Présentation de fallout wasteland warfare

Cette année, on a été gaté pour ce qui est des adaptations d’univers… Le walking dead de Mantic, Légion chez Fantasy Flight Games dans l’univers de Star Wars sont des réussites autant dans le matériel que dans le jeu, en n’hésitant pas à réinventer les codes du jeu de figurines. Arrive en ce charmant mois d’Avril, l’adaptation de l’univers de FallOut par Modiphius et je vous annonce déjà que c’est une petite merveille? Pourquoi? Allons faire un tour dans le Wasteland…

 

Un background solide:

            FallOut est une série de jeux vidéo produit par Interplay Entertainment dont le premier opus est sorti en 1997. Depuis 4 suites sont sorties sur divers supports consoles comme PC et connaissent un succès grandissant.

            L’histoire se passe en 2077 dans un monde post-apocalyptique, une guerre nucléaire entre la chine et les Etats-Unis ayant ravagé la planète. Les survivants tentent tant bien que mal de subsister dans des bunkers de fortune en évitant les dangers des « Terres Dévastées »: les super-mutants, les robots fous , les bêtes horribles… et les autres survivants… Ce qui fait l’originalité de cet univers, c’est l’humour caustique et le coté décalé des histoires, des quêtes proposées au joueur. Pas vraiment un jeu axé sur le combat, Modiphius a eu la tâche difficile de rendre compte de tout cela dans son jeu…

 

Un jeu fait de possibilités:

            Comment rendre cette diversité? FallOut Wasteland Warfare se décline en mode de jeu différents. Vous pouvez jouer en 1 contre 1 comme les jeux de figurines classiques mais vous pouvez aussi jouer en coopératif contre le jeu, en solo, … Tous les types d’histoires ou de jeux sont couvert, et vous avez un supplément complet, le Campaign handbook vous permettra d’adapter les parties à vos envies, en plus de vous donner des scénariis originaux.

            Deuxième élément important: Modiphius a choisi de sortir le grand jeu: outre la classique boite de base, vous aurez pas moins de 5 factions complètes jouables ( dont 2 gérables avec l’IA du jeu…), avec des dizaines éléments de décors pour autant de lieux intérieurs comme extérieurs à explorer… Dans le matériel de jeu, vous trouverez des cartes qui vous permettront de typer vos parties: cartes de danger, d’événements, de boost, de créatures, d’objets,… Un matériel riche, varié qui promet des heures de jeux…

 

Un système bien pensé:

             Parlons jeu maintenant. J’ai parlé de système innovant et c’est aussi cet élément qui va participer à la multiplication des possibilités de jeux. Chaque partie est dirigé par un scénario qui donne ses caractéristiques. Elle est divisée en tour où les joueurs vont activer des figurines en alternant l’un et l’autre. Enfin, presque.

            Quand c’est à lui, un joueur va devoir rendre « Prêt » une figurine. Il n’est pas obligé de la jouer tout de suite, juste de la rendre prête. Il peut ensuite jouer toutes les figurines « prêtes » de son camps à ce moment là. L’idée est de permettre de temporiser et de combiner des activations de figurines. Vous voulez faire une charge avec 2 figurines l’une après l’autre? Vous « préparez » la première sans la jouer et à votre prochaine activation, vous préparez la 2eme et vous activez les 2.

            Tactiquement, cette façon de faire peut paraître étrange au premier abord mais en réfléchissant un peu, on rend compte qu’elle est pleine de possibilités: attendre qu’un joueur se découvre implique de devoir activer toutes ses figurines en attente, donc d’avoir préparer son avancée et cette combinaison de personnages. Et d’avoir anticiper leurs actions. Donc d’avoir un plan…

 

Des actions et les moyens de réussir: 

            A son activation, une figurine a 2 points d’actions qu’il peut dépenser parmi 3 possibles: Mouvement, attaque ou utiliser une expertise. Chaque action coûte 1 point et on peut faire 2 fois la même action. Pour réussir une action, il faut faire un test de compétence et être à portée de l’action. Et c’est là où FallOut est malin: chaque figurine a un profil qui contient ses caractéristiques, composé de nombres et de couleurs. Ce sont les mêmes que celles du jeu vidéo: Force, Perception, Endurance, Charisme, Intelligence, Agilité et Chance.

            Pour faire un mouvement, chaque figurine a un carré de couleur. Comme par hasard, les rglettes du jeu sont aussi de couleurs… indiquant ainsi la distance du déplacement. Pas besoin de test, il suffit de se déplacer comme on le veut ( comme d’hab…)

            Pour utiliser un objet ou attaquer, il va falloir avoir la compétence. Sur une carte objet, on a une petite icône qui correspond à la compétence qu’il faut pour l’utiliser. Sur la carte de profil, si le personnage a la compétence, l’icône apparaît à coté d’une caractéristique. Donc si je veux utiliser un pistolet, je regarde si mon personnage a l’icône de pistolet et je fais un test de compétence. Je jette le dé de compétence, un dé blanc à 20 faces dont les faces ne contiennent pas que des valeurs numériques. Il peut avoir des échecs ou des réussites automatiques mais aussi d’autres icônes d’effets spéciaux. Si le dé fait égal ou moins de la caractéristique associée, le test est réussi…

            Élément supplémentaire: l’icône de la compétence a la couleur d’une réglette, indiquant aussi la portée de l’objet qu’on utilise…

            Ingénieux non?

 

Mais comme ça ne suffisait pas…:

            Modiphius ne s’est pas contenté de ses simples jets de dés: Dans le starter, vous trouverez encore une autre série de dés. Un dé vert à 12 faces, 1 dé noir qui correspond aux dommages, 1 rouge qui correspond à l’armée, un dé bleu pour les effets spéciaux, etc… Chaque dé correspond à une circonstance. Le dé vert est un dé de précision. Quand vous cherchez à tirer et que votre ligne de vue est bloquée ou que votre arme est un gros canon scié, vous aurez un dé vert qui pourra modifier votre résultat final numériquement mais aussi en donnant de nouveaux effets spéciaux. La résolution de l’action colle ainsi mieux à la situation et raconte l’histoire avec plus de détails.

            Si on ajoute à cela qu’il y a 3 types de dommages ( physique, radiation et énergie), que vous avez 4 compétences de recherches différentes, que vous pouvez interagir socialement avec les personnages sur la table grâce au charisme, vous pouvez vous douter que vous avez un jeu qui ira loin…

           

            Et le système peut aller encore plus loin en rajoutant de nouveaux dés, de nouveaux scénarii et de nouvelles factions. Au final, FallOut Wasteland Warfare est une vraie mine de petites trouvailles qui vous permettra de retrouver vos héros et votre univers préféré. Avec un matériel intelligent et un jeu intéressant, vous aurez toute latitude pour raconter l’histoire que vous voulez et pour jouer au jeu qui vous fait triper… bon, je renfile ma combinaison, je vais aller explorer le coin… une puce de système de purification de l’eau…