Arc Worlde est un jeu d’escarmouche dans un univers de fantasy, par Warploque Miniatures. Vous allez me dire, pour le moment, rien d’exceptionnel. Détrompez-vous, ce jeu est une petite merveille !

A HobbyShop, nous aimons tester pleins de jeux, et tout ce qui nous passe sous le nez finit dévoré par votre fidèle serviteur. Quand un jeu nous plaît, toute l’équipe se met en branle pour vous le faire découvrir. Je m’occupe de vous présenter les mécanismes de jeu, Alex et Tof s’attèlent à la peinture, Greg et Ben font en sorte que vous ayez accès au matos dès que possible.
De temps à autre, nous tombons sur un jeu peu digne d’intérêt, et dans ce cas, nous passons notre chemin.
Et dans de rares cas, nous tombons sur un perle. Entendons-nous bien, il s’agit d’un avis subjectif, et les raisons pour lesquelles nous trouvons un jeu exceptionnel ne feront pas forcément vibrer tous les coeurs, mais faire partager notre émotion fait partie des plaisirs de notre travail !

Pourquoi je vous dit ça ? Et bien parce que je suis tombé sur une de ces perles ! Depuis quelques temps, nous avions au magasin les starters de Arc Worlde, mais nous les avions pris uniquement par ce que nous trouvions les figurines cool et originales. Nous avons par la suite commandé le livre de règles, et enchaîné avec la lecture et la première partie. 
GENIAL ! Le système est simple comme bonjour, la compréhension immédiate, et l’immersion ennivrante !

Maintenant que je vous ai mis l’eau à la bouche, voici la présentation de Arc Worlde :

La table de jeu

Les parties se déroulent sur des tables de 90x90cm, avec pleins de décors ! Le jeu se déroulant dans un univers de Fantasy, vous n’êtes limité que par votre imagination !

La règle du 4+

La règle numéro 1 est que toute action est réussie sur un 4+ non modifiée. Viennent ensuite de rajouter des modificateurs, mais gardez à l’esprit que tout jet de dé est à la base réussi sur du 4+ sur un d6. Simple non ? Pas besoin de tableau, ni de pleins de nombre cible, tout est à 4+.

L’activation

Les figurines sont activées de manière alternée. Chaque figurine dispose d’un certain nombre de points d’actions, qu’elle peut dépenser durant son activation, dans n’importe quel ordre. Vous pourrez ainsi marcher, tirer, attaquer, lancer des sorts, fuir, fouiller, intéragir avec un élément de scénario, bref, jouer !

Les caractéristiques

Les caractéristiques sont très faciles à lire Un chiffre vert correspond au bonus donné à votre figurine, un chiffre rouge un malus. Voici un exemple de carte de profil.

  • 1 : le nom, précédé des points d’action de la figurine.
  • 2 : Le coût en Or, ce qui équivaut au nombre de points. Comme dans la majorité des jeux, vous jouez à même nombre de points que votre adversaire.
  • 3 : les caractéristiques principales de la figurine. Le mouvement, en pouces, la défence, qui donne le malus ou bonus à l’adversaire pour toucher, et enfin la couardise, qui vous donne le bonus ou le malus aux tests de… couardise !
  • 4  : le nombre de dés de blocages, puis le bonus ou malus au jet.
  • 5 :les attaques : coût en points d’action, nombre de dés d’attaque, bonus/malus au jet de touche, bonus/malus au blocage adverse, et enfin nombre de dégâts par attaque passée.
  • 6 Nombres de points de vies en rouge. En vert l’armure magique, en gris l’armure « physique« 

Facile à lire non ? Un petit exemple d’attaque pour vous montrer ? ok c’est parti !

Exemple d’attaque

Deux « Crewmans » se battent pour savoir qui aura la dernière pinte (une question primordiale, qui mérite que l’on se batte pour, n’est-ce pas ?).
Le Crewman 1, que l’on nommera Bobby, s’avance vers son adversaire, Jonny, pour un point d’action. Il arrive après avoir parcouru 4″, au contact. Pour son deuxième point d’action il décide de taper avec son Slash. Il lance donc 2 dés, avec un malus de 1. Il touchera donc sur du 5+. Johnny peut bloquer l’attaque avec un dé, sans aucun modificateur, donc 4+. Bobby obtient un 5 et un 6, alors que Jonny obtient un 4. Une attaque est bloquée, laissant passer l’autre, qui inflige alors 3 blessures. Ayant un point d’armure magique, Jonny subit seulement la perte de 2 points de vies, sur les 5 de son profil.

