Avec l’accord de Warlord Games, voici la traduction de leur article de blog parlant de l’Orient, navire francais amiral dans Black Seas de Warlord Games. 

Article de contexte historique plutôt que de règles

Article écrit par le studio web de Warlord Games

 

BLACK SEAS: L’ORIENT

Navire de ligne de 118 canons, l’Orient était le navire amiral de la flotte française à la bataille du Nil, où il fut détruit lors d’une explosion spectaculaire.

 

Focus: L’Orient

L’Orient, anciennement le Dauphin Royal (1792) et le Sans-Culotte (1795), est un navire de ligne de premier rang de 118 canons de la classe Commerce de Marseille, construit par Jacques-Noël Sané et lancé à Toulon en 1791. Il sert plusieurs fois de navire amiral à la flotte française en Méditerranée. Il est détruit en 1798 à la bataille d’Aboukir, au début de l’expédition d’Égypte.

 

 

 

 

 

 

BATAILLE DE GÊNES (14 MARS 1795)

La bataille du Nil, le 1er août 1798, peinture de Thomas Whitcombe

 

Avant de recevoir son nom définitif, le Sans Culotte était le navire amiral du contre-amiral Martin lors de la bataille de Gênes, à l’arrière du combat.

Bien qu’elle ait échangé des coups de feu avec des navires britanniques de troisième ordre, elle a perdu le contact avec la flotte à la tombée de la nuit, ne participant plus à l’action. La flotte française, bien qu’ayant perdu deux navires, a réussi à se séparer de ses poursuivants le lendemain après-midi et a été rejointe par le Sans Culotte. L’engagement s’est donc soldé par une petite victoire britannique. L’objectif de la France était de rétablir un certain contrôle des mers dans le sud de la France après la capture britannique et l’incendie de la flotte française méditerranéenne qui avait suivi, 18 mois plus tôt.

 

En mai 1975, la « contre-révolution » française a provoqué le changement de nom du navire, le plus connu, en Orient.

 

INVASION DE L’EGYPTE

En 1798, l’Orient est nommé navire amiral de l’invasion de l’Égypte, qui fait partie de la campagne méditerranéenne plus large menée par Napoléon. Sous le commandement de l’amiral Brueys, l’Orient transporte les chefs de l’Armée d’Égypte, dont le général Bonaparte. La flotte a réussi à contourner le blocus britannique et à capturer Malte avant de débarquer des troupes en Égypte. La flotte a ensuite ancré dans la baie d’Aboukir, à l’est d’Alexandrie.

 

BATAILLE DU NIL

Dans l’après-midi du 1er août, une flotte britannique, sous le commandement du contre-amiral Horatio Nelson, a découvert la flotte française après 2 mois de chasse. En début de soirée, quelques heures seulement après avoir repéré les Français, il attaque, divisant sa flotte en deux divisions. L’un passait entre la flotte ancrée et le rivage tandis que l’autre s’engageait à partir du large; piéger les navires français dans un feu croisé dévastateur.

 

La bataille du Nil, le 1er août 1798, peinture de Thomas Whitcombe

 

L’Orient, au cœur de la flotte française, a échangé des tirs nourris avec le HMS Bellerophon. Sous le poids de ses flancs, il a réussi à endommager le navire et à forcer son retrait. Cependant, il a subi de gros dommages en retour et l’amiral français Brueys a été tué; presque coupé en deux alors qu’il était frappé par un boulet de canon.

 

Vers 21 heures, les Britanniques ont observé un incendie à bord de l’Orient et en ont profité pour verser de la puissance de feu sur le navire en détresse. Cela a réussi à propager l’incendie dans tout le navire. Environ une heure plus tard, le feu a atteint les magasins de bord, faisant exploser le navire dans une explosion si violente que la nuit a brièvement tourné au jour. Les retombées de l’épave se sont étendues sur une vaste zone, mettant le feu à plusieurs navires (bien que ces incendies aient été par la suite éteints). Les hostilités ont cessé pendant dix minutes pendant que les équipages se remettaient d’un choc ou tentaient désespérément d’éteindre les incendies.

 

 

La destruction de L’Orient à la bataille du Nil, 1er août 1798, peinture de George Arnald

 

La victoire britannique à la bataille du Nil a eu un impact positif sur la Royal Navy dans le conflit plus vaste qui se déroule en Méditerranée. La destruction du navire amiral français est devenue l’image déterminante de la guerre en mer pour le siècle. Cela résonna particulièrement dans l’art et la littérature, de nombreux artistes ayant recréé la scène.

 

DANS LE JEU

L’Orient est un très puissant navire de 1ere classe. Malheur à l’ennemi qui subit tout le poids de ses canons de flanc. N’oubliez pas que vous ne pouvez déployer qu’un nombre limité de navires de 1ère classe dans une flotte de Black Seas. L’Orient fournit donc une pièce maîtresse impressionnante et puissante à votre flotte française.

Il reçoit également un ensemble très particulier de règles spéciales dans le jeu, gagnant un bonus de combat face aux navires britanniques, et si jamais il  prenait feu, il exploserait immédiatement conformément à sa célèbre disparition historique.

 

Retrouvez l’Orient ainsi que tout le reste de la gamme Black Seas en cliquant sur l’image ci-dessous

Greg