Si vous êtes fan de super-héros et de figurines, vous avez dû voir passer des publications sur tous l’internet d’ici ou d’ailleurs pour Marvel Crisis Protocol d’Atomic Mass Games. Et vous avez dû baver, comme moi, devant les peintures de nos amis artistes qui vous vendent à grand coups de pinceaux des dégradés toujours plus beaux les uns que les autres. Et ben, ces gars-là vous mentent car la réussite du jeu ne tient pas dans ces figurines mais dans son système. Et lui, vaut vraiment le coût… Oui, je vous ai déjà expliqué les règles dans un article précédent alors laissez-moi cette fois vous donner quelques conseils pour mieux comprendre ses qualités, la gamme et les différentes factions d’un jeu bien mal présenté…

 

Les qualités d’un système :

Marvel Crisis Protocol est un jeu de figurines d’escarmouche dans l’univers des Comics Marvel qui est sorti il y a environ 1 an et demi. Ne cherchez pas vraiment de cohérence par rapport à un film en particulier ou à un arc, les sorties viennent de tous les coins de l’univers Comics et il y en a pour tous les goûts.

J’avoue qu’en ouvrant mon premier booster, j’ai été surpris. Ayant vu les figurines peintes sur le net, j’ai été déçu par la simplicité apparente des sculptures et par la qualité moyenne de celles-ci. Bon 35 euros pour cela, j’ai été un peu gêné. Et puis j’ai mis le nez dans les règles, en particulier grâce à la traduction de “Protocole de crise”, le blog qui a permis au jeu de naître en français. Et là, j’ai pris une bonne claque.

L’écriture de la règle est détaillée, et plutôt fluide quand on connaît la difficulté de les écrire. Elles montrent un système qui pousse à attaquer et pas à camper, à avoir un plan, à savoir utiliser des petits groupes et à combiner leurs pouvoirs. Chaque héros/vilain peut apporter et la composition des groupes de combat, les scénarios donnent une profondeur simple à un même groupe de figurines. J’ai fait mes premières parties avec les mêmes 5 figurines (Hawkeye, Black Widow, Vision, Winter Soldier et Wolverine) et j’avoue ne pas avoir fini de voir toutes les combinaisons possibles. Pour être complet, vos adversaires ont une importance cruciale dans votre façon de d’aborder la partie et vont vous forcer à changer de stratégie, à plutôt jouer avec le décor ou non, à vous cacher.

Enfin, les actions sont simples : bouger, attaquer. Au début, je le pensais trop simpliste mais en fait, c’est ce qu’on demande à un super-héros. Arriver sur place, taper, neutraliser la menace. La gestion des objectifs va de la présence autour d’un point à une action supplémentaire qui peut nécessiter des tests très explicites, basés sur les défenses. Et la partie tient en 1h. What else ?

Cher ? ou à plusieurs?

Depuis l’apparition du starter, la gamme s’est étoffée. Les sorties se sont enchaînées assez rapidement au point qu’il y ait déjà une cinquantaine de boosters disponibles. Cela pose la question des achats car c’est son principal défaut : le jeu n’est pas donné. Comptez entre 25 et 35 euros le booster de 1 ou 2 figurines donc il faut un peu réfléchir. Comme dit avant, vous n’achetez pas que du plastique, vous achetez un jeu, un univers et sa souplesse justifie une partie de ce prix. Vous pouvez mélanger les différents personnages sans souci d’affiliations et jouer Wolverine avec Sabretooth, leur ajouter Ultron si vous voulez ou Captain America. Pas de figurines perdues donc.

Une partie se joue entre 15 et 20 points de recrutement pour des figurines qui valent entre 2 et 6 points. La moyenne des parties est à 17 points et celles des figurines 3/4. Cela revient donc à avoir environ 5 figurines dans une partie normale. Le starter contient 10 figurines, assez pour 2 joueurs et à partir de là se présente 2 cas de figures à vous :

_ Premier cas : Il est clair que si vous jouez chez vous ou que vous êtes le seul de votre groupe de joueurs à vouloir vous lancer, l’achat du jeu de base est indispensable.

_ Deuxième cas : si vous êtes plusieurs à vous investir, il peut être judicieux de se consulter avant de faire ses emplettes et de partager les achats. Si un de vos camarades a une boîte de base, il peut vous suffire de 2 ou 3 boosters pour avoir votre groupe. Et un échange de figurines si besoin peut permettre de faire baisser la facture.