Facile, n’est-ce pas ? 

La magie

C’est surement la manière la plus drôle de gérer la magie que j’ai pu voir dans un jeu. Vous connaissez le Black Jack ? Si oui, vous allez adorer !. Au début du tour, vous tirez un certain nombre de cartes d’un paquet de tarot de 54 cartes, que vous posez face cachée, sans les regarder. Ce tas sera votre réserve pour lancer des sorts durant le tour.
Tout sort à une valeur de lancement, par exemple 18. Pour lancer un sort, vous tirez deux cartes, et additionnez le résultat. S’il atteint la valeur de lancement, bravo, vous avez réussi votre sort. Sinon, vous pouvez tirer une autre carte, et ainsi de suite. Attention, si vous dépassez 21, alors votre sort est réussi, mais le surplus de magie peut vous tuer, voire pire !
Il faudra donc compter les cartes, et estimer vos chances de réussir votre sort, et prendre le risque de vous faire exploser…

Les duels épiques

Autre utilisation du jeu de Tarot, les duels épiques. Une fois durant le tour, une figurine peut en haranguer une autre, et la provoquer en duel. N’importe qui peut provoquer n’importe qui, ce qui donne lieu à des combats singuliers ! La cible peut se débiner, prenant alors un malus à sa couardise, ou bien accepter et se batter avec honneur.
La partie est alors suspendue, et les deux combattants jouent jusqu’à 5 tours, ou jusqu’à la mort. Ils disposent d’une main de 5 cartes, chaque carte ayant des effets de jeu différents, et pouvant selon leur couleur, neutraliser l’effet d’autres cartes. Au bout des 5 tours, la partie reprend son rythme normal.
Cette interruption de jeu est totalement originale. Elle permet de mettre l’accent sur un échange héroïques de coups, tout comme dans un film, où deux personnages vont s’affronter en faisant fi des autres belligérants. Le changement de rythme est très bien trouvé, ainsi que les petites fourberies dûes aux cartes, ce qu fait penser aux bottes secrètes.

L’Arcanite

Source de pouvoir, ces pierres ont plusieurs utilités dans le jeu. Elles peuvent être achetées lors de la création d’armée, et même récupérées lors des scénarios. 
Vous pouvez vous en servir pour relancer des jets de dés, tirer des cartes supplémentaires pour les lancements de sorts, ou encore durant les duels épiques. C’est une ressource avec laquelle il va falloir compter, bien que son abus puisse entrainer des effets secondaires, principalement sur les mages !


Les scénarios

Il existe 4 scénarios principaux, et de multiples objectifs secondaires. Pour les choisir, il suffit de tirer des cartes, la couleur et leur valeur indiquant quels scénarios et objectifs vont être joués.

Les Factions

Il existe pour le moment 6 factions. vous pourrez en plus recruter des mercenaires et des monstres, accessibles à tous les joueurs !

  • Les Pirates Morts-Vivants, pour tous ceux (comme moi) qui ont toujours aimé les histoires de vaisseaux maudits !
  • Les gremlins de la jungle de Chaq-Itza, ou gobleins des forêts amazoniennes !
  • Les Halflings de Hobbleshire, enfin des Hobbits capables de défendre leur contrée !
  • Les Elfes Sauvages de Caledon, qui cette fois n’ont pas peur de frayer avec de la magie nécromantique !
  • Les Bayourks du marais de Cayjon, ou des Orques des Bayous !
  • L’empire d’Albion, de valeureux humains (il en faut bien…)!

Entre autre vous aurez des monstres étranges, comme le Léviathan mort-vivant, qui est une grosse baleine avec un bateau dessus (!), des Pigeons-chats (!!), ou encore un catcheur Halfling qui fait des high-kicks (!!!)

Conclusion

C’est tout simplement génial ! L’univers est totalement déjanté, les illustrations et les figurines superbes, et le système de jeu original et accessible à tout le monde. Je n’ai même pas encore parlé du livre en lui-même, qui est superbement illustré et présenté comme un carnet de voyage d’un aventurier fantastique !

D’ailleurs, je vous renvoie à la présentation vidéo de Arc Worlde, vous allez voir, ça en jette !

Sur ce je vous laisse, mes pirates morts-vivants vont aller piller les trésors des gremlins, sur un fond musical de Hans Zimmer…

Ezek