Avec l’accord de Warlord Games, voici la traduction de leur article de blog parlant des opérations maritimes, des règles pour Black Seas et Black Powder de Warlord Games. 

Article écrit par le studio web de Warlord Games

 

 

Avec la sortie de Black Seas ce mois-ci, nous avons ajouté une toute nouvelle dimension aux parties de Black Powder. Les opérations maritimes ont commencé!

 

Depuis l’aube de la civilisation, la mer a été à la fois une bénédiction et une malédiction pour les stratèges militaires. D’une part, il permettait un redéploiement rapide des troupes dans un empire couvrant tout le continent, tandis que, d’autre part, il constituait un obstacle presque insurmontable, plus puissant que même les fortifications les plus dures.

À de nombreux moments de l’histoire, il est devenu nécessaire de débarquer un groupe d’hommes sur une côte hostile, souvent tenue par un ennemi très motivé et déterminé.

 

Si les débarquements initiaux et la mise en place d’une tête de pont étaient essentiels au succès de ces opérations maritimes, elles étaient souvent gagnées ou perdues au niveau stratégique: si une flotte ennemie était en mesure de détruire la force d’invasion ou de couper la tête de pont, l’arrivée des ravitaillements et des renforts, échouerait.

 

OPERATIONS MARITIMES LORS DES GUERRES NAPOLEONIQUES

Le conflit entre les empires naissants de la Grande-Bretagne, de la France et de l’Espagne a pris une ampleur incontrôlable au début du 19e siècle et, soudain, les colonies à travers le monde sont devenues des cibles militaires. Un grand nombre de ces colonies ont été attaquées par des unités marines montées sur des navires de guerre ou par des forces d’assaut dédiées composées d’unités de l’armée.

Le débarquement de ces forces s’est toujours avéré difficile – il n’existait pas d’engin d’assaut dédié, et la plupart des commandants avaient recours à des bateaux, qui ne pouvaient débarquer que quelques hommes à la fois, ce qui nécessitait de nombreux voyages pour débarquer des concentrations suffisantes de soldats.

Au cours de la traversée de bateau vers la terre, ces fragiles embarcations étaient souvent pilonnées par des batteries d’artillerie à terre et par des armes de petit calibre, faisant souvent de nombreuses victimes.

 

Néanmoins, un exemple d’opération maritime réussie a eu lieu pendant la campagne d’Egypte en 1801.

LA BATAILLE D’ABOUKIR

Une force expéditionnaire britannique avait été dépêchée dans le delta du Nil pour engager les 21 000 soldats restants de l’expédition égyptienne de Napoléon. Gardée par sept navires de ligne, cinq frégates et de nombreux plus petits navires, la force britannique, forte de 17 500 hommes, a mouillée à Aboukir, alors que l’opposition française était sévère.

 

La force initiale de 5 000 soldats fut bombardée par dix canons de siège français et fut rapidement engagée par l’infanterie et la cavalerie lors de sa tentative de conquête de la plage. Seul le soutien de la fusillade et les tirs navals a permis aux Britanniques d’établir leur tête de pont et de se rendre à l’intérieur des terres, où ils rencontrèrent de nouveau les Français à la bataille d’Alexandrie!

 

TROUPES DE DÉBARQUEMENT EN UTILISANT BLCK POWDER et BLACK SEAS

Black Seas vous offre la possibilité de recréer ces campagnes sur votre table! Nous vous suggérons de jouer les scénarios suivants dans l’ordre, avec les conséquences suivantes en cas de succès ou d’échec.

 

Scénario 1: Raid côtier (Black Seas, page 44) Un escadron de la flotte d’invasion a été nommé pour neutraliser les défenses côtières ennemies. Si la force offensive ne parvient pas à atteindre ses objectifs, le défenseur gagne une batterie à terre au prochain scénario.

Bataille bonus: pendant le scénario du raid côtier, les marins des navires attaquants ont la possibilité de piller une ville. C’est l’endroit idéal pour une petite partie de Black Powder, avec des marins et des équipages de navires se confrontant à la milice de la ville et à des citoyens entreprenants.

Scénario 2: Débarquement (Black Seas, page 46) Suite à l’attaque des défenses côtières ennemies, la flotte d’invasion principale effectue son mouvement. Si la force attaquante ne parvient pas à atteindre ses objectifs, tous les commandants attaquants doivent passer un test d’ordre ou leur division commence la bataille en désordre.

Scénario 3: La tête de pont. Les troupes ont déjà été transportées à terre et marchent profondément en territoire ennemi. Faites une partie de Black Powder avec le joueur attaquant mettant une division par jeton de troupe à terre lors de la dernière partie. Le défenseur obtient un nombre de divisions égal moins une. L’attaquant doit détruire complètement les forces ennemies. Si l’attaquant échoue, jouez le scénario 4a. Si l’attaquant réussit, jouez le scénario 4b.

Scénario 4a: Briser le blocus (Black Seas, page 45) Avec la force d’invasion repoussée, la seule option est de battre en retraite. Le joueur en défense représente la force d’invasion réembarquée qui tente de s’échapper avec sa vie. L’opération a échoué.

Scénario 4b: Le Prix de la Conquête (Black Seas Page.42) Après avoir établi une tête de pont, la force d’invasion a un besoin urgent de réapprovisionnement – les munitions et les provisions manquent déjà. Le joueur en défense contrôle les navires ravitailleurs de la force d’invasion. Si la force d’attaque n’atteint pas ses objectifs, tous les commandants en défense du scénario 5 doivent réussir un test d’ordre ou leur division commence la bataille en désordre.

Scénario 5: La contre-attaque. Dans une tentative ultime de destituer les envahisseurs, l’armée en défense a lancé sa contre-attaque. Faites une partie de Black Powder avec le joueur en défense déployant la même force que l’attaquant dans le scénario 3. Le joueur attaquant obtient un nombre de divisions égal à l’attaquant plus une. Le défenseur doit repousser la contre-attaque ou être refoulé à la mer.

Amusez-vous !!!

Retrouvez notre sélection de produits pour Black Seas en cliquant sur l’image ci-dessous

Retrouvez notre sélection de produits pour Black Powder en cliquant sur l’image ci-dessous