Globalement, hors décor, comptez environ une base 100 euros pour commencer. Cela vous donnera une bonne idée du jeu et vous permettra de vous rendre compte de l’étendue de ce qu’il est possible de faire. Ensuite, il vous suffit d’ajouter un booster de temps en temps en fonction des sorties pour renouveler votre rooster de base…

Monter une équipe :

Si vous cherchez à monter une équipe, il est important de connaître les règles d’affiliations. De base, vous pouvez jouer n’importe quel héros avec n’importe quel vilain mais si plus de la moitié de votre équipe appartient à la même affiliation, elle gagne des bonus. Cela permet de jouer thématique et vous pousse à respecter l’univers. Une affiliation fait gagner 2 règles : certains des personnages sont des leaders, comme Cyclope en X-men ou Captain America chez les Avengers qui boostent leurs alliés et certaines cartes tactiques sont réservées. 2 petits bonus, pas négligeables même s’ils sont parfois assez circonstanciels…

Par exemple, la compo :  Hawkeye, Black Widow, Vision, Winter Soldier et Wolverine appartient aux Defenders car 3 d’entre eux (Hawkeye, Black Widow et Wolverine) ont cette affiliation. Le leader (Docteur Strange) n’étant pas là, ils ne vont bénéficier que des cartes tactiques des defenders car il faut le jouer pour les bonus. A la place de Vision, j’aurais pu jouer Storm ou Okoye, cela n’aurait rien changer (si ce n’est leurs pouvoirs/synergie respectives). Winter Soldier a une capacité intéressante qui lui permet d’appartenir à la faction de la liste, peu importe laquelle.

Laissez-moi vous faire une liste exhaustive des affiliations possibles et de leurs pouvoirs :

_ A-force : Entièrement composée de super-héroïnes, cette équipe assez récente a comme leader Miss Hulk. Sa capacité permet à un personnage de recevoir 1 pouvoir si un allié se fait blesser à hauteur d’1 pouvoir par tour. Il faut donc se méfier, les attaquer au bon moment pour ne pas donner de boost trop conséquent, un point pouvant changer tout dans l’activation de certains super-pouvoirs. Avec pas mal de personnages affiliés, c’est un groupe assez large qui présente pas mal de possibilités tactiques.

_ Asgard : Dirigée par Thor, cette affiliation ne contient que 5 autres personnages : Angela, Hella, Enchantress, Loki et Valkyrie. 3 tapeurs, 3 supports et une capacité qui leur permet de compenser le sous nombre du au coût des personnages en leur faisant gagner une action de repos gratuite en échange d’un pouvoir. Attention, néanmoins, ils coûtent cher, sont donc peu nombreux et lutteront pour prendre le contrôle des objectifs.

_ Avengers : Captain America est le leader de cette affiliation, probablement avec le plus de possibilités de recrutements dans le jeu. Très polyvalente, elle permet de s’adapter à l’ennemi grâce à une capacité forte : Le premier super-pouvoir d’un personnage lui coûte un de moins. Loin d’être anecdotique, cette aptitude va vous pousser à bien réfléchir vos tours… Un peu comme la A-Force, difficile de parler de qualités/défauts, les possibilités sont assez dingues entre les actions longues portées, la mobilité. Captain America permet à ses camarades d’être plus résistant, leur donnant la possibilité de mieux tenir les objectifs.

_ Black Order : L’affiliation de Thanos est composée de peu de figurines très chères. On retrouve le problème posée à Asgard de contrôle de la table mais cette équipe-là tape. La capacité de Thanos change en fonction de son état : s’il n’est pas blessé, il gagne 1 point de victoire supplémentaire par personnage mis KO. S’il est blessé, ses alliés peuvent prendre des dégâts pour relancer des dés. Très agressif, ce rooster prend à la gorge son adversaire et devra ne pas oublier les objectifs…

 

_ Brotherhood of the mutants : 2 leaders possibles pour une affiliation qui n’a pas tant de membres que cela. Magnéto va utiliser les éléments de décors pour booster ses camarades et comme il peut les créer, c’est plutôt intéressant. Mystique va aider à sécuriser des objectifs plus facilement, les protégeant ainsi des intrusions adverses. Dans les 2 cas, c’est assez technique à jouer et demande un peut de doigté.

_ Cabal : étrange affiliation qui contient une bonne partie des méchants du jeu. Cela représente plus des bad guys s’alliant contre des héros qu’un groupe des comics mais les recrutements possibles donnent des alliances rigolotes pour les amateurs de vilains. 2 leaders aussi, Red Skull qui permet aux alliés qui font des dégâts de gagner un pouvoir de plus. Sin (la fille de Red Skull) peut aussi être leader et elle va permettre de pouvoir repousser des ennemis qui contestent des objectifs ou qui les portent. Avec son rooster assez étendu, vous avez l’embarras du choix pour faire votre coalition de méchants.

