Dernier né de chez , est un jeu d’escarmouche à l’échelle 10mm dans l’univers de firestorm armada, son prédécesseur. Vous incarnez toujours les Aquans, le Directorate ou les Relthozas, mais au lieu d’être dans l’espace, cette fois la bataille a lieu à la surface des planètes (comme le nom du jeu l’indique).

Les Figurines :

Elles vont du socle d’infanterie au marcheur de combat géant, en passant par des unités de volants et trois types de tanks : légers, moyens et lourds. Le moulage est de très bonne qualité, les figurines sont en résine avec quelques pièces en métal (très peu), il n’y a quasiment rien à ébarber. La précision des détail est impréssionnante, ce qui en fait dans l’ensemble des armées très agréables à peindre et qui rendent très bien sur les tables de jeu.

[tabgroup class= »shortcode_tab_1″][tab title= »Aquan »][sds_gallery_wrap id= »magnific-15327550″][/sds_gallery_wrap][/tab][tab title= »Relthoza »][sds_gallery_wrap id= »magnific-48081928″][/sds_gallery_wrap][/tab][tab title= »Sorylian »][sds_gallery_wrap id= »magnific-98326088″][/sds_gallery_wrap][/tab][tab title= »Terran »][sds_gallery_wrap id= »magnific-40686123″][/sds_gallery_wrap][/tab][tab title= »Dindrenzi »][sds_gallery_wrap id= »magnific-82582471″][/sds_gallery_wrap][/tab][tab title= »Directorate »][sds_gallery_wrap id= »magnific-23134427″][/sds_gallery_wrap][/tab][tab title= »Mercenaires »][sds_gallery_wrap id= »magnific-78823711″][/sds_gallery_wrap][/tab][/tabgroup]

Le système de jeu :

Ce qui est le plus caractéristique des jeux Spartan Games, c’est leur sytème de d6. A chaque fois que vous devez lancer un dé dans le jeu, que ce soit pour les tirs, les boucliers ou n’importe quel autre jet de dés, vous faites une réussite sur un résultat de 4+. Sur un 6, vous en faites 2 et pouvez lancer un nouveau d6, pouvant occasioner une nouvelle réussite (ou un nouveau 6 engendrant de nouveau 2 réussite et un nouveau d6 etc).

[sds_gallery_wrap id= »magnific-45087332″]

Vous l’aurez deviné, cette mécanique rend le jeu assez aléatoire car vous pouvez à chaque lancer faire une infinité de touches, comme aucune, et ce, avec dix dés comme avec un seul. C’est aussi ce qui rend le jeu palpitant car c’est extrêmement jouissif d’enchaîner les 6 et de voir le visage de votre adveraire blêmir quand il se rend compte qu’il est en train de perdre le fleuron de son arsenal face à votre chance insolante!

[sds_gallery_wrap id= »magnific-84609160″][/sds_gallery_wrap]

Comment se déroule un tour de jeu de Planetfall? :

Le jeu fonctionne en activation alternée, ce qui veut dire que, dans un tour, les joueurs activent une unité chacun leur tour jusqu’à ce qu’elles soient toutes activées.
Quand un joueur active une unité, il déplace tout les membre de l’escoude et peut engager une attaque de courte portée si il est à 4 » ou moins d’une unité adverse, puis peut tirer, soit sur la même cible, soit sur une autre.
En fonction de leur résistance, il faut plus ou moins de touche pour détruire une unité et il éxiste un système de bouclier, équipé sur les unités les plus avancées technologiquement, qui permet d’annuler un certains nombre de touches qui vous sont destinées.
Sur la base de ses règles simples, le jeu offre de nombreuses possibilités stratégique grâce à la diversité de ses unités, de par leurs caratéristiques, capacités ou armements.
Le tout est récapitulé sur des fiches pratiques téléchargeables gratuitement sur le site de Spartan Games. Cela compense le fait que le livre de règles soit uniquement en anglais et pas toujours facile à comprendre.

