Knight Models a vécu une année tumultueuse… et difficile avec la perte de la licence Marvel malgré un bon jeu et  l’annonce repoussée de la sortie du Harry Potter, the miniature games. Je ne vous cache pas que j’avais une petite appréhension à la sortie de la V2 de leur Batman, the miniatures game. Pas trop fan de la première édition, c’est à reculons que je me suis plongé dans le livre de règles… à tort. Dans l’ordre: pas trop de background, un peu de figurines et beaucoup de règles.

 

            Je ne vais pas vous faire l’affront de vous parler du background du jeu car il est explicite: Batman, the miniatures game, est un jeu de figurines qui vous permet de jouer les aventures de votre juticier préféré et de ses camarades. Le joker, Catwoman, Nightwing mais aussi John Constantine et les autres héros du DC universe sont présent dans l’immense gamme de figurines de Knight Models.

            Et voila un premier point fort: les figurines et leurs profils. En 5 ans, l’éditeur a déjà sorti des dizaines de personnages: des versions différentes de Batman à tous les hommes de mains de la pègre,en fonction des films et des comics, vous aurez l’embarras du choix: Il existe un starter pour Suicide Squad comme un Superman issu de Kingdom Come. Les figurines, jusqu’à Septembre dernier, étaient en plomb et de bonne qualité. Avec la V2, changement de cap: les figurines sont maintenant dans une résine/plastique et sont aussi d’encore meilleure qualité. Elles sont teintées et si les starters ont besoin d’etre nettoyés, les blisters sont parfait. La peinture se glisse toute seule dans les creux et les peintres du magasin ont été conquis par la finesse et la sobriété de ces petites merveilles.

            Et vous savez quoi? Tous les profils sont encore valables. Oui. Que vous ayez une carte V1 ou V2 ne change rien, tout est jouable. Fort non?

 

            Passons aux règles: ;Batman se joue en scénario de 5 a 6 tours. Les tours sont composés de 3 phases:

_ Une phase de préparation pendant laquelle les joueurs vont placer chacun à leur tour pour leurs figurines des pions de volonté en mouvement, attaque, défense ou coups spéciaux. Ils préparent ainsi les actions qu’ils feront a la phase suivante.

_ Une phase d’actions où les joueurs, en alternant, activeront une figurine qui agira. Une action de mouvement, une action d’attaque par figurine par tour, les pions de volonté venant donner une tournure différente et de l’épique à tout ça. Par exemple, toutes les figurines bougent de 4 pas par défaut mais 1 pion de mouvement dépensé augmente ce mouvement de 2 pas. Certains équipements permettent de dépenser des pions spéciaux en plus des pions de mouvement pour des actions encore plus rocambolesques. Batman peut ainsi se servir de son bat-grappin et avancer dans toutes les directions de 8 pas. Pour attaquer, il faut dépenser des pions et on lance autant de D6 contre la caractéristique de défense de l’ennemi. Un jet de blessure sur la force de l’attaque et on fait les dommages de l’arme choisie. ( note: Oui oui, c’est du warhammer 40k V8 dans les grandes lignes.) Simple et efficace.

_ Enfin, une phase de fin de tour pour vérifier si l’un des joueurs a gagné et autres nettoyages de terrain.

 

Bon. J’entends d’ici les plus habitués des jeux d’escarmouches se dirent: « C’est pas très original tout ça, vas y, balances nous une analyse plus croustillante. » Oui oui, j’arrive….

En effet, vous trouverez peu de changement entre la V1 et la V2 de Batman, c’est surtout une question de rééquilibrage de capacités spéciales et de fluidité de jeu.

Le système de la V1 collait déjà bien au thème: avoir une action de base que l’on peut augmenter rend la sensation de jouer avec des super-héros palpable: démultiplier les attaques, sauter de toit en toit, grimper au mur, tout cela est possible et n’est pas plus compliqué qu’une dépense stratégique des bons points d’action. Le dé n’est finalement pas très présent, mis à part sur les attaques et les fans de gestion mais aussi les amateurs d’histoires à raconter en auront pour leur argent. La V2 apporte une fluidité à tous cela car, comme vous devez vous en douter, plus une gamme de figurines est grande, plus le livre de règles regorge de capacités spéciales et de compétences annexes. Oui, c’est un jeu qui va demander de maitriser quelques traits spéciaux par figurine mais c’est là que vous trouverez toute l’intelligence de cette v2: les traits sont extremement simples et évitent au maximum les complications. Acrobate permet d’eviter les figurines amis ou ennemis pendant le mouvement. Simple, non? De plus, ne vous attendez pas à devoir mixer vos capacités: elles se combotent très rarement. Elles servent à soutenir un style de jeu, celles de la bande que vous jouez et va chercher quelquechose de proche de la narration plutot qu’une combinaison. Là où d’autres jeux vous auraient  empiler les capacités, là, elles servent un propos. Une approche intéressante, et orginale, qui fait le sel de cette édition.

 

Note 1:  Prendre le temps:

Je dois avouer que le nombre de capacités fait peur au début: quand j’ai pris le profil de Batman et toutes les compétences, équipements et autres traits d’armes, je me suis demandé où j’allais. En prenant le temps de se poser avec une feuille et le livre, je me suis fait un petit résumé rapide et ça a bien aidé car chaque élément est clair, logique et simple… N’hésitez pas à prendre ce petit temps avant votre première partie ( ou laissez quelqu’un vous l’expliquer 😉 ), vous verrez pourquoi je parle de fluidité de jeu…

 

Note 2: Le coin du trésorier:

20 euros le livre de base complet, 30 euros le starter contenant les 2/3 d’une compo de tournoi, voila tout ce qu’il vous en coutera pour jouer à Batman. Si on ajoute un blister à 15 euros, vous avez une composition compétitive pour 45 euros… On n’a vu pire dans le monde de la figurine.

 

Vous l’aurez compris: grâce à des choix clairs et une volonté d’aller vers un jeu qui raconte quelquechose, Knight Models a surpris son monde. Des règles simples, tout en étant diversifiées, un système fluide malgré une ribambelle de pouvoirs spéciaux, Batman V2 mérite d’y jeter un coup d’oeil. Si l’approche peut paraitre rébarbatif, on en vient vite à se prendre au jeu et à parler en terme de super-héros que de jeu. Une bien belle édition, Bravo.

Guitou