépendent en grande partie de sa composition…

 

Des joueurs différents:

Une équipe dépendra aussi des possibilités de ses membres. Pour les jauger, il faut se reporter à son profil. Il est composé de 6 caractéristiques principales, comme le déplacement exprimé en cases. Les autres comme la Force, l’Agilité, la Rapidité, l’Habilité ou l’Armure sont les résultats minimum à obtenir sur 1 dé à 6 faces pour avoir un succès. Et réussir son action…

 

Passer à l’acte:

Il existe plusieurs façons d’utiliser une action: Courir, Sprinter, Rétablir, Percuter, Lancer, Voler le ballon… Toutes ont en commun de se résoudre de la même manière, un test aléatoire lié à une caractéristique. Ce peut être contre une difficulté fixe ou contre le jet d’un adversaire.  Chaque test consiste à lancer 3 dés, ce nombre pouvant être augmenté ou diminué par les circonstances. En général, il y a peu de modificateurs et ils tournent autour de la présence d’adversaires autour ou du type de la figurine.

 

De l’importance de la réussite:

L’une des originalités de Dreadball est dans le degré de succès. Si vous réussissez juste une récupération de balle, votre action se termine et votre joueur a le ballon. Si vous faites plus du doubles de succès que nécessaire, votre figurine gagne une action gratuite, de mouvement ou de lancer.  Il est donc important  d’anticiper ce qu’il pourrait se passer. Avoir dépenser une action pour replacer un buteur avant de ramasser la balle peut permettre de se donner la possibilité d’un tir gagnant…

 

Après les bases:

Avec ces éléments, vous avez toutes les règles nécessaire pour comprendre Dreadball. C’est aussi un arbitre, chargée de surveiller les joueurs et empêcher les fautes. Cela sous-entend que les coachs ont tout un arsenal de.. détournements des règles qu’il peuvent commettre. Dreadball, c’est encore les fans. Quand vous réussissez une action de façon particulièrement impressionnante, vos fans vont vous acclamer grâce aux cartes du jeu. Au bout d’un moment, ses applaudissements se transformeront en bonus…

 

Pourquoi Dreadball?

Par rapport aux autres jeux du marché, Dreadball a pour lui un dynamisme, une rapidité de jeu et de mise en place. Quand un joueur marque, on laisse les figurines tel quel. On remet le ballon en jeu et ainsi, il faut avoir anticiper la contre attaque. Cela donne un challenge différent pour le coach, avoir un plans monté différemment. Ce n’est pas qu’un jeu de ligne et de percée, c’est un jeu de placement, de prise de risque. Et si on peut calculer le résultat, il faut aussi savoir se lancer. Le fun du jeu vient de cette équilibre entre le risque et le calcul…

 

            Avec l’arrivée de la 2eme édition, Dreadball prend un nouveau souffle. Les règles révisées s’appuient sur un système solide, très travaillé et propre. Fort de 6 ans d’expérience, Mantic a monté une boite de base de grande qualité, avec peu de cartons et des éléments en plastiques, qui vous permettra de rentrer dans le jeu et de découvrir toutes les possibilités d’une myriade d’équipes… Allez! Hop, on se met au boulot, on commence l’entraînement et on se retrouve sur le terrain…