_ Criminal Syndicate : dirigé par Kingpin, les méchants de Hell’s Kitchen se retrouve dans cette affiliation qui va jouer principalement sur les objectifs, en particulier ceux portés par les adversaires. C’est un rooster en plein expansion qui ne contient pas beaucoup de membres mais qui peut déjà bien déranger les autres avec des capacités qui perturbent les plans les mieux huilés.

 

_ Defenders : Créée par Dr Strange, cette équipe a une histoire qui a fait rentrer et sortir les personnages comme dans un moulin. Namor, Hulk, Ghost rider, Daredevil, etc… En jeu, Strange leur donne la possibilité de changer le type de l’attaque pour 1 pouvoir. Ainsi, un Defender tape toujours là où cela fait mal. Strange étant cher et plus support qu’attaque, il faut bien choisir ses héros car ils sont généralement spécialisés. A noter que Wolverine fait partie du lot si vous avez besoin de taper…

_ Guardians of the Galaxy : Dirigé par Star-lord, cette affiliation est entre 2 eaux. Jouant sur le nombre avec plusieurs personnages peu chers mais avec des capacités rusées, sa capacité de leader est chère demandant une carte tactique pour gagner 3 relances sur un tour.  Elle va tirer son épingle du jeu face à des groupes moins nombreux mais il faut bien gérer qui va prendre les contrôles pour éviter de se faire rentrer dedans trop fort…

 

_ Inhumans : Le roi des Inhumains est Black Bolt et il leur permet d’échanger du pouvoir entre les personnages par tour. Si le rooster de base est assez peu nombreux, il a été un peu étiré et contient quelques bonnes surprises comme Ronan qui donne un peu plus de punch à l’équipe. Des grosses attaques, un peu de téléportation, c’est une bonne base de compo…

 

_ Spider-Foes : Les ennemis de Spiderman sont… 4 : Dr Octopus, Venom et Kingpin. Sans oublier Green Goblin qui est le leader de cette affiliation un peu pauvre pour l’instant. Il permet de faire relancer un dé de défense de l’adversaire, ce qui est assez violent mais un peu hasardeux pour 1 pouvoir…

_ X-Men :  Cette équipe mythique peut avoir 2 leaders: soit Cyclope qui permet aux personnages de dépenser du pouvoir pour aider un allié qui attaque, soit Tornade qui donne le couvert à ses alliés et un mouvement spécial. Le premier est plus offensif et nécessite de rester assez groupé alors que le deuxième donne plus de latitude de mouvement, d’ harcèlement. L’affiliation contient encore peu de membres donc est un peu difficile à comparer aux avengers ou la A-Force.

_ Wakanda : Encore une affiliation avec peu de membres mais mazette, qu’ils sont forts… Tornade pour le mouvement, Killmonger et Black Panther pour taper, Okoye comme garde du corps et Shuri pour repousser/gérer les probabilités, voici la base d’une équipe aux coûts faibles et à la stabilité surprenante grâce à pas mal de relances. Polyvalente, en voilà une qui va donner du fil à retordre à pas mal de monde…

_ Web-warrior :  Si les ennemis de Spiderman ont leur allégeance, les amis aussi. Mais c’est aussi une affiliation peu nombreuse avec 2 leaders. Miles morales permet de relancer des dés, en particulier les ratés en défense autour d’un objectif. Peter Parker est leader aussi et peut ralentir les adversaires ou replacer sur de trop courte distance ses ennemis. Difficile de tirer une stratégie plutôt qu’une autre…

Voilà on a fait le tour de toutes les affiliations du jeu !

 

Conclusion :

En effet, Marvel Crisis Protocol est un jeu qui demande un investissement financier. Comparé aux autres gammes, il se démarque néanmoins avec cet univers qui nous parle à tous, à des figurines emblématiques à la qualité croissante mais surtout grâce à un système de jeu exceptionnel. Il est parfait pour du super-héros, simple à prendre en main et efficace dans la narration. Le joueur arrive très vite à lancer des poubelles ou des voitures, à placer son rayon pour prendre le maximum d’ennemi ou encore à se positionner pour protéger les civils. Actuellement, c’est le meilleur système de jeu de super-héros.

Vous en doutez ? Venez le tester avec moi à la boutique !

Guitou

Et retrouvez l’intégralité des références disponible sur le site en cliquant sur l’image ci dessous