[sds_gallery_wrap id= »magnific-10380423″][/sds_gallery_wrap]

« D’accord, mais comment gagne-t-on une partie de Planetfall ? » :

Le système de victoire est bluffant. Vous commencez la partie avec un certain nombre de points de victoire à marquer soit en détruisant des unités adverses soit en capturant des points stratégiques. Ces points, en général il y en a plusieurs sur la table et ils ne rapportent pas la même valeur de points de victoire, mais là où ça se complique, c’est qu’il n’y a que les unités d’infanteries qui peuvent les capturer. Par contre, ils rapportent des points à tous les tours.
Ce fin mélange entre des objectifs et de l’ annihilation vous fera oublier que l’aléatoire de ses jets de dés rangerait plutôt Planetfall ce jeu dans la catégorie des jeux fun.

[sds_gallery_wrap id= »magnific-11104815″][/sds_gallery_wrap]

Les différences avec les autres jeux Spartan Games :

Planetfall aura appris des erreurs de ses prédécesseurs. Là où Firestorm armada ou bien Dystopian Wars accusaient des parties qui traînaient en longueur à cause de vaisseaux trop résistants (presque intuables), notre nouvel arrivant propose un jeu beaucoup plus létal avec un rythme mieux soutenu.
Il introduit aussi le nouveau concept de tests de commandement qui opère quand une unité prend des pertes, mais au lieu de représenter le moral des troupes, comme dans tout les jeux, il engendrera des pertes supplémentaires en cas d’échec. L’unité devra faire une réussite par figurine perdue et prendra un perte supplémentaire par seuil d’échec.
Cela accentue le dynamisme du jeu et récompense les affrontement particulièrement bien abordés (ou particulièrement chanceux).

[sds_gallery_wrap id= »magnific-74676392″][/sds_gallery_wrap]

Un jeu à petit prix :

Les starters proposent des armées complètes qui vous permettrons déjà de jouer des parties à un format optimal pour le jeu, pour la modique somme de 52€.
Dans le commander pack vous trouvez le livre de règles, tout les tokens utiles dans le jeu, les réglettes de mesure et de décompte de points de victoire ainsi qu’une fiche récapitulative des capacités des unités et des armements, le tout pour 24€ seulement.


Si vous voulez étoffer votre force, vous pouvez vous orienter vers les boites de mercenaires, de véhicules lourds ou de léviathans (pour ce qui sont déjà disponibles). Il ne vous faudra guère plus d’une boîte supplémentaire pour atteindre le format maximal conseillé, donc une moyenne de 125€ pour une grosse armée, le livre de règle et tout le matériel nécessaire au jeu.

Il existe aussi une boite de jeu pour deux joueurs, Battle for Proteus Prime, contenant les starters Aquan et Directorate ainsi que le commander pack pour un total de 100€ soit déjà 36€ d’économie.

Si nous faisons un petit récapitulatif sur Planetfall :

[tabgroup class= »shortcode_tab_1″][tab title= »Les points forts »]– un jeu à petit prix ne nécessitant pas un grand nombre de figurines pour se faire plaisir

– de belles figurines agréables à peindre

– un système de points de victoire bien pensé

– un jeu meilleur que ses prédécesseurs notamment grâce à des parties plus rapides et un rythme plus soutenu

– une des rare jeu à l’échelle 10mm

– des fiches de caractéristiques téléchargeable gratuitement sur internet

– un système jet de dés fun qui pimente bien les parties…[/tab][tab title= »Les points faibles »]– …mais l’aléatoire de ses jets de dés peut en rebuter certains

– le jeu venant de sortir, le nombre de références reste faible pour l’instant

– les règles ne sont que en anglais

– les tokens et réglettes du commander pack ne sont vraiment pas de bonne qualité (en carton que vous devez découper vous même au ciseau

– et même si il existe des fiches récapitulatives pratiques, elle ne sont pas fournies dans les boites

[/tab][/tabgroup]

De façon général, c’est un très bon jeu que nous vous recommandons.

Al